Depuis presque trois ans la « crise requins » à La Réunion a suscité beaucoup de réactions et de prises de positions diverses.  Suite aux accidents, certains politiques locaux et quelques organisations réunionnaises ont demandé le prélèvement (pêche) des requins, et des « battues » de squales ont déjà eu lieu. De leur côté les scientifiques chargés du programme CHARC ont mené une recherche sur le long terme, et le journaliste Laurent Bouvier les a suivis. Enquête …  

Ce reportage consacré au sujet brûlant des attaques de requins propose une longue investigation pour tenter de comprendre toute la complexité de cette problématique. En réalité, les attaques de requins sur l’Homme ont toujours existé à La Réunion, seulement elles n’étaient pas aussi nombreuses que ces dernières années. La « crise requins » a démarré en 2011-2012. Au delà de la « passion » et de l’emportement qui ont motivé certaines décisions radicales, à savoir la pêche pure et simple d’un certain nombre de requins sans connaître les raisons des attaques, et sans que ces dispositifs n’influent réellement sur ces dernières, cette enquête nous propose plusieurs éléments d’explication.

Ainsi on apprend que la recrudescence des attaques de requins pourrait avoir de nombreuses causes. L’impact de l’urbanisation galopante, mais surtout la raréfaction des ressources en milieu marin sont des problématiques importantes soulevées. Il est également question du problème de la pollution qui s’accroît près des côtes réunionnaises, causée par la mauvaise gestion des eaux usées qui sont jetées en mer et créent le biotope de prédilection du requin bouledogue. De même que les eaux des pluies (non absorbées par le sol à cause des constructions) se déversent dans les ravines, qui elles-mêmes se déversent dans l’océan et bouleversent ainsi l’écosystème. Le programme CHARC révélera que les requins bouledogues viennent se reproduire en période hivernale, dans des conditions qui peuvent les rendre plus agressifs qu’habituellement (manque de nourriture, rivalité, milieu dégradé …).

À noter que le requin-bouledogue et le requin-tigre (incriminés dans les attaques) sont des espèces quasi-menacées sur la liste rouge de l’IUCN : L’Union internationale pour la conservation de la nature.

Le samedi 14 février 2015 une baigneuse de 20 ans a été attaquée par un requin près de la plage d’Etang-Salé, dans le sud de l’île de La Réunion, elle n’a pas survécu à ses blessures. La jeune femme se baignait dans une zone interdite à la baignade en raison du danger, après 18h . La dernière attaque remontait à juillet 2013. La procédure « post-attaque » a aussitôt été activée, elle prévoit une pêche ciblée des squales …

Le « palmarès » des tueurs d’Hommes 

animaux_tueurs_frCredit photo : arte.tv


Sources : arte.tv / nouvelobs.com / francetvinfo.fr / Image à la une : arte.tv
Réalisation : Rémy Tézier – Journaliste : Laurent Bouvier

Voir la vidéo « Attaques de requins à La Réunion : l’enquête Documentaire Arte – YouTube » de YouTube

 

Donation