Hawila Project est un projet organisé par une équipe de bénévoles basée au Danemark, qui a pour but de rénover un vieux navire viking en bois, afin de le transformer en cargo à voile commercial, ainsi qu’en plateforme culturelle et éducative. Le tout, dans le respect de l’environnement et dans une démarche durable.

En 1935, un navire viking conçu tout en bois a été construit et nommé Hawila. Long de 32 mètres, il a été utilisé comme cargo glaciaire entre la Norvège et la Suède jusqu’à la fin des années 1950. Ensuite, il a été abandonné dans un port suédois avant d’être réaménagé en tant que voilier-école par des enseignants, qui ont navigué avec des élèves jusqu’en 2008.

Hawila était un navire en bois qui a été utilisé comme cargo glaciaire entre la Norvège et la Suède. Crédit : @hawilaproject

Le navire a été racheté par un propriétaire privé qui l’a utilisé comme bateau de plaisance, avant de le délaisser dans un mauvais état. Il a par la suite obtenu le statut de valeur culturelle et historique, par le musée maritime de l’État suédois. C’est en 2014 qu’il a attiré l’attention d’un groupe d’amis, qui a découvert le bateau et décidé de le réaménager, en lançant l’Hawila Project.

 

Une alternative durable aux cargos polluants

L’objectif de cette communauté est de rénover entièrement le navire afin de le réaménager en cargo à voile, dans le but de faire du transport maritime uniquement avec la force du vent. Une fois par an et de manière durable, le navire Hawila va expédier des marchandises à travers l’Atlantique. Le principal but de ce projet est de rapprocher les communautés côtières et de trouver une alternative durable aux cargos actuels.

Le navire est entièrement constitué de bois, et a été rénové pour le rendre plus robuste. Crédit : @hawilaproject

À l’époque, les cargos à voile étaient utilisés pour transporter des marchandises sur de longues distances. Puis, des bateaux à moteurs ont remplacé la voile, mais leur alimentation en diesel a augmenté la concentration de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. En effet, selon un article publié dans le journal Le Monde, les cargos utilisent l’un des carburants les plus sales au monde, qui contient des résidus de métal, de la cendre, ainsi que beaucoup de soufre. Aussi, les cargos rejettent-ils des quantités d’oxydes d’azote et d’oxydes de soufre, ce qui « accélère la formation de particules fines et ultra-fines », selon l’association écologiste France Nature Environnement.

“Les émissions de soufre de ces transports à elles seules seraient responsables d’environ 50 000 morts prématurés par an en Europe et de 5 % à 10 % des émissions mondiales” rappelle la FNE. Quant à l’oxyde d’azote (NOx), “le transport maritime émet entre 17 et 31% des émissions mondiales”. 

Face au danger du réchauffement climatique actuel, Hawila Project souhaite donc remettre en état des navires à voile pour transporter les marchandises, et mettre en place une alternative durable pour concurrencer les cargos polluants.

« L’objectif est de développer une alternative de transport éthique et sans CO2, pour assurer des livraisons régulières de biens écologiques et équitables de la production au consommateur », a affirmé l’équipe autour du projet.

 

La rénovation du navire en bois

Le navire est entièrement constitué de bois, et a été rénové pour le rendre plus robuste. Crédit : @hawilaproject

Pour rénover ce navire en bois, des dizaines de professionnels ont travaillé bénévolement pendant sept ans. Le bateau est principalement composé d’un mât en bois de 18 mètres de long, ainsi que de nombreuses poutres. Quand l’équipe a découvert le navire abandonné, le bois était toujours en bon état, même s’il était vieux de plus de 80 ans. Seul le bois qui était entré en contact avec le fer a pourri à certains endroits. Ainsi, du chêne a remplacé le bois pourri, et des clous en bois ont été utilisés à l’endroit où le métal était présent. Toute la rénovation du bateau a été effectuée à la main, ce qui a demandé beaucoup de temps aux bénévoles.

En septembre 2020, Hawila a été emmené sur un chantier au Danemark, pour être converti en cargo à voile commercial. Toute la partie avant du navire a été démantelée, et seule la salle des machines a été gardée, ainsi que la cuisine et la salle de navigation. La solidité du navire a été renforcée avec des poutres installées sur le plancher et sur le pont du navire. Ce gros chantier devrait être fini durant le mois de novembre. L’équipe de bénévoles cherche toujours à s’agrandir, afin de trouver des professionnels avec de nouvelles compétences. Une campagne de financement participatif a également été lancée pour soutenir le projet encore en cours.

 

Une plateforme culturelle et éducative

@HawilaProject

En plus de l’aspect commercial, le navire Hawila est également une plateforme culturelle et éducative. En effet, la devise du projet est la suivante :

« Commerce, éducation et culture à la voile ».

En collaborant avec des écoles, l’Hawila Project a pour but de sensibiliser à la mondialisation à travers des ateliers sur le bateau ainsi que des sorties scolaires. Sur le navire, les élèves pourront apprendre les différentes techniques de navigation en mer, ainsi que les méthodes d’entretien du bateau. Tout le nettoyage est effectué avec des produits d’entretien naturels et respectueux de l’environnement.

Hawila project @Howell ChangI

Comme Hawila est un ancien navire en bois qui possède une riche histoire, une forte communauté s’est créée autour de ce bateau, composée de nombreux artistes et militants. Ainsi, Hawila est également une plateforme culturelle, où auront lieu une multitude de projets artistiques. Des festivals, des spectacles et de nombreux événements seront organisés à bord du bateau.

Soutenir Hawila Project.

Suivre leur page Facebook.

Lisa Guinot

Donation