Les Enfants Sauvages : festival écologiste, féministe et antispéciste engagé

Festival écologiste, féministe et antispéciste, le festival Les enfants sauvages, dont Mr Mondialisation est partenaire officiel, se tiendra les 22 et 23 juin prochains. L’occasion de mettre art et culture au centre des réflexions pour une société inclusive, juste et solidaire pour tous, animaux compris.

Articulé autour de plusieurs concerts, de conférences et de tables rondes, le Festival Les enfants sauvages, qui sera accueilli les 22 et 23 juin prochains par le Ground Control dans le 12e arrondissement de Paris, ambitionne de porter une réflexion sur l’écologie, le féministe ainsi que l’antispécisme. Tout un programme. « On veut créer de la tolérance, de la bienveillance autour de ces sujets », détaille Eddie Blanchard qui co-organise l’évènement. Pour cause, ces questions clivent souvent les débats dans lesquels les positions défendues semblent irréconciliables. Rien que de prononcer ces mots génère bien souvent un vent réactionnaire puissant. L’art peut-il permettre d’aborder ces sujets plus sereinement ? La jeune femme de 25 ans l’espère. La recette ? « Proposer des contenus positifs, drôles en rendant accessible au plus grand nombre des enjeux auxquels tout le monde ne s’intéresse pas forcément ».

Investie dans une agence vidéo qu’elle a créée avec Alexis Croisé, Eddie Blanchard défend vouloir mettre des valeurs fortes au cœur de ses activités professionnelles. « C’est pour cette raison qu’on ne collabore qu’avec des ONG, associations et marques responsables »,détaille-t-elle. « C’est de manière très naturelle que nous est venue l’idée de faire un festival qui serait dans ce même état d’esprit, dans la tolérance et avec l’ambition de proposer des clés pour passer à l’action« , précise-t-elle.

« Écologie, féminisme et antispécisme sont des enjeux liés les uns aux autres »

Le mot d’ordre de ces deux journées : la bienveillance. « On ne veut pas faire d’évangélisation », explique la jeune femme, qui souhaite néanmoins proposer une grille de lecture particulièrement engagée de l’époque contemporaine. Selon elle, « domination sur les animaux, sur la nature et inégalités entre les hommes et les femmes procèdent tous du patriarcat ». Pour cette raison « on proposera de lier dans les conférences les mouvements comme #Metoo et la génération climat ».

Le samedi soir se tiendront plusieurs concerts (Philippe Katerine, Catastrophe, Mathilde Fernandez) ainsi que le DJ set de JB Dunckel (Air). Pendant les 2 jours, des tables rondes-débat seront organisées de 15h à 18h, autour de 6 thématiques. Chaque table reçoit 6 festivaliers pour des sessions de 30 minutes pour débattre, s’informer en s’amusant et poser des questions.

  • une table sur féminisme avec l’association Manifesto XXL,
  • une table écologie
  • une table sur l’antispécisme avec Association Végétarienne de France et L214,
  • une table sur le zéro déchet
  • une table sur la décroissance avec i-boycott.org,
  • une table sur les migrants avec Utopia 56

Pour plus d’informations, la page Facebook de l’évènement.

Donation