Les 27 et 28 avril prochains se tiendra pour la troisième année consécutive le Festival des Plantes Comestibles à Rhisnes en Belgique. Les deux journées sont entièrement consacrées à l’agroécologie et aux acteurs de territoire. Des thématiques vitales à l’heure de la crise écologique globale. Découverte.

Organisé à l’initiative d’une vingtaine de bénévoles et de la coopérative des Jardin d’Arthey, le Festival des plantes comestibles de Rhisnes (dans la province de Namur en Belgique) permet d’inscrire au plus près des citoyens les questions liées à l’alimentation, le changement climatique, l’agroécologie et au développement local. L’espace de deux jours, les organisateurs mettent l’avenir de la production alimentaire au centre des réflexions. Ils estiment que l’évènement avait attiré 5000 personnes l’année passée.

Crédit image : Coopérative des Jardins d’Arthey
Crédit image : Coopérative des Jardins d’Arthey

Deux journées autour des plantes

« Le festival se présente d’abord sous la forme d’une grande foire aux plantes à laquelle seront présents des herboristes, des pépiniéristes. Ce qui nous distingue d’autres bourses de même genre, c’est que nous souhaitons sensibiliser à l’agroécologie. Pour ce faire, on a organisé de nombreux ateliers », détaille Cyprien, l’un des organisateurs bénévoles du festival. Seront présentes des structures comme Terre-en-vue, qui facilite l’accès à la terre pour les futures paysans ainsi que Cycle en terre, consacrée à la production de semences locales.

Ainsi, lors des ateliers, les visiteurs pourront s’initier à la lacto-fermentation, apprendre à faire du pain au levain, à cuisiner des plantes sauvages, à réussir leurs semis ou encore à brasser leur propre bière. Des « ballades sauvages » permettront de découvrir les plantes comestibles du domaine. Enfin, le festival accueillera une bourse aux plantes lors de laquelle 70 horticulteurs seront présents pour proposer plants potagers et arbustes. « Alors que cette année est marquée par l’intensité des actions des jeunes pour le climat, l’équipe du Festival souhaite s’inscrire au mieux dans cette mouvance en proposant des solutions concrètes et des réflexions appuyées sur l’agroécologie et l’alimentation soutenable », expliquent les organisateurs dans leur communiqué.

Le festival propose également plusieurs moments musicaux et festifs, notamment avec le concert de Skarbone 14 le samedi soir, ainsi que des ateliers spécifiquement à l’attention des enfants.

Crédit image : Coopérative des Jardins d’Arthey

Interpeller les politiques locaux

Particularité de cette année, les organisateurs du festival ont saisi l’opportunité des prochaines élections pour interpeller les candidats locaux à propos de leur programme en ce qui concerne les questions alimentaires. En effet, le 26 mai prochain, les Belges seront appelés aux urnes pour élire leurs représentants au Parlement européen à la Chambre des représentants et enfin les élus aux chambres régionales. Le 28 avril, pendant le festival, les 6️ partis francophones principaux viendront défendre leurs idées, leurs propositions et leur bilan. Ils seront interrogés par des experts issus de la société civile et du monde académique. Il s’agit d’une occasion idéale pour échanger autour des programmes respectifs et de discuter à propos de leur cohérence avec les problématiques locales et mondiales.

Pour plus d’information : festivaldesplantescomestibles.be ainsi que la page facebook des organisateurs ici. Prix d’entrée au festival : 8 euros en prévente, 10 euros sur place. L’accès à certaines activités est payant et demande de s’inscrire à l’avance.

Crédit image : Coopérative des Jardins d’Arthey

Nos articles sont gratuits et indépendants grâce à vous. Afin de perpétuer ce travail, soutenez-nous aujourd’hui par un simple thé 😉☕

Donation