« Avoir conscience du monde qui nous entoure et prendre soin ». C’est le mantra qui anime les jeunes créateurs de « Gratitude » . Deux frères, Pierre et Jean, âgés respectivement de 20 et 22 ans qui ont grandi à Béhuard une île le long de la Loire et qui suivent des études de commerce. Amoureux de la nature, ils ont vu la pollution plastique ravager leur terre de naissance et en retour se sont décidés d’agir au-delà du ramassage des déchets qu’ils entreprenaient. C’est ainsi qu’en septembre 2019 ils ont fondé leur marque, « Gratitude », pour démontrer qu’une alternative responsable, locale et durable existe dans l’industrie du textile qui est l’une des plus polluantes au monde et la deuxième la plus consommatrice d’eau.

Devant l’urgence climatique, les frères de Gratitude se sont donnés pour objectif de contribuer aux changements nécessaires des habitudes de consommation. Pour cela, nul besoin d’attendre la fin de leurs études. Fonder leur projet leur permet ainsi de dépasser la frustration et le sentiment d’impuissance qu’ils ressentaient devant la pollution plastique défigurant le lieu de leur enfance. A présent, avec « Gratitude », ils veulent montrer l’exemple en se positionnant du coté des acteurs du changement et proposer une alternative à la fast-fashion.

« Gratitude c’est une marque durable qui prend soin du monde qui l’entoure. »

Pour diminuer l’empreinte carbone de leur production, l’évidence fut de se tourner vers une production locale qui permet de faire d’une pierre trois coups en dynamisant l’économie de leur région et en mettant en valeur un savoir-faire qui l’est tout autant. Avec comme résultat, une chaîne de production qui se situe en intégralité sur le territoire français. Outre la dimension écologique de ce choix donc, il s’agit tout autant d’un parti pris social.

Pour ses débuts, « Gratitude » s’est focalisé sur la création d’une chemise. Quant au choix de la fibre de lin, il s’est imposé naturellement car outre le fait qu’il s’agisse de la fibre textile la plus résistante, c’est une ressource locale qui pousse dans les Hauts de France et dont la culture ne nécessite pas d’irrigation : là où il faut 2 700 litres d’eau pour produire le coton d’un simple tee-shirt, le lin, lui, se contente d’eau de pluie*. Le lin utilisé pour la fabrication des chemises est tissé chez un tisserand spécialiste de cette fibre depuis 1873. Puis L’Atelier de Richard à Tours, une entreprise forte d’un savoir-faire de 50 ans, confectionne les chemises dans le tissu produit. Pour l’instant deux modèles unisexes en blanc ou beige sont disponibles mais ils espèrent pouvoir se développer à l’avenir.

La chemise classique

Si le lin est évidemment le principal composant des chemises, Pierre et Jean n’ont pas négligé les finitions dans leur souci de qualité et d’écologie : ainsi l’étiquette en coton qui orne les chemises est Made in France et biologique (certification sans produits toxiques Oeko-Tex). Et les boutons en nacre et en bois sont produits dans le Jura.

Pour faire connaître leur marque Pierre et Jean avaient lancé une campagne de financement participatif sur Ulule le 9 mars 2020. Celle-ci a comblé leurs attentes, près de 500% de l’objectif initial ayant été atteint en date du 20 avril, soit en un mois et demi à peine. S’ils avaient évidemment foi en leur projet, ce succès dépasse toutes leurs espérances. Et il signe qu’une attente et qu’un besoin existent auprès de consommateurs prêts à soutenir un projet écologique et social malgré un tarif qui peut se révéler dissuasif (on le comprend) pour beaucoup de gens.

Un coût élevé, principalement dû à la main d’œuvre locale, dont ils avaient livré les détails en toute transparence dans leur présentation Ulule. Mais Gratitude ne s’arrêtera pas à la fabrication de chemises. Un an plus tard, et après consultation de leur communauté, les frères ont lancé une nouvelle campagne sur Ulule pour présenter leurs t-shirts. Ceux-ci,  également en lin bio 100% français, viennent élargir leur offre.

Le T-shirt mixte à col rond

Optimistes et confiants, Pierre et Jean souhaitent délivrer un message positif porteur d’espoir aux lecteurs de Mr Mondialisation : « Gratitude ce n’est pas seulement une marque de vêtement éco-responsable mais une invitation à changer nos modes de consommation. » A terme, ils ambitionnent de composer un vestiaire complet alliant style, qualité et respect. Et pour l’instant ce pari part sur de bonnes bases !

* Sources : La Confédération Européenne du Lin et du Chanvre & les études de Greenpeace

S. Barret


Nos travaux sont gratuits et indépendants grâce à vous. Afin de perpétuer ce travail, soutenez-nous aujourd’hui par un simple thé ?

Donation