Cette association transforme les invendus alimentaires en jus et confitures

Chaque année, en Europe, ce sont près de 90 millions de tonnes de nourriture consommable qui sont gaspillées. L’association belge FruitCollect entend lutter contre le phénomène en organisant des cueillettes chez les particuliers et en récupérant les invendus auprès des agriculteurs tout en venant en aide aux plus démunis. 

FruitCollect est une ASBL (équivalent en droit belge des associations loi 1901 en droit français) qui s’est donnée pour mission de lutter contre le gaspillage alimentaire et de valoriser les ressources locales. En effet, explique Maxime, l’un des fondateurs, « selon la FAO, « 45 % de fruits et de légumes sont perdus en moyenne chaque année ».

Crédit image : FruitCollect

En trois ans, 10 tonnes de fruits et légumes sauvés des poubelles

Pour ce faire, il s’agit de « faire se rencontrer des personnes qui ont trop pour leur consommation avec des personnes qui n’ont pas assez pour vivre ainsi que les personnes travaillant au contact de personnes dans le besoin ». L’axe principal d’action de FruitCollect consiste à récolter, avec l’aide de bénévoles, des fruits non consommés dans les jardins de particuliers. Les fruits sont ensuite redistribués aux personnes dans le besoin (via différentes associations partenaires) et commercialisés chez des acteurs faisant de la réinsertion professionnelle et/ou sociale (afin d’assurer les frais de fonctionnement).

En trois ans l’ASBL a permis de récolter plus de 10 tonnes de fruits dans les vergers de particuliers avec plus de 150 bénévoles. Ce sont en tout 750 bénéficiaires de différentes associations qui ont pu jouir de ces denrées récoltées. Dans la majorité des cas, ces personnes s’impliquent elles-mêmes dans la récolte des fruits. Les aliments récoltés sont essentiellement transformés en jus, confitures et compotes. Le fonctionnement est simple, explique Maxime, selon qui la mission de l’association repose avant tout sur le « bon sens » ainsi que des valeurs comme « la solidarité, le partage, la générosité, le don et l’écologie ».

Crédit image : FruitCollect

Prochaine cible : les invendus des agriculteurs

Aujourd’hui, précise le jeune homme de 27 ans, l’objectif est « de se professionnaliser afin de pouvoir agir à une plus grande échelle » et sauver encore plus de fruits et de légumes de la poubelle. Il y a quelques mois, il a même quitté son emploi pour pouvoir se consacrer entièrement à la cause. « Notre souhait, qui pourrait bien être sur le point de se concrétiser, est de faire des partenariats avec les agriculteurs afin de gérer au mieux leurs « déchets » le tout sans arrêter notre mission de sensibilisation et de récoltes chez les particuliers ». En effet, les producteurs de fruits et légumes délaissent souvent une partie de leur récolte en raison du calibre ou de la couleur des aliments qui ne correspondent pas aux standards du marché et à la demande des consommateurs.

Si l’idée devait se concrétiser, plusieurs tonnes pourraient être récoltées chaque semaine auprès des partenaires. Néanmoins, « ces objectifs demandent de développer un nouveau modèle économique », de créer de nouveaux emplois, mais aussi de se procurer du nouveau matériel, notamment un camion réfrigéré. Aujourd’hui, l’ASBL en appelle à la générosité des donateurs en organisant une campagne de financement participatif afin de pouvoir étendre son activité et pouvoir lutter encore plus efficacement contre le gaspillage alimentaire.

Crédit image : FruitCollect

Nos travaux sont gratuits et indépendants grâce à vous. Soutenez-nous aujourd’hui en nous offrant un thé 😉