À la découverte de l’Inde et des acteurs de l’alimentation durable

Étudiantes à Sciences Po Lille, Claire et Maud se sont donné six mois pour aller enquêter en Inde sur les acteurs qui œuvrent pour une alimentation plus respectueuse de l’environnement et des hommes. Au cours de leurs pérégrinations, les jeunes filles vont rencontrer une dizaine d’acteurs de ce changement, au coeur duquel les questions d’indépendance alimentaire et d’écologie sont primordiales. Les premiers épisodes de la websérie qui retrace leur aventure et leurs découvertes sont déjà en ligne et nous en mettent plein la vue et le cœur !

Six mois pour changer son regard sur l’alimentation

Actuellement étudiantes à Sciences Po Lille, Claire et Maud ont décidé de partir six mois en Inde afin de s’informer sur la révolution alimentaire qui y prend place, grâce à l’action de différents individus qui agissent sur des fronts divers, mais dirigés vers un même but. Toutes deux amoureuses d’une cuisine de qualité faite maison, c’est lorsqu’elles reprennent le flambeau au sein de l’association culinaire de leur école que les deux jeunes filles ont l’occasion de mesurer l’impact immense de notre alimentation sur l’environnement. De cette prise de conscience naît alors l’idée d’un projet qui leur permettrait d’éclairer leur regard sur la réalité du terrain, mais aussi de partager des connaissances acquises au travers d’un long voyage en Inde.

Parties depuis octobre 2016, Claire et Maud ont déjà rencontré quelques uns des entrepreneurs clés qui travaillent à changer le paysage alimentaire et industriel du pays. Le choix de l’Inde, d’ailleurs, ne s’est pas fait à l’aveugle. Les défis démographiques, les particularités agricoles, mais aussi l’importance accordée à la nourriture de façon traditionnelle ont pesé dans la balance du choix de la destination. Deuxième pays le plus peuplé au monde, l’Inde doit en effet subvenir aux besoins d’1,3 milliard d’individus. Elle est également le premier producteur de légumineuses au monde, et le végétarisme y occupe une place très importante — près de 35% de la population est végétarienne, en faisant le pays le moins carné au monde.

Bombay : l’agriculture au service de l’indépendance alimentaire 

Pour le premier épisode de leur websérie, qui permettra aux internautes de suivre l’avancée des jeunes filles dans leur périple et dans l’épanchement de leur soif de connaissances, Claire et Maud nous livrent trois rencontres faites autour de l’indépendance alimentaire. Un enjeu majeur pour les nations et les individus, à l’heure de la mondialisation, des conflits géopolitiques, du réchauffement climatique et de l’épuisement à moyen terme des sources fossiles d’énergie.

Mais au travers de la recherche de l’indépendance alimentaire, c’est aussi un retour à la terre et à ce qu’elle a à offrir qui s’opère. Voici en tout cas ce que nous expliquent Priti Bhosale, qui travaille au sein des fermes urbaines de Green Souls, Tushar Kelkar, un éco-architecte qui vit sur sa propre ferme biologique, ou encore Gopa Sarang, le fondateur de la Sarang School, une école alternative qui met en avant une transmission intergénérationnelle des connaissances. Rencontrées à Bombay, ces trois personnalités exposent leur vision d’une agriculture durable et des moyens qui s’offrent à nous tous pour changer le paysage alimentaire actuel. Toutes leurs aventures inspirantes sont à suivre sur FoodSenseTourIndia.com.

  


Sources : FoodSenseTourIndia.com / Toutes images @ FOOD SENSE TOUR INDIA