Le temps commence à être long et les activités viennent à manquer pendant le confinement ? Pour aider à se distraire Saint Gingembre Films a décidé d’offrir l’accès gratuit de 6 épisodes de leur série courte « Merci ».

Depuis vendredi 3 avril, 6 épisodes de la série « Merci » sont disponibles sur viméo. Il s’agit d’une série, qui comme son titre le suggère, s’articule autour du sentiment de gratitude. Alors que l’actualité rejoint la fiction, le message de la série prend tout son sens. Car depuis le début de la crise du Covid-19, les Français rendent massivement hommage aux personnels des corps de métier exposés au virus (personnel soignant, employés des secteurs alimentaires & agricoles, ouvriers dans des domaines d’activité vitaux). Des personnels qui risquent leur vie face au virus devant le manque de moyens de protection et de matériel à leur disposition. Rarement le sentiment de reconnaissance aura traversé le pays avec une telle ampleur.

Série courte produite en 2020, “Merci” a reçu le prix de la meilleure série courte au Festival de la Fiction de La Rochelle 2019. Chaque épisode raconte en 3 à 4 minutes un moment de la vie d’un personnage – un enfant, un employé partant à la retraite, un artiste récompensé – qui doit affronter un merci à prononcer, un merci à recevoir ou un merci à attendre. Un merci forcé, un merci de façade, de convenance, pour coller aux normes sociales, un merci sans aucune sincérité, sans réelle signification. “Merci” donne à voir avec une ironie mordante les différentes facettes qui se cachent derrière ce mot simple, très (trop ?) souvent prononcé de manière superficielle.

Episode 2 : Open Space

Et en retour le spectateur se trouve renvoyé à sa propre expérience. Sans nul doute chacun se reconnaîtra dans l’une des situations décrites par la série. Vincent Toujas, le réalisateur lui-même s’est inspiré de son vécu dans l’écriture de “Merci”. Il s’est remémoré le départ à la retraite de son père qui quitta une société où il avait travaillé 25 ans sans recevoir un seul remerciement. Comme si toutes ces années de dévouement ne valaient rien. Un souvenir douloureux qui a donné naissance au touchant second épisode “Open Space”.

“Recevoir un merci authentique est l’une des choses qui me touche le plus maintenant que j’ai atteint la trentaine.” Vincent Toujas

Devant tant de “merci” creux dont abonde notre vie, Vincent Toujas formule son rapport à ce mot qu’il a défini comme rare et précieux : “Ainsi, je m’efforcerai de ne pas trop le prononcer pour mieux en faire des récits qui en gardent la rareté et la richesse. Un mot tellement riche et fort qu’il casse tous les codes sociaux-économiques. Un mélange de sons, de molécules vibrantes dans l’air qui suffit à faire vibrer tout un corps, toute une personne, tout un monde. Monde qui devrait voir ce mot et bien d’autres comme le minerai rare à creuser, bien plus que toute forme de pétrole ou de silicium.” 

Episode 1 : Enfant

Car c’est particulièrement au moment d’une grave crise sanitaire que l’évidence d’un merci sincère, reconnaissant, nous apparaît dans toute son importance. L’expression impossible d’une profonde reconnaissance. On le voit à travers les applaudissements dédiés chaque soir au personnel soignant, aussi impuissants soient-ils. Mais quand cette crise sera dernière nous, il nous appartiendra de ne pas l’oublier, voire de repenser nos rapports aux autres, à la notion du Commun, dans une société qui a plus que jamais besoin d’entraide et de solidarité pour faire face aux grands défis qui nous attendent.

S. Barret


Nos travaux sont gratuits et indépendants grâce à vous. Afin de perpétuer ce travail, soutenez-nous aujourd’hui par un simple thé ?

Donation