Et si, demain, votre maison était autonome en énergie et déconnectée du réseau électrique ? C’est le rêve proclamé par la société Tesla qui lance cet été une batterie domestique capable de conserver et restituer efficacement l’électricité en toute simplicité.

Nos téléphones, nos ordinateurs et même certaines de nos voitures fonctionnent grâce à des batteries rechargées, le plus souvent, par le réseau électrique. Pourquoi ne pas appliquer le principe à l’échelle d’une habitation grâce à une « batterie pour domicile » ? Certains le font déjà mais la fameuse société américaine de voitures électriques souhaite populariser le concept. Voici donc la batterie domestique, dernière trouvaille du fabricant de véhicules Tesla qui aurait pour vocation de révolutionner, à terme, l’infrastructure énergétique mondiale. C’est du moins son objectif déclaré et sa ligne commerciale…

Une petite boite qui simplifie la vie

La Tesla Powerwall, de son petit nom, se présente comme un simple boitier à accrocher au mur de votre maison. À l’image d’un ballon d’eau chaude mais pour l’électricité, cette batterie « haut de gamme » stocke l’électricité fournie par des panneaux solaires, une éolienne, une hydrolienne ou même le réseau électrique au moment où elle coute le moins cher. Dans le cas d’une famille au mode de vie à faible consommation (simplicité volontaire), et couplée à des technologies peu énergivores, une habitation pourrait être totalement indépendante des réseaux électriques traditionnels aidée par ce système simplifié.

Cette technologie « sera une grande avancée pour les communautés les plus pauvres du monde« , a annoncé Elon Musk, patron de Tesla ayant fait fortune grâce à Paypal. En permettant d’y connecter simplement diverses sources d’électricité, la Tesla Powerwall permettrait donc de se passer des réseaux électriques. Si la question d’une décentralisation totale de la production énergétique fait toujours débat, l’idée d’une indépendance énergétique semble séduire de plus en plus de foyers européens, tout en constituant une solution pour les communautés éloignées des centres urbains, notamment dans les pays en voie de développement.

tesla_powerwall_official_2

Oui, mais ?

Notons que la manœuvre de Tesla consiste ici à rendre les batteries domestiques « plus sexy » pour encourager la transition vers l’utilisation d’énergies renouvelables de manière décentralisée. En effet, il est tout à fait possible, et depuis longtemps, de se fournir en batteries de maison. Excepté un faible encombrement, une grande facilité d’utilisation et un design sympathique, il demeure difficile, à l’heure actuelle, de déterminer en quoi cette batterie serait plus convaincante que l’offre existante, moins médiatisée et certainement plus abordable.

À la question du recyclage, Tesla répond par un vaste programme de traitement des batteries usagées lancé en 2010 pour répondre à cette problématique dans le domaine automobile. Du nom de Tesla-Umicore, du fait d’un partenariat avec une société belge, le programme a pour objectif de recycler entièrement les batteries au lithium de la marque.

Concrètement, Tesla se charge dans un premier temps de récupérer les composants électriques (10% de la batterie) pour une réutilisation directe. Ensuite, Umicore extrait l’oxyde de Cobalt Lithium (CDO) et un résidu contenant du lithium. Le premier, précieux, est directement réutilisé dans la production d’autres batteries. Le second serait réutilisé dans la fabrication de ciment avec un bilan carbone pertinent. Ainsi, l’ensemble de la batterie serait recyclée dans un processus rentable économiquement. On ignore cependant dans quelle mesure le processus actuel serait émetteur de polluants et son bilan carbone réel. Tesla annonce cependant que le processus de recyclage sauvegarderait au moins 70% des émissions CO2 qui seraient nécessaires à la production d’une toute nouvelle batterie.

Harness-Store-Power

Prix et conclusion

Comptez  à partir de 3 000 à 3 500 dollars pour vous procurer cette batterie domestique Tesla d’une capacité de stockage de 7 à 10 KWh selon le modèle. Suffisant pour faire fonctionner un petit foyer. Un modèle « universel » devrait être disponible pour le monde entier d’ici l’année prochaine. Ajoutez de 10 à 40 000 euros (et plus) pour une éolienne efficace ou autant pour des panneaux solaires et vous voilà indépendant en électricité (en fonction de votre mode de vie) pour la décennie à venir.

Pour pousser le bouchon jusqu’au bout, Tesla précise que l’intégralité de l’énergie électrique nécessaire au fonctionnement de la conférence présentant le nouveau concept a été fournie par les batteries de stockage de la marque… Sommes-nous devant une véritable révolution dans une logique de transition énergétique ? Faut-il au contraire attendre le développement des solutions « hydrogènes » domestiques ? Il conviendra à chacun d’en juger.


Sources : voiture-electrique.durable.com / teslamotors.com / lalibre.be / kulturegeek.fr

Donation