Dimanche dernier, dans la Province de Phang Nga au sud de Bangkok (Thaïlande), un éléphant qui portait sur son dos deux touristes a tué son dresseur avant de s’enfuir dans la jungle. Il a ensuite été retrouvé et endormi. Les deux touristes s’en sont sortis indemnes. Fait-divers ou symptôme ?

Les « attractions » avec les animaux sauvages en Thaïlande sont vivement critiquées par de nombreuses associations en raison de maltraitances multiples. En ce qui concerne les éléphants, des cas de maltraitances ont été reportés de nombreuses fois, vidéos à l’appui. Les éléphanteaux seraient capturés dans leur milieu naturel (pendant ces chasses de nombreux éléphants adultes sont tués) et seraient ensuite battus dès leur plus jeune âge afin d’être dressés. Ce traitement cruel auquel ils sont soumis implique de les frapper et de les blesser longuement avec une sorte de pic à glace, puis de les enfermer dans de très petits enclos. Tout ceci a pour but d’obtenir une soumission complète et entière de ces mammifères qui en plus de ressentir la douleur, sont également dotés d’une importante intelligence et même selon certains scientifiques qui étudient leur comportement, d’une conscience de soi. Cela semble être également le cas pour les grands singes ou encore pour les dauphins.

anigif_enhanced-buzz-1928-1409324910-12

Un autre cas de maltraitance sur animaux sauvages en Thaïlande : celui des tigres

En effet, la condition de ces félins massifs au sein du Temple des tigres suscite également de nombreuses controverses. Ne bénéficiant pas d’un espace vital conforme à leurs besoins, les tigreaux seraient retirés à leur mère dès l’âge de deux semaines afin d’être exposés et momentanément confiés aux multiples touristes qui les abreuvent de manière continuelle au biberon, allant même parfois jusqu’aux vomissements. Le temple des tigres accueillerait pourtant près de 1000 visiteurs à la journée, et pour passer une matinée avec les tigreaux, il faut débourser plus de 100 $.

D’anciens bénévoles du temple ont par ailleurs rapporté de nombreux actes de maltraitances diverses, et le personnel a également été soupçonné d’administrer des drogues aux tigres. Toutes ces attractions touristiques génèrent des bénéfices colossaux. Les éléphants ou encore les tigres attirent énormément de touristes chaque année, mais au prix de nombreuses souffrances souvent ignorées du grand public.

Un tourisme raisonné et éthique à la rencontre des espèces sauvages est pourtant possible par le biais de multiples associations sérieuses œuvrant réellement pour la préservation. En étant bénévole ou en effectuant un stage d’écovolontariat (divers choix possibles) à l’étranger par exemple (et peut être même en Thaïlande !)

Voici la vidéo d’un journaliste Turner Barr parti en mission d’éco-volontariat au sein du Temple des tigres. Au lieu d’un mois, il n’y passera finalement que 18 jours. Sa vidéo est une enquête sur le terrain.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=6GkbNhNoY50]


Voir la vidéo de 6MEDIAS  / Buzzly

Donation