Le journal Bastamag! vient de publier la « carte de France des alternatives » présentant 89 alternatives locales qui ont comme objectif de proposer des solutions sociales, économiques, écologiques et démocratiques au système dominant. Toutes se basent sur des valeurs de coopération, de solidarité, de partage et de préservation de l’environnement. De quoi donner des bonnes idées pour la nouvelle année ! Une année 2015 qui sera, de notre coté aussi, tournée vers les solutions et les alternatives.

Citoyens, collectifs, salariés, élus, associations, coopératives, municipalités : les acteurs portant ces projets alternatifs sont variés mais ont tous un objectif commun : agir pour faire de demain un monde meilleur, plus solidaire, plus égalitaire, moins corrompu et moins pollué. Cette carte est participative : n’hésitez pas à contacter Bastamag! si vous connaissez d’autres alternatives qui pourraient être recensés sur cette carte.

Les alternatives sont divisées en deux catégories : celles à vocation sociale (ex : une entreprise reprise par ses salariés en Savoie, une monnaie locale au Pays basque, le partage de technologies dans des quartiers populaires…) et celles à vocation écologiques (ex : une ferme pratiquant l’agro-écologie près de Rouen, une cantine scolaire servant intégralement des produits bio locaux en Dordogne…).

Le monde de demain est en marche, quoi qu’en disent les conservateurs et fatalistes divers. Et toutes ces alternatives nous prouvent encore une fois qu’il est tout à faire possible d’agir à l’échelon local avec une vision globale. Puissent-elles essaimer et inspirer un maximum de gens !

[Ces alternatives] sont ancrées dans l’écologie et dans l’innovation sociale. Elles ont en commun de proposer des réponses concrètes, à contre-courant du modèle économique dominant : la coopération plutôt que la concurrence, le souci du bien commun plutôt que la cupidité individuelle, le partage plutôt que l’accaparement, la préservation de l’environnement plutôt que sa destruction, la solidarité et l’ouverture à l’Autre plutôt que le repli sur soi et la xénophobie. Elles constituent souvent des réponses immédiates à des enjeux quotidiens : se nourrir sans s’empoisonner, créer des emplois, redonner du sens au travail et à l’activité économique, favoriser l’économie locale, proposer des logements de qualité et financièrement accessibles, s’éclairer sans polluer, mutualiser des savoirs, partager des biens et des services, renouveler la démocratie locale…

Voir la « carte de France des alternatives« 


Lire l’article de Basta !

Donation