Voici l’increvable : le lave-linge anti-obsolescence programmée sorti tout droit de l’imaginaire de Julien Phedyaeff, jeune designer fraîchement diplômé de l’École nationale supérieure de création industrielle Les Ateliers. C’est notre découverte positive de la semaine !

« Dans un monde où la population augmente et où les ressources se réduisent, il est vital de préserver les ressources et cela commence par gérer intelligemment notre production. » – Julien Phedyaeff

Objectif 50 ans

Depuis tout petit, Julien Phedyaeff monte et démonte des objets par passion. Cette marotte a conditionné le choix de ses études jusqu’à en faire son sujet de mémoire en 2013. Son constat est sans appel : nombre d’objets qui nous entourent sont conçus pour tomber en panne de plus en plus tôt et surtout pour ne pas être réparés. Objets difficilement démontables, pièces détachées inexistantes ou hors de prix… les industriels ont tout prévu pour que vous repassiez par la case « achat » sans considérer l’option réparation. Bienvenue dans le monde merveilleux de l’obsolescence programmée. Et ce n’est pas la loi Hamon, sensée réguler le problème, qui suffira à changer les choses de manière radicale…

usr-409-img-1407237200-a5af5-503x356

Selon son concepteur, « L’Increvable propose une alternative aux dérives de l’obsolescence programmée. » L’idée : prendre des objets qui n’ont pas beaucoup évolué au cours du temps, des objets « stables » et qui seront toujours utiles (lave-linge, réfrigérateur…) et les repenser dans la durée. Le premier élu est le lave-linge : il répond à la définition d’objet stable, il équipe 90 % des foyers français et possède une durée de vie moyenne plutôt courte, 10 ans environ. Le lave-linge « Increvable » est, quant à lui, conçu pour durer 50 ans. Il est voulu solide et surtout facilement réparable avec plein d’options étonnantes : économique, livré en kit, réparable, personnalisable, poids plume & évolutif.

csm_L_increvableBD_774d97f7fd

Eco-conception de A à Z

Le choix de livrer l’objet en kit peut sembler surprenant. Il permet cependant de baisser les coûts pour proposer une machine moins chère que ses homologues classiques. Le volume d’emballage est naturellement réduit, ce qui est plus écologique. Autre avantage, pendant le montage, on se familiarise avec la bête et son prince de fonctionnement, ce qui est utile pour les réparations futures. Objectif : devenir acteur face à l’objet et plus seulement consommateur. Pour ce faire, les outils nécessaires au montage sont livrés avec la machine. Tel un robot intelligent, le lave-linge communique lui même ses besoins de maintenance grâce à son interface frontale. L’ensemble des instructions pour le montage, la maintenance et les réparations est disponible en ligne, vidéos interactives à l’appui. Pour ceux que le bricolage rebute, il est cependant possible de se la faire livrer montée, le coût sera alors identique à celui d’une machine classique.

Et le lestage ? Son créateur a vraiment pensé à tout. Oubliez les lumbagos lors des déménagements, les 30 kg de lest en béton habituellement présents dans ces machines ont été remplacés par un réservoir d’eau qui se remplit automatiquement lors de la première utilisation. De plus, son hublot se pose dans un sens comme dans l’autre pour s’adapter à tous les intérieurs. Comme les normes en termes d’énergie et d’écologie sont appelées à évoluer, l’Increvable peut être mise à jour régulièrement et ses pièces remplacées à tout moment. Au bout de 50 ans, l’objet retourne à l’usine pour être reconditionné : tôlerie repeinte ou modifiée, hublot en verre nettoyé, et c’est reparti pour un tour sans passer par la décharge !

Le début d’une grande aventure ?

Avec son invention, le jeune homme a frappé fort. Il a rapidement remporté le Label de l’Observeur du Design 2015, qui lui offrira une aura internationale, et est en lice pour le Jason Dyson Award, concours d’invention présent dans 18 pays du monde. Aujourd’hui, Julien a pour objectif de rassembler 100 000 € pour financer une année supplémentaire de recherche et développement afin de réaliser le 1er prototype fonctionnel de son lave-linge Increvable en 2016 et s’ouvrir à d’autres objets. Le prototype fonctionnel sert à identifier les problèmes possibles et à lever les incertitudes sur le fonctionnement et la fabrication. On vous informera bien évidemment de la suite de cette aventure !


Source : ensci.com / obsolescence-programmee.fr

Donation