Crédit image : Les Jardins du Ruisseau

Depuis 20 ans, Les Jardins du Ruisseau dans le 18e arrondissement de Paris ont fait de l’agriculteur urbaine le moteur d’actions solidaires et citoyennes. Avec leur toute jeune pépinière urbaine, les membres espèrent désormais se rendre visibles au cœur du quartier. Découverte inspirante.

Conçus en 1998 à l’initiative d’un collectif d’habitants avec l’ambition de réhabiliter une friche industrielle à l’abandon, les Jardins du Ruisseau sont une tentative d’inscrire les questions environnementales au plus près des citoyens et des citoyennes tout en les invitant à co-construire la ville. Les jardins sont situés à proximité de la Porte de Cligancourt, un quartier où l’on observe une grande diversité sociale.

Installés sur un ancien tronçon ferroviaire qui témoigne des activités industrielles passées, les Jardins du Ruisseau sont devenus un acteur incontournable de la vie du quartier. L’association compte désormais 350 adhérents, environ 150 jardiniers et collabore avec des dizaines d’acteurs institutionnels et associatifs pour donner de la couleur et de la vie aux rues alentour. Parmi les principales missions des Jardins du ruisseau, l’éducation à l’environnement, la préservation de la biodiversité, mais aussi le développement du vivre ensemble et de l’accès à la culture et à l’art via des évènements festifs.

Bientôt une pépinière de quartier

Désormais, les membres de l’association ont la volonté de rendre les activités encore plus visibles au public en inscrivant leur action au cœur du quartier. Avec l’autorisation de la Ville, l’association va en effet réinvestir un square qui était jusque là fermé au public.  Les membres ont l’intention d’y « inventer une pépinière collective, une pouponnière de végétaux à l’échelle d’un quartier, avec un accès libre et gratuit à tous les semis, à tous les plants, et qui permet de recycler des plantes trop souvent jetées lors du renouvellement des espaces verts publics. Son fonctionnement sera coopératif et collaboratif, ouvert à tous les habitants du quartier, aux écoles, aux centres sociaux… qui pourront y faire croître semis et boutures, pour envahir la ville de végétaux. »

Bref, un projet ingénieux pour intéresser et sensibiliser le plus grand nombre aux questions environnementales. « La biodiversité et l’environnement nous concerne tous », résume Denis Loubaton, le président des Jardins du ruisseau. Pour que cette pépinière puisse voir le jour, une campagne de financement participatif est en cours.

Crédit image : Les Jardins du Ruisseau
Crédit image : Les Jardins du Ruisseau
Crédit image : Les Jardins du Ruisseau

L’agriculture urbaine, un tremplin pour multiplier les rencontres et les projets de quartier

Président et fondateur de l’association, Denis Loubaton se souvient qu’aux débuts de l’association, les premiers membres « déploraient que cet endroit soit un délaissé industriel », une sorte de cicatrice au milieu de la ville. Les habitants se mobilisent afin « de se réapproprier ces espaces, des endroits qui jusque là étaient interdits aux visiteurs et considérés comme une décharge ». « Nous voulions que les habitants se sentent responsables et acteurs de ces espaces », développe Denis Loubaton, selon qui « les jardins pédagogiques ont été mis en place avec la conviction que la préservation de ces endroits passait par la sensibilisation des plus jeunes ».

Depuis, les activités du jardin se sont multipliées, permettant d’ouvrir ses portes à des acteurs de plus en plus nombreux. « Les jardins sont une sorte de ferment pour que les gens collaborent et co-élaborent un projet », se félicite le président. La dimension sociale du projet a ainsi pris de l’envergure, les espaces de jardinages font l’objet de visites de la part des écoles, mais aussi d’associations, notamment celles engagées pour la réinsertion de personnes en difficulté ou qui accompagnent des femmes en situation de grande précarité. Mais les jardins accueillent également des cours de yoga et de tango encourageant ainsi des activités sportives et cultures indispensables à la vie du quartier. L’espace public redevient alors un lieu de rencontres, de partages et de convivialité.

Crédit image : Les Jardins du Ruisseau
Crédit image : Les Jardins du Ruisseau
Crédit image : Les Jardins du Ruisseau

Nos travaux sont gratuits et indépendants grâce à vous. Afin de perpétuer ce travail, soutenez-nous aujourd’hui par un simple thé 😉