« Les pluies de juillet » : festival poétique et engagé dans la Manche

Le festival Les pluies de juillet qui se tiendra du 26 juillet au 28 juillet 2019 à Villedieu-les-Poêles (Manche) propose concerts, conférences et démonstrations gastronomiques. Les organisateurs promettent un programme diversifié autour de la culture, une réflexion sur le monde contemporain et des actions à engager pour préserver l’environnement. Présentation.

Le festival Les pluies de juillet se distingue non seulement par son intitulé particulièrement poétique, mais aussi par une riche programmation. Organisé les 26, 27 et 28 juillet prochains à Villedieu-les-Poêles dans la Manche, à une trentaine de kilomètres de Granville, ce moment à la fois festif, convivial et engagé met la préoccupation environnementale au cœur tout en restant résolument positif. Les organisateurs ont porté une grande attention à ce que l’évènement se fasse avec la coopération des habitants de Villedieu. Ces derniers participent à la mise en place des décorations et hébergent les artistes pendant l’ensemble du week-end.

« Les pluies », explique Mathilde, étudiante en management de projets culturels et membre de l’organisation, ne font pas seulement référence au temps parfois humide de la région, mais également à la volonté des organisateurs de proposer « une pluie d’idées, de conférences« . « C’est aussi rappel à cette pluie féconde indispensable à l’agriculture », souligne-t-elle.

Un programme particulièrement riche et diversifié

Le programme du festival mise à la fois sur la diversité et la complémentarité. Les visiteurs auront non seulement l’occasion d’écouter de nombreux artistes, comme le chanteur Gaël Faure, l’un des parrains du festival, mais aussi de participer à des ateliers de cuisine ou encore à des promenades à la découverte des plantes sauvages comestibles du bocage normand. Autre moment fort, l’intervention de Julien Vidal, l’autre parrain du festival et fondateur du projet « Ça commence par moi », qui proposera des pistes d’actions concrètes afin de s’engager pour une transition vers un futur souhaitable.

Plusieurs conférences, comme celle de Claude et Lydia Bourguignon à propos de la restructuration des sols ou de la militante et femme politique Corinne Morel Darleux permettront par ailleurs de prendre de la hauteur en intégrant réflexions et critiques transversales à propos de notre société contemporaine. Au village du festival, il sera possible d’aller à la rencontre d’associations et d’acteurs de la transition sociale et solidaire dont l’action est ancrée dans le territoire. « On veut se servir de la culture et de l’art en général pour amener la question de la transition écologique », détaille Mathilde, qui insiste sur la volonté des organisateurs de « créer des synergies entre les conférenciers ».

Plus de détails sur le site web des Pluies de Juillet.

Informations aux festivaliers :
– Les organisateurs proposent une possibilité de logement en camping à une dizaine de minutes à pied du festival
– L’essentiel du festival est accessible à prix libre. Seuls le concert samedi soir et les « balades-concerts » demandent une réservation. Toutes les informations sur les tickets, ici.

Donation