L’Odyssée culturelle de la Russie aux États-Unis par Thibault Bourdon

Thibault Bourdon est un auteur réalisateur indépendant qui a le goût de l’aventure. Au point qu’il n’hésite pas à parcourir des dizaines de milliers de kilomètres à la rencontre d’habitants de divers pays pour comprendre les enjeux sociaux et politiques des régions qu’il traverse. Trois années après avoir parcouru l’Europe à vélo en 2015, il se lance à l’assaut de la Russie et des États-Unis à moto, une épopée de 24 000 km, pour obtenir un regard croisé des habitants sur la période de la Guerre froide à nos jours. Il en a tiré un documentaire “L’Odyssée Est-Ouest” au sujet duquel il a bien voulu s’exprimer pour Mr Mondialisation.

Mr Mondialisation : En 2018, vous traversiez la Russie et les États-Unis à moto. Qu’est-ce qui vous poussé à entreprendre ce périple ?

Thibault Bourdon : Lors de mes deux précédents documentaires, j’ai traversé la France, puis l’Europe de l’Ouest à vélo (un voyage relaté par Mr Mondialisation), à la quête de notre identité culturelle, politique et économique. Pendant ces aventures, j’ai compris que la Guerre froide a été le conflit qui a dirigé le monde tel que nous le connaissons aujourd’hui. Il me fallait donc aller un peu plus loin, élargir mes connaissances et récolter de nouveaux témoignages. J’ai passé mon permis moto, appris les rudiments de la langue russe, puis j’ai commencé mon enquête.

Personnellement, la découverte de la Fédération de Russie m’alléchait beaucoup plus que les États-Unis d’Amérique. Pays mystique, méprisé par l’Occident depuis la chute de l’Union Soviétique, j’étais sûr d’être dépaysé. Concernant les États-Uniens, en Europe de l’Ouest, nous sommes bercés par l’omniprésence de leur culture dans les cinémas ou la télévision. Je n’attendais pas la même découverte de ce pays et de ses habitants. Il s’agissait d’un désir de confrontation et d’envie de remettre en question les clichés dont je disposais sur les Américains.

Un road-trip de 24 000km entre Russie et États-Unis

Et, pour réaliser ce documentaire, j’ai traversé la Russie et des États-Unis à moto. Pendant six mois, j’ai parcouru plus de 20 000km pour aller à la rencontre directe des habitants. Avant de les interviewer, pour tirer le meilleur de ce qu’ils avaient à nous livrer, j’ai souvent passé quelques jours avec eux, pour apprendre à les connaître et les mettre en confiance face à ma caméra. J’ai voulu croiser le regard de deux peuples qui ont évolué dans des directions parfois opposées, souvent insensées.

Mr Mondialisation : Vous avez documenté ce voyage grâce à un film documentaire, en essayant de croiser les regards des Russes et des Américains. Quelle a été votre démarche ?

Thibault Bourdon : Depuis quelques années la « Nouvelle Guerre froide » fait sa place dans les journaux. Au cœur des préoccupations géopolitiques majeurs, la Russie et les États-Unis ont conçu un nouvel ordre mondial. « L’Odyssée Est-Ouest » est une évolution chronologique et géopolitique, alternant entre la Guerre froide et notre époque contemporaine. Dans le but de croiser les regards et pour obtenir une bonne représentation de ces pays, il a été essentiel de laisser la parole aux citoyens eux-mêmes, de toutes générations et classes sociales confondues. Je pense que les enjeux politiques qui gouvernent un pays doivent être aux mains du peuple. Et ce n’est pas dans les statistiques, ni dans les analyses des « spécialistes » que j’ai recherché mes réponses, mais dans l’homme, son visage, son regard et sa parole.

Sur ces deux continents qui paraissent si éloignés, mais pourtant si proches, j’ai eu envie de comprendre comment les habitants ont pu ressentir ce conflit qui aurait pu détruire l’humanité. Comprendre la création de deux modes de pensées, bien trop souvent opposés. Comprendre les différences profondes du socialisme et du libéralisme. Comprendre comment le peuple russe a vécu tant de souffrances, de censures et savoir, si c’est cela l’âme russe. Comprendre ce qu’est la liberté et savoir si le rêve américain n’a pas atteint ses limites. Mais surtout comprendre le ressenti des habitants envers leurs dirigeants, savoir ce qu’ils attendent d’eux. Et quelles valeurs ces peuples partagent-ils finalement ?

Après le renversement de l’Union Soviétique et la victoire du capitalisme, Vladimir Poutine a gagné une nouvelle fois les élections en 2018. Cela fait aujourd’hui 20 ans qu’il est au pouvoir (excepté durant l’interlude Medvedev). On aurait tendance à penser que les Russes l’aiment et le soutiennent. C’est tout le contraire que j’ai remarqué. Ils s’imaginent un avenir une fois que leur président sera démis de ses fonctions. De même, je ne savais comment il allait être possible de parler politique avec les Russes. A ma grande surprise, aucun d’entre eux ne s’est senti brimé de critiquer. Coté États-Unis, le temps d’un mandat, Donald Trump a clivé son peuple en deux. Pour ma première rencontre aux États-Unis, dans l’état de l’Oregon, un couple m’a hébergé. La femme était démocrate, le mari républicain. Ils n’avaient pas parlé de politique ensemble depuis vingt ans pour éviter des querelles. A la fin de mes interviews, la femme s’est esclaffée en regardant son mari « Ah ! Mais tu n’es pas si borné que je le pensais. »

Mr Mondialisation : Après avoir vécu cette aventure et réalisé ce documentaire, pensez-vous qu’une nouvelle Guerre froide puisse voir le jour ? Et que les Russes et les Américains pourraient un jour s’entendre ?

Thibault Bourdon : Depuis la fin de la politique des deux blocs, l’ordre du monde s’est métamorphosé. Le socialisme s’est peu à peu effacé au profit de l’impérialisme américain. Pourtant ces deux pays évoluent et de nouveaux conflits apparaissent. Les Russes et les Américains vivent sous la coupe de leaders dont les caprices sont en train de mener à une guerre économique, et bien entendu, c’est le peuple qui en subit les conséquences. Les Russes sont intrigués par la vie des Américains. Nombreux en rêvent. Les Américains, eux, ont tendance a oublier la Guerre froide. Ils sont convaincus, aujourd’hui, de leur hégémonie.

Dernièrement, les États-Unis ont élu Joe Biden comme 46ème président des États-Unis. Je ne suis pas sûr que son élection, autant attendue par les médias, changera la face du monde. Donald Trump a été la personnification d’un système qui ne tourne plus rond. Il a déclaré une guerre économique avec la Chine. Chine qui dépassera de loin l’hégémonie des États-Unis dans quelques années. Cette « Nouvelle Guerre froide » que tout le monde craint, fera débat durant la prochaine décennie et décidera de l’avenir du monde qui est maintenant devenu multipolaire et incertain.

Le documentaire de Thibault Bourdon est disponible gratuitement sur youtube :

Pour plus d’informations sur Thibault Bourdon rendez-vous sur sa page Facebook et son site internet.


Nos travaux sont gratuits et indépendants grâce à vous. Afin de perpétuer ce travail, soutenez-nous aujourd’hui par un simple thé ?

Donation