Les personnes sans-abris rencontrent de nombreux défis au quotidien – l’un des obstacles majeurs s’opposant à leur réinsertion dans la société, notamment, passe par le manque d’informations utiles, notamment sur leurs droits. Infrastructures à leur disposition, associations pouvant leur venir en aide, minima sociaux, législation… autant de sujets indispensables, qui, une fois maîtrisés, peuvent changer la vie. Une borne d’information solidaire souhaite remédier à ce manque d’information. Tour d’horizon.

Où manger ? Se doucher ? Laver ses vêtements ? Faire ses démarches administratives ? Pour la plupart d’entre nous, ces données coulent de source. Mais pour les personnes qui vivent dans la rue, ce sont autant de questions auxquelles il est difficile de trouver une réponse sans aide extérieure.

Afin de remédier à ce problème, Victoria Mandefield, Yassine Riffi et Guillaume Cherel souhaitent installer une borne interactive solidaire dans les rues de la capitale. Son nom ? Soliguide. Sa mission ? Informer les personnes dans le besoin sur les différentes infrastructures et dispositifs à leur disposition, à l’image des bornes touristiques qui répertorient les lieux d’intérêt, excepté que celle-ci serait adressée aux personnes « SDF », leur permettant d’accéder à un répertoire de lieux différents où il est possible de prendre une douche, de bénéficier d’un lit, de conseils juridique, de prendre un repas, ou encore de se faire soigner ou entamer les démarches pour une formation.

Source : Soliguide

Si la technologie s’immisce partout dans nos quotidiens, force est de constater qu’elle s’adresse encore surtout à ceux qui en ont les moyens. Si la plupart d’entre nous peuvent commander à manger en un clin d’œil à l’aide de leurs portables, à peine 20% des personnes sans-abri bénéficient d’un accès à un smartphone. Et l’asymétrie d’information ne s’arrête pas là : selon les statistiques, 40% des personnes sans domicile fixe n’ont pas recours aux aides auxquelles elles ont droit (RSA etc.). Des milliers de personnes peuvent ainsi bénéficier d’un aide vitale mais ne le savent pas !

D’autre part, aucun site connu ne répertorie tous les lieux susceptibles de venir en aide à cette partie de la population. Ou plutôt, ne répertoriait. Après plusieurs mois de travail, l’équipe Soliguide est parvenue à accumuler assez de données pour créer une carte interactive de tous les lieux utiles à Paris, Bordeaux et Nantes. Il ne reste plus qu’à l’équipe de récolter assez de fonds — 6000 euros exactement — afin de pouvoir mettre en place la toute première borne, qui devrait voir prochainement le jour à Paris.

Comme le rappellent les membres de l’équipe Soliguide, ce sont pas moins de 200 000 personnes qui vivent actuellement dans une extrême précarité en France. Parmi elles, on trouve aussi des personnes réfugiées pour qui il est d’autant plus difficile de se renseigner, étant donné qu’elles ne parlent pas forcément français. C’est pourquoi, si elle parvient à réunir assez de fonds, l’équipe Soliguide veut étendre son service aux personnes parlant Arabe, Dari et Russe en proposant plusieurs langues différentes accessibles sur la borne. Depuis son lancement il y a un an, le site internet a quant à lui démontré son intérêt, permettant plus de 4500 orientations vers différentes infrastructures.


Nos travaux sont gratuits et indépendants grâce à vous. Soutenez-nous aujourd’hui en nous offrant un thé Sources : Ulule.com / Soliguide.fr

Donation