Saviez-vous qu’il existe 12.000 espèces de fourmis recensées à ce jour ? Que ces êtres vivants ont des comportements sociaux complexes leur permettant de résoudre des problèmes en commun ? Saviez-vous enfin que le transport d’espèces envahissantes est l’une des principales menaces pour la biodiversité ? Dans une bande dessinée passionnante et accessible en ligne gratuitement, le chercheur Franck Courchamp et l’illustrateur Mathieu Ughetti nous sensibilisent à ces insectes aux capacités surprenantes mais aussi aux enjeux liés aux invasions biologiques. Présentation de La guerre des fourmis.

Parmi les 12 000 espèces de fourmis recensées à ce jour, certaines intéressent tout particulièrement les chercheurs. Qualifiées d’« envahissantes » de par leur fonctionnement hyper-efficace, ces fourmis se révèlent très agressives et compétitives. Lorsqu’elles sont introduites sur un territoire, à la faveur des échanges aériens ou maritimes, elles créent des dégâts très importants sur la biodiversité, l’agriculture, les infrastructures ou encore la santé. Récemment, une étude a estimé les dégâts liés aux invasions d’insectes dans le monde, conséquences de l’activité humaine, à 69 milliards d’euros par an. Rien que ça.

Crédit image : Franck Courchamp et Mathieu Ughetti

« C’est assez fou tout ce qu’elles sont capables de faire »

Devant le large écho médiatique reçu par cette étude, le directeur de recherche Franck Courchamp (Université Paris-Sud – CNRS) a eu l’idée de développer un outil pédagogique. Il s’est alors associé au dessinateur Mathieu Ughetti spécialisé dans la vulgarisation scientifique pour créer La guerre des fourmis, une bande dessinée qui présente les prodiges des fourmis avec une bonne dose d’humour. Pour rendre ce savoir plus accessible, ils optent pour une version librement accessible sur internet !

On y découvre une fourmi kamikaze, une piqûre capable de tuer un humain, des espèces qui soignent les blessés après les combats, et l’on se familiarise avec des notions d’écologie et d’invasion biologique. Devant cette complexité, l’illustrateur Mathieu Ughetti, ne cache pas son émerveillement. « Les fourmis, c’est assez fou tout ce qu’elles sont capables de faire » commente-il avec enthousiasme. « Elles font preuve de beaucoup de comportements collectifs, on parle d’ailleurs d’intelligence collective. Ainsi, elles sont capables de venir à bout de problèmes de manière collective alors qu’elles ne pourraient pas les résoudre seules » nous précise-t-il. Comme on le découvre au fil des images, elles développent également de nombreuses techniques pour s’adapter à leur environnement changeant et créent des stratégies pour faire face à des conditions difficiles, comme l’absence d’eau.

Et le tout sans pesticides ! Crédit image : Franck Courchamp et Mathieu Ughetti

Les espèces envahissantes, véritable menace pour la biodiversité

Mais tout n’est pas rose quand l’humain s’en mêle ! Le temps de 6 épisodes (dont les quatre premiers sont déjà publiés et les deux derniers suivront vendredi 22 et vendredi 29 juin), le lecteur est donc plongé dans le monde fascinant de ces insectes sociaux aux capacités surprenantes et menaçantes. Mais l’enjeu de la BD, c’est aussi de parler des invasions biologiques. La France est elle aussi touchée par le phénomène, à l’image de l’arrivée de la fourmi d’Argentine (dont l’exportation remonte aux 19è et 20è siècle), qui présente une menace pour d’autres insectes ainsi que certains végétaux. Dans un autre registre, la teigne du choux : elle s’attaque aux plantes crucifères et notamment aux choux cultivés et est devenue un vrai casse-tête pour les agriculteurs.

Les espèces invasives créent des ravages pour la nature mais aussi pour les êtres humains, leur santé et leurs infrastructures. Elles sont transportées par bateau et avion lors des échanges de marchandises sur le marché global. « On s’attend à ce que d’autres espèces invasives arrivent et prospèrent » notamment avec le changement climatique, lâche Mathieu Ughetti. Avec la hausse des températures, des régions qui n’étaient pas propices à certaines espèces le deviennent : « C’est un vrai danger, au même titre que la disparition des abeilles ou d’autres insectes » et qui menace au même titre l’environnement, les activités humaines et l’économie.

La suite de l’histoire est à lire gratuitement ici Il est également possible de suivre les deux auteurs sur Facebook.


Nos travaux sont gratuits et indépendants grâce à vous. Afin de perpétuer ce travail, soutenez-nous aujourd’hui par un simple thé 😉