Des panneaux antibruit génèrent de l’électricité solaire aux Pays-Bas

    Les Pays-Bas viennent de mettre au point d’ingénieux panneaux antibruit à disposer en bord de route ou de voies ferrées. Ces murs translucides isolent non seulement des bruits du trafic mais produisent également de l’électricité via l’énergie solaire. 1 kilomètre de ces panneaux permettrait de fournir de l’énergie à 50 foyers. Une manière intelligente de rendre ces murs plus esthétiques et utiles en produisant un peu d’électricité sans grignoter de nouveaux espaces de terre…

    L’idée est si brillante qu’on pourrait se demander pourquoi personne n’y a pensé plus tôt. Michael Debije, chercheur à l’Université Technique d’Eindhoven aux Pays-Bas, a eu l’idée de transformer les panneaux qui servent habituellement à isoler les riverains des nuisances sonores provenant de la circulation en des murs translucides captant les rayons du soleil, même lorsque le temps est nuageux.

    Depuis le 18 juin, 2 projets pilotes ont été lancés le long de l’autoroute A2 près de Den Bosch, aux Pays-Bas, afin de tester un nouveau genre de panneau solaire. La technologie innovante utilisée pour ces panneaux est connue sous le nom de concentrateurs solaires luminescents (LSC) capables d’absorber l’énergie solaire dans les régions du spectre de l’ultraviolet (UV) et du visible. Les couches translucides font rebondir la lumière en interne jusqu’à leurs bords puis rayonnent sur des panneaux solaires composés de cellules photovoltaïques classiques qui transforment l’énergie solaire. À ce stade du projet, les panneaux sont composés pour moitié de chaque type de technologie solaire afin de pouvoir comparer leurs performances.

    Ce projet pilote d’une durée d’un an va permettre de déterminer de quelle manière ces barrières du son sont capables de produire de l’énergie, comment elles résistent au vandalisme éventuel et quels sont leurs besoins en terme de maintenance. L’idée n’est évidemment pas de fournir en électricité des millions de personnes, mais d’apporter une pierre supplémentaire à l’édifice d’un mix énergétique durable. En effet, l’avenir énergétique semble de plus en plus réparti en petites unités de production, avec ses forces et ses inconvénients.

    Ces panneaux de 5 mètres de large et 4,5 mètres de haut conviennent parfaitement à la météo et aux ciels couverts du nord de l’Europe puisqu’ils fonctionnent même par temps nuageux. Détail esthétique, les panneaux LSC peuvent être fabriqués en différentes couleurs, ce qui permet des jeux de lumière aussi harmonieux que des vitraux. Le fait qu’ils soient transparents présente également un avantage en zone urbaine où les murs antibruit, épais et massifs, séparent habituellement les piétons des véhicules de par leur opacité et sont visuellement peu attractifs.

    L’équipe ayant travaillé au développement de ces panneaux solaires affirme qu’ils fonctionnent aujourd’hui parfaitement et sont prêts à la commercialisation. L’un des points positifs, son faible coût couplé à une grande robustesse. Avec ses 12.000 km d’autoroutes, on ne peut qu’imaginer le potentiel de tels murs solaires disposés un peu partout en France afin de fournir toujours plus de foyers en énergie propre et renouvelable.


    Sources : ecowatch.com / fastcoexist.com / treehugger.com