Phtalates, Bisphénol A, PTFE, aluminium : tous ces éléments ont en commun d’avoir défrayé la chronique ces dernières années en raison des différents scandales sanitaires qu’ils ont provoqués. Pourtant, avec les poêles en téflon, les plastiques d’emballage etc.., ces éléments sont encore bien présents dans la majorité de nos cuisines, en contact immédiat avec nos aliments et ce en dépit des risques démontrés pour la santé à long terme. Opération Détox dans ma cuisine de Romain Morlot nous explique comment nous en débarrasser. Entretien.

De plus en plus nombreux sont celles et ceux qui essayent de réfléchir à leur alimentation, non seulement en se tournant vers des produits bons pour la santé, souvent biologiques et non transformés, mais également en privilégiant les circuits courts et les alternatives à la grande distribution qui se développent. Cependant, nous apprend Romain Morlot, « autodidacte passionné par le domaine de l’alimentation », créateur du site La Santé dans l’assiette  et auteur du livre Opération détox dans ma cuisine, afin de se tourner vers un mode de vie plus sain il faudrait par ailleurs se débarrasser des substances toxiques de nos cuisines et changer certaines de nos habitudes de cuisson. Interview.

Marseille

Mr Mondialisation : Une cuisine « détox », qu’est-ce que c’est ? 

Romain Morlot : Lorsque l’on parle d’alimentation saine, on pense avant tout à des choix alimentaires (privilégier les végétaux, limiter voire supprimer sa consommation de viande, manger bio, etc…), mais on oublie souvent de prendre en compte la manière de cuisiner. L’objet de ce livre est donc de présenter l’alimentation saine sous son aspect « pratique », car en dehors du choix des aliments, leur préparation, leur cuisson et leur conservation sont tout aussi important !

Mr M. : Quels sont les éléments toxiques dont vous parlez, bien présents dans nos cuisines mais « invisibles » ?

R. M. : Ce sont principalement des substances issues des plastiques qui migrent très facilement dans les aliments lorsqu’ils sont mis en contact avec ceux-ci. Je pense surtout au Bisphénol A et aux phtalates, des perturbateurs endocriniens qui sont désormais omniprésents dans notre environnement quotidien… Autre substance souvent présente dans nos aliments : l’aluminium, un métal que l’on soupçonne notamment de jouer un rôle dans le développement de la maladie d’Alzheimer.

Mr M. : Est-il possible de se tourner vers des alternatives ?

R.M. : Heureusement, oui ! Du côté des ustensiles, il faut privilégier les matériaux neutres comme la fonte, l’inox ou le verre. Remplacer ses ustensiles représente un certain investissement financier, mais c’est avant tout un investissement pour sa santé. En dehors de l’aspect matériel, il existe des règles simples à suivre afin de limiter les migrations de substances indésirables dans ses aliments.

Mr M. : Vous rappelez que certains modes de cuisson sont moins bons pour la santé que d’autres…

R.M. : En effet notre manière de cuisiner est très importante. Certaines cuissons sont beaucoup plus nocives que d’autres comme le barbecue, la friture et les cuissons au four. Pour faire simple, il faut éviter de cuire les aliments à une température trop élevée. Celle-ci, surtout lorsqu’elle est prolongée, génère des composés cancérigènes (cf. réaction de Maillard). Idéalement, mieux vaut privilégier les cuissons à l’eau ou à la vapeur douce qui sont beaucoup plus saines.

Mr M. : Par où commencer quand on veut une cuisine « détox » ?

R.M. : Au premier abord cela peut sembler laborieux, mais il faut y aller progressivement et ne pas se sentir découragé. Commencer par remplacer ses boites en plastique par des bocaux en verre par exemple. Puis plus tard investir dans une poêle en fonte ou en fer. Remplacer ses ustensiles est la partie la plus facile. En revanche, changer ses habitudes nécessitera sans doute plus de temps !

Opération détox dans ma cuisine est édité aux Editions Eyrolles au prix de 17,90 euros.

Crédit image : Mr Mondialisation

Nos travaux sont gratuits et indépendants grâce à vous. Soutenez-nous aujourd’hui en nous offrant un thé 😉 ☕ Source : lasantedanslassiette.com

Donation