Maki Ohkojima n’aime pas « le cadre », ni celui de la société, ni celui d’une toile. Elle s’évade au-delà des limites et étend son art sur les murs et les espaces disponibles.

山の子に問いかけられる / « Un enfant de la montagne m’a demandé »

Maki Ohkojima, peintre japonaise de 27 ans, a réalisé des œuvres murales tentaculaires. Ces fresques comportent souvent des images relatives à la terre et aux animaux. Elle a commencé en toute humilité comme décoratrice murale pour les particuliers. Avec le temps, son art s’est transformé en ce qu’elle nomme : « la peinture murale au-delà du cadre. »

Pour Maki, réaliser ces œuvres, c’est lutter contre ce sentiment de frustration qu’on peut ressentir face à un paysage magnifique. Même avec le meilleur appareil photo, il est difficile de capturer les moments magiques offerts par la nature. Inévitablement, les scènes du vivant deviennent ces souvenirs périssables. Pour elle, comme une photographie, une toile est trop petite pour représenter les choses. Elle va donc « au-delà du cadre » dans tous les sens du terme. Elle étend sa toile sur le mur créant une histoire qui imprégnera l’espace d’une habitation ou d’un lieu.

song-of-bega-72dpi-long800

z-e-renasimento-1200z-e-mono-whole eap-puga-photo-s-center-web e-puga-3420 z-e-mountain-child-ask-you-mural000 e-species-with-child-cut-web z-e-mural-unkownblackroad starsong-web baby-univers-detail-web view-3-01-web mother-detail-view-02-photo-by-kenjimimura ohkojima-sibuyaseibu-kenni0-72 renacimient-center ohkojima-sibuyaseibu-ohkojima-road-web ohkojima-sibuyaseibu-kenni2-web

 

Et voici Maki Ohkojima

SONY DSC


 Voir la vidéo « 山の子に問いかけられる / Mountain child ask me. YouTube

Donation