Normandie – Le majestueux bâtiment industriel, témoin matériel d’un temps révolu, n’était plus utilisé depuis des années. Pourtant, ce vestige de l’histoire de la Normandie a tout à offrir. C’est ce que le Wip, responsable des travaux, a bien compris. À partir de fin 2019, ils comptent bien pouvoir proposer aux habitants et aux passants un lieu de rencontre, de partage et de créativité hors normes. Un lieu pour travailler, se divertir, s’entraider et réfléchir à de nouvelles façons de fonctionner ensemble.

Un héritage à faire revivre

Surnommé « La Grande Halle », l’immense bâtiment industriel situé à Colombelles dans la périphérie de Caen à beaucoup d’histoires à raconter : appartenant d’abord à la Société Métallurgique de Normandie, plus de 70 000 personnes y ont travaillé entre 1917 et 1993. Depuis tombé en désuétude, La Région Normandie, la Communauté urbaine de Caen la mer, la ville de Colombelles, l’EPF Normandie, l’Europe (FEDER), l’Ademe et Normandie Aménagement ont décidé de lancer un grand chantier de réhabilitation pour revaloriser ce patrimoine et en faire un bien commun. Les plans ont été confiés aux architectes de Encore Heureux, et c’est le Wip qui s’est vu confier la responsabilité de la réalisation des travaux.

Le Wip, c’est une équipe de citoyens qui développe des tiers-lieux à partir de la Cité de chantier, à Colombelles en Normandie. Leur objectif est de réunir des projets collectifs, des lieux hybrides et infinis et une communauté diversifier pour créer des projets grâce à la force collective. Ils cherchent à ce que chacun, travailleur, particulier ou entreprise, investisse ces lieux. Ainsi, tous peuvent se sentir à leur place, créer et échanger comme ils l’entendent. C’est un espace pour se rencontrer, travailler et expérimenter, sous plusieurs formes ; faire des concerts, des apéros, développer son activité, éviter l’isolement, etc. Il est composé de bénévoles, de coopérateurs, d’adhérents et de partenaires de projets. Leur espace actuel a été construit en 2016 par le collectif ETC à partir de containers et de matériaux réemployés. À partir d’octobre 2019 ils veulent aussi investir la Grande Halle.

Un espace communautaire à habiter et à s’approprier

Donation

Le projet du Wip, c’est de créer un espace de 3 000 m² géré en indépendance pour imaginer et expérimenter des solutions pour mieux vivre ensemble, répondre aux défis écologiques et sociaux et redonner du sens au travail. Dans la Grande Halle seront aménagés plusieurs espaces pour réunir des activités, des personnes et des projets, tisser des liens et s’inspirer les uns des autres. On y trouvera des bureaux et des ateliers partagés pour 80 personnes étalées sur deux niveaux, mobiles ou fixes, ouverts ou intimes, à prix abordables.

 

Une grande nef de 1 100 m² et de 12 m sous plafond, avec de beaux balcons en bois, pourra accueillir de 200 à 1 000 personnes pour des évènements professionnels, culturels ou grand public. Des salles de réunion et de formation équipées et confortables, de 18 à 115 m², seront mises à disposition pour des visioconférences, des séminaires et tout besoin de réunion. On trouvera ici également un bar-restaurant bio et local, des espaces de résidence artistiques, deux studios avec des miroirs et de l’équipement audio et vidéo, et 2 hectares de jardin. Tout est fait pour répondre à chaque besoin, chaque envie, et faciliter le partage, les rencontres et la création.

D’ailleurs, le Wip propose déjà plusieurs activités programmées. Vous pouvez par exemple visiter le chantier avec une architecte de l’agence Encore Heureux, assister à des concerts comme celui de Ma Pauvre Lucette ou encore Nel’son, et participer à des soirées concerts comme celle du duo Mamba de la Suerte, avec les groupes Outrenoir et La Recré. La programmation comprend aussi des ateliers variés comme celui de déco et brico, ou d’histoires autour du vin, des apéros de boissons bio, de la création culinaire avec l’Arbre à cuire, etc. Le lieu ne demande qu’à être investi de nouveaux projets, de diversités et de dynamisme.

Des projets créatifs et hors-normes

Pour pouvoir améliorer l’accueil évènementiel et s’approprier le lieu, le Wip aimerait pouvoir ajouter à la restauration initiale deux projets qui vont « rhabiller la Grande Halle ». Ils aimeraient faire construire du mobilier unique pour la grande nef, modulables et confortables : un accueil, une table géante, des gradins et un bar. Ceux-ci seraient fabriqués par le collectif ETC qui était déjà derrière la construction de leur cité de chantier. Pour ce faire, ils organisent des chantiers participatifs pour pouvoir fabriquer des meubles de grande taille (jusqu’à 4 mètres de long), nécessitant beaucoup de temps de conception et de matériaux. Le deuxième projet est de faire appel à 10 street artists pendant un mois et demi, pour réaliser des graffs et des fresques sur les quelques 2 000 m² de murs, souvent à plus de 10 mètres de hauteur. Cela demanderait de grandes quantités de peinture, écologique svp, mais aussi de la logistique, de l’organisation et de la médiation.

Pour que leurs projets voient le jour, le Wip a lancé un financement participatif sur Ulule. La collecte se clôture le 20 juillet prochain, et les contreparties commencent à partir de 6 euros. Dans leur volonté d’être également écoresponsables, une partie des dons sera utilisée pour la revalorisation des déchets engendrés par les travaux. Si vous croyez en ce projet audacieux et XXL, n’hésitez pas à partager leur défi et soutenir la démarche. « Ensemble, rhabillons la Grande Halle avec le Wip ! »

C.G.

Donation