Avec cynisme et ironie, l’illustrateur italien Marco Melgrati décortique les paradoxes de la société. Notre quotidien est passé au crible : l’amour, les réseaux sociaux, la politique, le tout non sans un certain talent. Une critique acerbe et une remise en cause des habitudes et des valeurs établies.

Melgrati est né en 1984 à Milan. Il est actuellement établi au Mexique où il travaille de manière indépendante comme illustrateur. Critiques de la société contemporaine, ses créations viennent bousculer nos modes de vie. Cependant, l’artiste laisse à chacun la tâche de s’informer et de s’interroger sur les multiples sens de ses oeuvres. Une invitation à se questionner sur soi-même, les autres et les structures sociales, plus qu’un manifeste politique.

Dans un style tout particulier, entre mélancolie et humour, le message n’est pas sans rappeler celui de 1984 signé Georges Orwell ou encore dans Le meilleur des monde d’Haldous Huxley. Sans prendre garde, le poids de la structure des sociétés humaines peut-il prendre le contrôle de nos existences sans même faire usage de la violence physique ?

L’individu face à lui même et à la société

Peut-on se libérer des codes et des valeurs communément admises ? Comment interagir avec le reste de la société ? Sommes-nous condamnés à suivre le mouvement ? Pouvons-nous développer une opinion individuelle ? Ce sont certaines des questions sur lesquelles Melgrati appelle à nous interroger.

Les dessins représentent une société uniformisée par le travail, dans laquelle sortir des chemins préétablis est un acte de rébellion. Un monde dans lequel il n’est pas facile de revendiquer sa propre identité et d’être soi-même.

Donation

marco-melgrati-dessins-verites-monde-moderne-8-696x903

marco-melgrati-dessins-verites-monde-moderne-5-696x985

marco-melgrati-dessins-verites-monde-moderne-12-696x525

marco-melgrati-dessins-verites-monde-moderne-16-696x477

marco-melgrati-dessins-verites-monde-moderne-23-696x693

Les réseaux sociaux

L’omniprésence des réseaux sociaux dans notre vie quotidienne est l’une des caractéristiques de notre époque moderne. Pour beaucoup, le sentiment de réussite ou d’acceptation sociale se jauge à l’aune du nombre de « like » récoltés quand nos exploits sportifs ne prennent de la valeur que partagés Strava, au risque de tomber dans une attitude quelque peu narcissique. Et pourtant, déjà, le selfie est en phase de ringardisation.

Absorbés par nos écrans, allons nous un jour oublier ceux qui nous entourent, comme il est possible de l’observer dans certaines grandes villes asiatiques ? Par opposition, le simple fait de se questionner sur ces réalités de notre temps nous propulse-t-il au rang de réactionnaires ? Une chose est certaine, l’écran prend la priorité sur nos relations humaines mais surtout grignote inévitablement notre temps de cerveau disponible. Un temps plus que jamais minuté par la course folle à la production.

marco-melgrati-dessins-verites-monde-moderne-7-696x958

marco-melgrati-dessins-verites-monde-moderne-1-696x968

marco-melgrati-dessins-verites-monde-moderne-3-696x984

marco-melgrati-dessins-verites-monde-moderne-4-696x541

L’art de la politique

Politique, médias et argent : un trio explosif qu’il est difficile de ne pas traiter lorsqu’on s’interroge sur la société contemporaine. Entre le rôle de la finance, celui des lobbies et la corruption des politiques, il y a matière à s’interroger pour une vie entière. Melgrati met en image, avec un regard toujours aussi acerbe, manipulation, technocratie ainsi que la fin du politique au sens partisan, sa dénaturation au profit des chiffres. Pour le meilleur, ou pour le pire ?

marco-melgrati-dessins-verites-monde-moderne-13-696x451

marco-melgrati-dessins-verites-monde-moderne-18-696x512

marco-melgrati-dessins-verites-monde-moderne-20-696x465


Source : postivr.fr / boredpanda.com

Donation