Sommes-nous tous égaux face à la pandémie ? Pas vraiment. Les inégalités d’accès à la santé et à l’alimentation – omniprésentes dans nos sociétés – se font particulièrement ressentir durant cette crise sanitaire. Les personnes déjà fragiles le sont aujourd’hui davantage. En cette période de confinement, la solidarité est d’autant plus de mise que les difficultés ne cessent de s’accumuler dans les zones reculées. C’est pourquoi l’association Banlieues Santé a lancé l’opération #EnModeConfiné, visant à soutenir les personnes les plus démunies d’un point de vue sanitaire et alimentaire dans le cadre de l’épidémie de Covid-19. Une initiative qui se décline sous deux actions majeures : des vidéos de prévention multi-langues afin de favoriser un juste accès à l’information liée à la santé, mais aussi la livraison de paniers repas pour les personnes les plus vulnérables face à l’épidémie. Une cagnotte a été lancée dans le but de financer les colis alimentaires.

Pour les personnes en situation précaire, la crise sanitaire actuelle est source d’aggravation prononcée des difficultés préexistantes. Déserts médicaux, difficultés liées au logement (insalubrité, vie à plusieurs dans un espace réduit…) et un accès restreint à l’alimentation sont les symboles du phénomène d’exclusion touchant notamment les quartiers populaires. D’autre part, la fermeture des marchés alimentaires, conjuguée à l’augmentation des prix dans les supermarchés, contribue grandement à une précarité préalablement installée. En cette période d’épidémie, les personnes âgées sont particulièrement vulnérables au SARS-CoV-2 et risquent leur vie à chaque sortie. Les sans-abri voient également, plus que jamais, leur quotidien s’assombrir. Peuplant seuls des rues aujourd’hui quasi-désertes, leur situation est d’autant plus difficile que de nombreux acteurs de la solidarité ont dû stopper leur activité depuis le début du confinement en raison d’un manque de bénévoles.

#EnModeConfiné : l’opération de solidarité envers les plus fragiles

Pour aider les plus démunis en les accompagnant sur le plan sanitaire et alimentaire, l’association Banlieues Santé a mis en place l’opération #EnModeConfiné. L’ONG diffuse des vidéos de prévention traduites en plusieurs langues et dialectes par des professionnels, favorisant un accès plus juste à des informations essentielles concernant le covid-19. En effet, les personnes subissant la barrière linguistique sont particulièrement vulnérables en période d’épidémie.

D’autre part, l’opération consiste également en des livraisons de repas pour les plus fragiles, plus particulièrement les personnes âgées résidant par exemple dans des quartiers populaires ou dans des foyers. L’initiative inclut également des messages pour sensibiliser les plus jeunes (parfois peu réceptifs aux recommandations de santé publique) au respect du confinement. Une application, #enmodeconfiné, a été conçue dans le but de faciliter la diffusion de ces messages et d’obtenir de l’aide afin de mener à bien les actions solidaires (recrutement de bénévoles, aide financière, logistique, recherche de professionnels…). Banlieues Santé propose aussi d’accompagner les associations ou collectivités souhaitant elles-mêmes lancer ce type d’actions sur leurs territoires.

Pour les colis alimentaires, Banlieues Santé dispose d’un budget obtenu grâce à une cagnotte ulule mise en ligne il y a environ deux mois, principalement dans le cadre de l’épidémie de covid-19. Le montant collecté a dépassé les 80 000 euros, ce qui correspond à plus de 1 600 paniers repas. Ces derniers sont composés de produits de première nécessité alimentaire (riz, pâtes, lentilles, gâteaux etc.) et d’hygiène (savon, rasoirs etc.) et ont une durée estimée à une semaine, voire 10 jours selon la/les personne(s) qui en bénéficie(nt).

Les bénévoles suivent à la lettre des règles d’hygiène strictes (établies par des professionnels de santé parisiens à la tête de l’association) afin d’éviter toute possibilité de créer une chaîne de contamination. Lors d’une livraison, les produits alimentaires sont emballés et placé dans un carton. Le bénévole se désinfecte les mains, met un masque, une blouse et des gants puis, ouvre le colis devant la porte du bénéficiaire. Les distances de sécurité sont respectées, la personne récupère le sac, sans toucher au carton qui est ensuite placé au tri sélectif par le bénévole.

Banlieues Santé : un engagement sanitaire et social

Nous avons discuté avec Inès, bénévole marseillaise pour l’association Banlieues Santé, qui considère que « les inégalités socio-économiques sont particulièrement mises en relief par le confinement, bien qu’elles aient toujours existé. » En effet, Marseille, comme toute autre ville, ne se résume pas aux beaux-quartiers et aux sites touristiques. Inès nous raconte notamment que « l’on oublie les quartiers Nord de Marseille alors que les personnes qui y vivent, pour beaucoup, doivent faire jusqu’à 1h30 de trajet en transport en commun pour pouvoir s’alimenter. C’est pourquoi l’association Banlieues Santé privilégie les quartiers excentrés. » … «  J’ai conscience que nous n’avons pas tous les mêmes chances par rapport à la situation. Je voulais agir, me sentir utile » nous confie-t-elle. Bénévole pour l’ONG depuis un peu plus de deux semaines, elle partage le même sentiment que les autres volontaires : « le plaisir d’aider les autres et de désengorger au maximum les supermarchés, nids de contamination. »

Banlieues Santé est une association humanitaire fondée en 2018 avec pour engagement de « rendre accessible et intelligible la santé » pour les personnes ne bénéficiant pas des mêmes chances d’accès au système de soins. Étymologiquement, le nom que porte l’ONG se réfère aux « lieux desquels la santé est bannie ». Lutter contre l’isolement est l’un des objectifs de cette association qui vise des publics en retrait social, victimes de problèmes économiques ou d’un manque d’accès aux informations essentielles en matière de santé. Il s’agit d’accompagner ces personnes vers un mieux-être physique et mental, en dépit des obstacles rencontrés. Pour suivre ces actions solidaires, rendez-vous sur la page Facebook Banlieues Santé.

J.M.

Donation