Souvent, l’idée de consommer « durable » est synonyme de « cher » ou de sacrifice. C’est parfois vrai, mais pas toujours ! Rédigé par la petite équipe d’une association étudiante de la Sorbonne, le « Guide de l’étudiant-e écoresponsable » vient de paraître. Au programme de celui-ci, on trouve des informations bien utiles, regroupées sous la forme de nombreux conseils pour concilier vie étudiante et consommation durable.

Un guide étudiant pour les consommateurs d’aujourd’hui et de demain

Association étudiante de la faculté de lettres de Sorbonne Universités, dont les membres se décrivent comme « amateurs mais passionnés par le sujet », l’équipe de Green Wave Sorbonne a rédigé un guide pratique sur l’alimentation durable qui délivre de nombreux conseils pour concilier petit budget et impacts positifs, le tout à destination des étudiants. Au fil des 44 pages de cette encyclopédie du jeune « consom’acteur », on trouve une flopée d’astuces et de bons plans pour consommer bio, local, équitable, moins gaspiller, préserver environnement et santé, mais aussi recréer du tissu social au travers de sa consommation, sans forcément se ruiner.

Ce guide, destiné d’abord aux étudiants, s’adresse cependant à n’importe quelle personne souhaitant réduire son empreinte écologique d’un coup de fourchette, redonner du sens à ses achats, tout en se faisant plaisir. « Nous l’avons principalement organisé en douze thèmes où chaque geste compte : manger local, limiter la consommation de produits transformés, manger de saison, privilégier la pêche durable, lutter contre le gaspillage dans son frigo et ses placards, etc. Plutôt qu’un exposé théorique, nous livrons un maximum de conseils et d’astuces pratiques, testés et approuvés, pour faciliter une transition douce vers une alimentation éco-responsable et riche de sens » nous écrivent les auteurs du guide.

Instituer la complémentarité entre information et interactivité

Et ceux-ci n’ont pas chômé : en complément du guide, ils ont créé des cartes interactives de producteurs ou de magasins engagés disponibles sur leur site, un annuaire des petits producteurs bio, établi une liste des produits de substitution abordables, de diverses associations, mais aussi recherché les événements dédiés à l’alimentation durable. « Nous faisons également la part belle aux applications mobiles, qui peuvent être d’une grande aide dans tous les domaines : récupération d’invendus, saisonnalité des fruits, des légumes et des produits de la mer, identification d’additifs suspects dans les produits transformés, etc. »

Une fois la présentation des grands thèmes opérée, le guide enchaîne sur un décryptage des principaux labels alimentaires (labels biologiques, du commerce équitable, ou garantissant l’appartenance à un terroir). Décryptage plus que nécessaire à une époque où les étiquettes et appellations se multiplient, laissant parfois le consommateur quelque peu pantois, voire dubitatif. Pour finir, les rédacteurs ont sélectionné douze recettes afin de permettre aux apprentis consommateurs durables de mettre le guide en pratique. Granola maison zéro déchet, lasagnes à la bolognaise végétariennes… Autant de recettes appétissantes présentes dans le guide et qui obéissent aux « 12 commandements » édictés au fil des pages du guide, qui se termine par un ensemble de références bibliographiques, de documentaires à voir, ou d’articles pour approfondir les sujets abordés. « Nous privilégions des ressources disponibles en ligne et gratuitement, tels que le rapport Afterres 2050, ou de nombreux livrets de recettes » finissent par ajouter les rédacteurs de ce guide qui ne manquera pas de servir à nombre d’entre nous.

Le guide de l’étudiant éco-responsable est disponible en téléchargement gratuit en ligne sur le site de Green Wave Sorbonne.


Sources : GreenWaveSorbonne.wordpress.com