« Chroniques d’une citoyenne engagée » : une BD pour petits et grands

Crédit : Muriel Douru

Environnement, cause animale, défense des minorités sexuelles. Avec ses Chroniques d’une citoyenne engagée, Muriel Douru appelle le lecteur à la réflexion. Elle y expose ses coups de gueule, ses joies et ses peines, dans un monde dans lequel l’individu semble avoir perdu prise. Que faire ? Sans apporter de réponse définitive, l’illustratrice met des mots et des images sur ses propres doutes et interrogations, aidant ainsi le lecteur à déconstruire nos préjugés. À l’occasion de la sortie de son nouveau livre, elle nous explique son travail ainsi que les raisons qui la poussent à dessiner pour exprimer ses idées.

Muriel Douru est une illustratrice professionnelle qui consacre une partie de son temps libre au dessin, souvent engagé. Sur son blog, elle partage sous forme de bandes dessinées des instants de vie personnels dans lesquels elle expose ses réflexions à propos de sujets divers comme les droits des homosexuels, le racisme, la défense des animaux ou le changement climatique.

ISBN : 978-2755633634

Des images légères pour un message grave

Chroniques d’une citoyenne engagée se présente sous la forme d’un recueil d’histoires. On y retrouve une quarantaine d’aventures d’une citoyenne qui dénonce avec justesse les paradoxes d’un monde violent et individualiste. Muriel Douru y aborde les thèmes qui lui sont chers et qui ont tous trait à son combat contre les inégalités, quelles qu’elles soient. « Le livre s’adresse à tous et aux enfants plus particulièrement », explique l’auteur, qui a réalisé le premier livre sur l’homoparentalité à destination des enfants en France.

 

Dans son style particulier, Muriel Douru accompagne ses dessins de textes engagés, plus ou moins longs. En tant qu’auteur qui a décidé de faire de la BD son support de travail, elle a constaté comment ce moyen d’expression artistique a évolué ces dernières années. « Auparavant, la BD était associée aux adolescents, mais en réalité la BD aborde des sujets très sérieux », constate-elle. Très rapidement, elle s’est rendu compte qu’il était possible d’utiliser des dessins pour dire des choses graves et faire ainsi passer des messages au plus grand nombre, puisque « le dessin est devenu un mode de communication à part entière ».

« En parlant de soi, tout un chacun peut se sentir concerné »

Les histoires sont toutes traitées du point de vu personnel de l’auteur, afin que le lecteur puisse plus facilement s’y identifier. De cette manière, Muriel Douru fait dialoguer notre ressenti en tant qu’individu avec des questions plus globales, qui ont trait à la société. « Les émotions personnelles retentissent chez les gens. On peut avoir le sentiment d’être sur son petit nombril, mais en réalité certains sentiments, vis à vis du changement climatique par exemple, sont partagés » analyse l’auteur, qui estime que le type de narration pour lequel elle a opté touche les gens, sans les culpabiliser ou les viser de manière individuelle pour autant.

Les sujets qu’elle aborde sont lourds de sens et souvent le lecteur s’interroge : que puis-je faire à mon niveau ? En s’engageant dans des gestes quotidiens, les citoyen.ne.s ont tous un rôle à jouer, indique pour sa part l’auteur qui reconnaît néanmoins que le changement sociétal ne se ferra pas uniquement au niveau des individus, mais aussi au niveau structurel, donc politique. Malgré tout, il faut garder en tête que les choses changent de manière positive. « Je peux être une femme en France, mariée à une autre Femme et bien gagner ma vie. Les avancées son indéniables comparées à 60 ans en arrière », conclu de manière optimiste Muriel Douru. Son livre est disponible aux éditions Hugo Image (ISBN : 978-2755633634).

Crédit : Muriel Douru

Source : Propos recueillis par Mr Mondialisation / atelieraoutaparis.blogspot.be

Article gratuit, rédigé de manière 100% indépendante, sans subvention ni partenaires privés. Soutenez-nous aujourd’hui par un petit café.