Amandine et François sont un couple de voyageurs belges lancés sur les routes du monde depuis 2008. Partis à la découverte des beautés de notre petite planète, ils partagent leurs expériences, coups de cœur et réflexions sur leur blog : « Un sac sur le dos ». Aujourd’hui, ils souhaitent partager leur point de vue sur le voyage responsable à travers leur plus belle expérience à ce jour : vivre dans une famille péruvienne au cœur des Andes. Un exemple de tourisme expérientiel.

Voyager mieux, une question subjective

Voyager plus, plus loin, plus longtemps. Des idées qui en font rêver plus d’un… Et si, plutôt que d’évoluer sur une échelle quantitative, on recherchait davantage la qualité ? Voyager autrement, voyager mieux ?

Mais qu’est-ce que voyager mieux ? Et surtout comment le faire ? De la même manière qu’il existe une multitude de façons de voyager, les possibilités de réponse à cette envie de « voyager mieux » sont infinies. Plusieurs solutions existent, comme le « slow travel » : prendre le temps de prendre son temps en voyage. À côté de cela, il y a un autre concept qui commence à faire parler de lui : le tourisme expérientiel. C’est sur ce concept que nous nous arrêtons aujourd’hui.

chats-sur-une-chaise

Introduction au tourisme expérientiel

L’idée est relative simple. Sortir des sentiers battus tracés par les agences de tourisme pour aller à la rencontre dhabitants d’une région visitée et partager leur mode de vie. Faire « lexpérience » de vivre chez lhabitant, avec lui et comme lui.

Le terme en espagnol colle davantage au concept de ce « nouveau tourisme » : « turismo vivencial ». L’idée de « vivre » avant de « voir » ou de « faire » est ici essentiel. En effet, là où le simple touriste est un consommateur de sensations, le voyageur expérientiel intègre un mode de vie avec ses bons côtés et ses responsabilités.

Bien entendu, il ne s’agit pas de s’inviter à l’improviste dans une famille, mais bien d’un modèle touristique à part entière, offrant la possibilité de tester certaines activités typiques du mode de vie de la région. Une belle manière de favoriser l’économie locale et d’échanger avec des habitants, curieux den apprendre plus sur nos pays lointains, et désireux denseigner certains traits de leur culture.

manier-le-taureau

Le tourisme expérientiel en 5 points

1) Expérience immersive

Le voyageur est immergé dans une autre culture, invité à la découvrir de l’intérieur, afin de vivre cette expérience le plus intensément possible. On parle donc ici d’une participation active à un autre mode de vie, ce qui implique d’embrasser également certains difficultés.

2) Expérience authentique

Pas question ici de faux villages ou d’attractions créés pour le tourisme. Ce sont des partenaires locaux qui développent une offre touristique limitée et représentative des lieux en toute autonomie, généralement tout en poursuivant leur manière de vivre (agriculture, cuisine, culture…). Face à l’avancée de la mondialisation, ce type d’échange permet une préservation des pratiques vernaculaires.

3) Expérience personnalisé

Pas de programme préétabli, l’idée étant de partager la vie de la famille qui nous accueille. Bien sûr, la famille propose au voyageur différentes expériences possibles : créer des briques en adobe, creuser les sillons des champs à l’aide des taureaux du village, apprendre à tisser, laver le linge dans la rivière, récolter les légumes, apprendre à jouer de leurs instruments de musique, découvrir la région à pied lors de randonnées, participer aux fêtes de villages… Et à côté de ces activités ponctuelles, il y a bien sûr tous ces moments rituels de la journée, autour des fourneaux de la maison. De purs moments de convivialité et d’échanges.

An-Andean-Mother-In-The-Kitchen

Les journées se suivent sans se ressembler et s’organisent selon la vie de la famille et les envies du voyageur. Chaque voyage est véritablement une expérience unique.

4) Expérience spirituelle et intellectuelle

Vivre comme l’autre et, surtout, vivre avec l’autre, c’est avant tout une expérience humaine. Celle d’une rencontre. L’occasion d’en apprendre plus sur l’autre… et surtout sur soi.

