Flowers of Change : un projet artistique participatif interroge l’Anthropocène

L’art, lui aussi, peut être un bon vecteur pour interpeller sur la situation environnementale. Avec le projet « Flowers of Change », l’artiste Pierre Estève espère montrer que l’écologie est l’affaire de tous, et que la créativité est présente en chacun. En juin prochain, plusieurs milliers de fleurs réalisées à partir de plastique recyclé paveront la ville d’Orly, incarnant un changement autant nécessaire qu’inévitable.

Une immense exposition aux portes de Paris

Réunir des personnes issues de différentes générations autour d’un projet artistique et écologique ? C’est la jolie réussite du projet « Flowers of Change » (fleurs du changement), qui s’ancre autour de trois thématiques différentes mais pas pour autant incompatibles. Art, partage et recyclage s’allient au cœur de ce projet amené à aboutir en juin prochain au cours d’une exposition « monumentale ».

En juin prochain, les personnes se rendant à Orly pourront apprécier un parterre de fleurs pour le moins original : des milliers de fleurs aux airs surnaturels, réalisées à partir de bouteilles plastiques recyclées par des centaines de « fleuristes du changement », Orlysiens de tous âges, seront exposées à l’occasion de la fête de la ville Orly en couleur. Créées au cours d’ateliers organisés par l’association Art Science 21 depuis janvier, ces « Flowers of Change » témoignent de l’implication de différents acteurs autour de la thématique environnementale et artistique. Et c’est d’ailleurs tout l’objectif de Pierre Estève, artiste aux multiples casquettes. 

©ArtSciences21
©ArtSciences21

Interroger notre rapport à la Terre

Artiste numérique, compositeur de musique de films et de jeux vidéo, Pierre Estève se donne pour mission d’explorer de nouveaux champs de création au croisement des arts, de la science et du développement durable. Son objectif ? Questionner le spectateur sur son propre rapport au monde au travers d’œuvres interactives qui s’ancrent dans l’époque.

©ArtSciences21
©ArtSciences21

Pour ce projet en particulier, l’artiste a souhaité mettre en lumière le thème de l’Anthropocène, qui désigne l’époque de l’histoire de la Terre qui a débuté lorsque les activités humaines ont eu un impact global significatif sur l’écosystème terrestre. Nous vivons cette époque charnière où l’Humain a le pouvoir de changer la face du monde par ses activités. « Les Flowers of Change sont des marqueurs de notre époque, l’Anthropocène. Créées à partir de bouteilles en plastique recyclées, elles symbolisent les enjeux écologiques et sociétaux majeurs du 21e siècle. Numériques, sonores, lumineuses, interactives, fonctionnant en réseaux, ces fleurs hybrides et mutantes annoncent les vagues de mutations disruptives que l’humanité va connaître. Alors que nos sociétés se modifient à une vitesse exponentielle, bouleversant notre relation à l’autre et à la nature, elles nous posent une question essentielle : dans quel monde voulons-nous vivre ? » interroge l’artiste.

©ArtSciences21
©ArtSciences21

À la vue de ces étonnantes fleurs, on ne peut que se poser une question : combien de temps encore le plastique, ce dérivé utilitaire de l’industrie pétrolière, gardera-t-il une place centrale dans nos modes de vie ? Pourra-t-on s’en passer pour revenir à des matériaux plus traditionnels ou, au contraire, faudra-t-il apprendre à en faire « bon usage » notamment par des systèmes de recyclage efficaces ? Il serait sans doute temps que gouvernements et industriels accordent leurs violons car la pollution plastique prend des proportions apocalyptiques. Outre les Larmes de Sirène qui envahissent toutes les plages du monde, on apprenait dernièrement que la décharge flottante du Pacifique fait désormais trois fois la taille de la France…

Une œuvre d’art à portée internationale

Afin de porter l’initiative au-delà des frontières de la région parisienne, la récolte du plastique et les ateliers ont été organisés sur les cinq continents. Au total, ce sont 2 tonnes de plastique qui ont été upcyclées en amont de la filière de tri sélectif, plus de 50 000 bouteilles qui ont été collectées, 300 ateliers participatifs qui ont été organisés, et 9 000 fleurs qui ont éclos. Afin de prolonger l’expérience, des tutoriels et événements en ligne ont également vu le jour pour sensibiliser le plus grand nombre à la cause environnementale.

©ArtSciences21

L’exposition Flowers of Change, orchestrée par l’artiste Pierre Estève aura lieu du 8 au 10 juin 2018 au Parc Georges Méliès d’Orly, aux abords de Paris.

©ArtSciences21

Nos travaux sont gratuits et indépendants grâce à vous. Soutenez-nous aujourd’hui en nous offrant un thé ? Sources : FlowersofChange.org