• Mr M 29 avril 2016 Agriculture

    Tayap, premier village écologique du Cameroun

    Situé à 86 km de la capitale, Yaoundé, et 164 km de Douala, Tayap (environ 250 habitants) est le premier village écologique du Cameroun. Alors que la région est particulièrement touchée par la déforestation, et afin de lutter contre celle-ci, Tayap s’est lancé depuis 2011 dans des programmes d’agroforesterie et d’écotourisme. Objectif : protéger la biodiversité de cette forêt équatoriale. Sur place, le succès est au rendez-vous ! et efforts du village ont déjà été récompensés par plusieurs prix…

    Lire la suite

  • Mr M 28 avril 2016 Alternatives

    Good Pay, la première carte bancaire éthique et écologique

    NewB, banque coopérative belge, a conçu une carte de paiement responsable et écologique. Biodégradable, mesurant l’impact environnemental des achats réalisés, elle ne permet pas le crédit mais seulement de dépenser le solde réel. De plus, pour chaque transaction réalisée, 5 centimes sont versés à une bonne cause.

    Lire la suite

  • Mr M 28 avril 2016 Alternatives

    Invention écologique majeure : de l’argile aussi solide que du béton

    Alors que l’industrie de la construction serait responsable de 20% des gaz à effet de serre, dont 5% pour la seule production du ciment artificiel, une société française basée en Vendée pourrait avoir trouvé une solution à la fois moins onéreuse et 20 fois moins polluante. Ayant breveté le procédé, qui demeurera donc secret, elle commercialisera son invention en 2017…

    Lire la suite

  • Mr M 27 avril 2016 Agriculture

    Des pots biodégradables pour un semis éco-friendly

    À l’habituel pot à semis en plastique brun ou noir, la société Miracle-Gro a trouvé une réponse bien pratique nettement plus « eco-friendly » : des petits pots à planter directement en terre et qui se désintègrent naturellement sans laisser de trace.

    Lire la suite

  • Mr M 27 avril 2016 Articles

    L’Islande, bientôt terre d’accueil des lanceurs d’alerte ?

    Une « Suisse des octets » : c’est l’ambition que s’assigne l’Initiative islandaise pour la Modernisation des médias (IMMI) afin de protéger les données d’intérêt public, secrètes ou privées, susceptibles d’être censurées par des États, à l’image des #WikiLeaks et autres #PanamaPapers. Travaillant à faire adopter une législation favorable à la protection des journalistes, blogueurs et autres lanceurs d’alerte, ainsi que de leurs données, cette initiative pour exister a besoin de fonds et a lancé un appel à financement participatif. Une urgence alors que, quelques semaines à peine après le scandale Panama Papers, l’Union européenne a adopté la directive sur le « secret des affaires », préférant protéger le commerce que les lanceurs d’alerte et qu’à l’instant même, Antoine Deltour est jugé pour avoir dévoilé ce qui deviendra une des plus grandes fuites de l’histoire : #Luxleaks.

    Lire la suite

Vos propositions RedBox

Dernières illustrations