« Avant de construire la maison, il faut honorer la Pachamama, la Terre-Mère. Il faut la remercier pour tout ce qu’elle nous donne… Et chez vous, vous faites comment pour construire une maison ? Tous les Péruviens ne jouent pas de la flûte de pan ? Tous les Occidentaux ne sont pas heureux alors qu’ils possèdent Internet et une grande télévision ? Mais est-ce que le bonheur, est-ce d’être riche ? » Des questions si simples qui peuvent animer des débats philosophiques jusquau bout de la nuit.

À travers cette curiosité réciproque, on en apprend autant de la vie de nos hôtes qu’on en dévoile la sienne. De quoi ébranler les représentations et clichés de part et d’autre. Là où le tourisme classique n’est plus un biais d’émancipation intellectuelle, l’immersion culturelle réconcilie le voyageur avec le vrai sens de la découverte. Selon le lieu de tourisme expérientiel, le voyageur peut aussi intervenir auprès des enfants du village pour leur faire un cours ou un exposé de son choix.

cuisiniere-populaire

5) Expérience sensorielle

Dans ce genre de tourisme nouveau, le voyageur participe activement : il n’est plus un objet passif suivant le programme (ou le troupeau) d’une agence de voyage. C’est un voyageur actif, conscient et impliqué.

« J’entends et j’oublie, je vois et je me souviens,

j’en fais l’expérience et je comprends » (Confucius)

En mettant la main à la pâte, le voyageur s’ouvre à une expérience multisensorielle : ce sont ses 5 sens qui sont sollicités. De quoi marquer l’esprit d’une encre indélébile. Le goût de la soupe épaissie à la farine. L’odeur de l’alcool de coca. La vue des flammes sous la marmite. La texture de ces cinq couvertures en laine poussiéreuses entassées sur le lit pour lutter contre le froid. Le son des rires de ces femmes en jupe lorsqu’elles étudient avec curiosité ma tenue de voyageuse en pantalon.

Des souvenirs sensoriels qui peuplent la mémoire d’Amandine et François et les transportent instantanément dans cette petite maison perdue dans les Andes…

Le tourisme expérientiel : une expérience pleine de sens

Le tourisme expérientiel, c’est tout cela… Mais aussi et, surtout, c’est un tourisme qui a du sens socialement et écologiquement parlant.

Ce type de jour aura permis à Amandine et François, comme tant d’autres, de se reconnecter à l’essence même du voyage : la rencontre. De personnes. De cultures. Ce genre d’expérience est l’occasion également de gagner une belle leçon de vie : relativiser ses préoccupations ; se centrer sur l’essentiel ; revoir ses représentations du bonheur et de son mode de vie ; revoir sa relation au temps et à aux besoins matériels…

Le tourisme expérientiel offre ainsi une belle alternative aux voyages organisés et permet de changer beaucoup de choses dans le paysage du tourisme local. Il est résilient pour les cultures locales et laisse généralement moins d’impact environnemental que le tourisme organisé.

preparation-de-la-pachamanca

Êtes-vous prêts pour le tourisme expérientiel ?

Le grand paradoxe de l’industrie du tourisme actuel, c’est l’envie, que nous partageons tous, de se laisser surprendre… tout en ne rencontrant jamais de mauvaises surprises ! C’est légitime : le voyageur désire sortir des sentiers battus, faire de nouvelles expériences, profiter de ses maigres congés et avoir une approche plus authentique d’un pays… Mais craint également l’inconfort, les problèmes de logement ou de transport… Le choix du voyage organisé s’impose ainsi souvent par sécurité, au risque de se retrouver un jour sur une plage du Costa Rica à perturber la ponte annuelle des tortures de mer, poussé par des organisateurs peu scrupuleux qui vendent du rêve…

Choisir de vivre une expérience de tourisme expérientiel, cest faire un pari. Celui que les bonnes surprises seront plus nombreuses et plus importantes que les mauvaises. Que le dépaysement et les rencontres vaudront l’inconfort physique du quotidien… Pour en savoir plus sur l’expérience d’Amandine et François au Pérou : découvrez leur blog et article : « Tourisme expérientiel : 3 jours chez une famille au cœur des Andes ».