Mr M sur Facebook

Une présence qui fait du bruit !

 

Le mouvement Mr Mondialisation

1.050.000 fans en progression constante sur Facebook

Chaque semaine, entre 5000 et 15000 nouvelles personnes rejoignent notre réseau.

membres

Vous y trouverez des informations et des débats sur des grandes questions de sociétés ainsi que l’actualité.

Nous y animons chaque jour un veille citoyenne à travers 5 à 7 publications, soit environ 50 partages par semaine.

C’est plus de 2500 par an depuis 7 ans. Un travail de rédaction titanesque effectué bénévolement jusqu’en 2015 par le fondateur.

En chiffre :

  • +20.000.000 de portée utilisateurs par mois
  • +100.000 mentions j’aime sur les publications par semaine
  • +1.000.000 clics sur les informations par semaine
  • +20.000 commentaires par semaine

Bien que nous ne soyons pas dans une recherche de croissance, encore moins de popularité, ces chiffres démontrent un intérêt croissant pour le travail de Mr Mondialisation, dont les membres chassent l’information mondiale à la recherche de sources pertinentes dans un objectif militant de faire évoluer la société vers un avenir serein. (chiffres janvier 2017)

 

Mr Mondialisation sur Facebook, cohérent ?


Notre présence sur Facebook et les réseaux sociaux dominants trouve une triple justification

1. La demande

 

Le mouvement est né sur Youtube et via un blog indépendant. Notre visibilité était alors toute relative. Impossible de toucher un large publique avec simplement des informations qui sont beaucoup trop sérieuses pour engendrer un intérêt spontané quelconque. En 2010, à peine 500 personnes suivaient le travail de Mr Mondialisation.

Ce sont ces personnes qui ont réclamé notre présence sur les réseaux sociaux, en grande partie par facilité pour eux, pour accéder en un clic à nos écrits.

Nous avons accepté cette demande et l’aventure a débuté.

2. Le public

L’objectif fondamental de Mr Mondialisation est de « désencrasser les esprits », offrir de la liberté de pensée, bref, changer les attitudes de manière positive et libre sans imposer de dogme. Comment toucher un public « in system », en restant en dehors de lui ? C’est impossible.

Quelqu’un d’engagé qui n’a que lui-même à convaincre peut quitter facebook aujourd’hui. Mais un personnage dont le but est d’atteindre les consommateurs moyens se doit d’être à leur proximité.

Faut-il voir ça comme un mal pour un bien ? Très certainement.

 

3. Résister

Résister en expérimentant des alternatives est vital. Résister à l’intérieur même des systèmes à combattre l’est tout autant. De toute évidence, il est important de proposer des alternatives à Facebook. Ce que nous faisons avec un support libre et indépendant comme Diaspora ou même ce site indépendant. Être sur Facebook n’est pas une tare, la manière de l’utiliser est déterminante.

Aujourd’hui, beaucoup considèrent Facebook comme un réseau à mi-chemin entre le voyeurisme et le trip-égocentrique où les grosses multinationales peuvent insérer leur publicité et s’accaparer vos données personnelles en toute acceptation des utilisateurs. Nous voulons démontrer que Facebook peut devenir un outil d’indignation, et comme tout outil, nous pouvons l’utiliser de manière intelligente et positive. Dans les actualités, Mr Mondialisation et d’autres mouvements de contestation se font un chemin vers plus de raison et contrebalancent ainsi toute l’inculture qui peut y régner. De plus en plus visible dans les fils d’actualité, entre les publicités et les selfies, Mr Mondialisation est cette « mauvaise herbe » qui pousse entre les pixels.

Retrouvez-nous sur d’autres réseaux :