Si la réduction de la consommation des protéines animales s’impose aujourd’hui comme une priorité, pour des raisons liées à la préservation de l’environnement, à la santé ou à la cause animale, il peut être compliqué de rompre avec une éducation culinaire souvent tournée vers la viande, le poisson et les produits laitiers. Souvent, par facilité, nous préférons ne rien changer. En France, des initiatives voient le jour pour faciliter cette transition vers une alimentation plus durable, végétale notamment. C’est le cas d’Izyveggie qui propose de livrer une box hebdomadaire rassemblant des recettes véganes basée sur des ingrédients bruts et de saison, ainsi que les produits secs nécessaires à leur réalisation.

Née en France pendant le premier confinement, Izyveggie répond à l’aspiration de sa créatrice d’aider les personnes qui souhaitent réduire ou arrêter leur consommation de produits d’origine animale à découvrir une nouvelle façon de cuisiner et de s’alimenter simplement. Lou Anne, à l’origine du projet, s’intéresse à l’alimentation végétale depuis des années : « végétarienne depuis 2014, j’ai progressivement réduit puis arrêté de consommer des produits d’origine animale. Tout d’abord convaincue par la cause animale, ma réflexion sur l’impact de la consommation de viande, de poisson et des produits d’origine animale sur l’environnement s’est beaucoup développée ces dernières années ».

Outre les souffrances animales sans précédent liées à l’industrialisation du vivant, l’élevage industriel compte en effet parmi les secteurs aux plus fortes émissions de gaz à effet de serre. Les bénéfices écologiques des régimes à base de végétaux sont aujourd’hui largement avérés. Les chercheurs estiment qu’un végétarien aurait besoin de cinq fois moins de surfaces terrestres pour se nourrir qu’une personne au régime alimentaire à dominante carnée, selon une étude de Christian Peters publiée dans Renewable Agriculture and Food Systems. Si tout le monde devenait végétalien en 2050, les émissions de gaz à effet de serre liées à l’alimentation pourraient diminuer de 70%, l’élimination de la viande rouge constituant un facteur déterminant (d’après des chercheurs de l’université d’Oxford).

Accompagner la transition vers une alimentation végétale

Consciente de ces enjeux, Lou Anne s’est donc naturellement tournée, comme un nombre croissant de consommateurs, vers une alimentation non seulement végétale, mais aussi locale, biologique, et zéro-déchet. Cette transition peut sembler de prime abord difficile à mettre en place, au vu de l’omniprésence de la viande dans les recettes traditionnelles et le régime alimentaire dominant. Mais Lou Anne fait le choix de cuisiner les aliments qu’elle connaît déjà (féculents, légumineuses, épices, etc.), en évitant tant que possible les alternatives industrielles simili-carnées.

Végétarienne depuis longtemps, Lou Anne a crée IzyVeggie pour accompagner la transition vers une alimentation végétale.

Loin de l’image trop répandue selon laquelle ce régime alimentaire reviendrait à se nourrir de graines et de tofu brut, elle découvrira que la cuisine végétale peut se révéler goûteuse, rapide et accessible à tous. C’est cette philosophie qu’elle a souhaité partager avec Izyveggie : des recettes simples, gourmandes et saines avec des produits bruts et naturels. Pour ceux qui souhaitent changer leur façon de se nourrir, mais qui n’ont pas forcément le temps ou l’énergie de se lancer seuls dans ce grand changement, Izyveggie permet ainsi d’accompagner cette transition douce vers une alimentation a minima plus végétale. Car celle-ci convient aussi aux flexitariens qui veulent entreprendre des efforts sans en finir totalement avec la viande.

Une alimentation saine et respectueuse de l’environnement

Après un financement participatif réussi sur KissKissBankBank, le concept était lancé début septembre, et il est désormais possible de s’abonner pour recevoir une box chaque semaine (ou à une autre fréquence personnalisable). Chaque box contient 5 recettes salées 100% végétales et de saison, forcément, sans aucun produit d’origine animale. On y retrouve aussi tous les produits secs pour les réaliser, issus de l’agriculture biologique, ainsi que la liste des produits frais à ajouter (légumes, herbes aromatiques, pain).

Seuls les produits secs sont donc proposés dans la box, afin de limiter le transport des légumes d’un bout à l’autre de la France, ce qui laisse la possibilité aux clients d’acheter eux-mêmes leurs produits frais en fonction de leurs habitudes, et leur permet de privilégier les producteurs locaux. Ces box hebdomadaires sont donc une première solution pour faciliter la transition vers une alimentation végétale. En ayant seulement les légumes à acheter chaque semaine, elles permettent en effet un gain de temps et un allègement de la charge mentale au quotidien tout en adoptant une alimentation saine, respectueuse de l’environnement et accessible (il faut compter 37,50€ par semaine pour une box pour deux personnes et 70€ pour quatre).

Des recettes végétales et de saison

Les 20 recettes élaborées chaque mois par l’équipe se basent sur les légumes de saison, et ne nécessitent que des ingrédients simples et bruts. Elles sont ensuite validées par une diététicienne formée à l’alimentation végétale, pour s’assurer qu’elles soient complètes et équilibrées. A l’heure où beaucoup craignent encore de manquer de nutriments en adoptant une alimentation végétale, l’objectif de la validation diététique est donc d’assurer aux clients une alimentation équilibrée. Pour le mois d’octobre, marqué par la fin des légumes d’été et l’arrivée des courges, des recettes diverses sont par exemple proposées, comme un crumble potimarron, carottes, crème de coco et noisettes, un dahl de lentilles corail ou encore des conchiglies farcies façon bolognaise.

Chaque semaine, 5 recettes véganes sont proposées ainsi que les produits secs nécessaire à leur réalisation.

Consciente de l’importance de diminuer la production de déchets, l’équipe d’Izyveggie met en place différents dispositifs pour les limiter au maximum. Les clients reçoivent par exemple leur livret de recettes en version numérique, même s’ils peuvent demander l’option papier, les box sont envoyées dans du carton et les aliments en vrac sont conditionnés dans du papier kraft. Si ces emballages sont recyclables, comme les conserves et les bocaux en verre, « nous sommes en train d’étudier différentes options de sachets 100% compostables », indique Lou Anne.

Pensées pour accompagner ceux qui souhaitent réduire leur consommation de protéines animales, pour des raisons écologiques, sanitaires, ou de bien-être animal, les box Izyveggie peuvent donc constituer une solution pratique et accessible pour faciliter un changement de mode de vie plus respectueux du vivant et de la planète.

Donation