La traque de Sea Shepherd Conservation Society contre le navire braconnier Thunder vient de se terminer dans des conditions brutales. Le bateau des braconniers vient de couler sans intervention extérieure dans des conditions très étranges.

Retournement de situation à peine croyable en pleine mer. Sea Shepherd vient de porter secours à l’équipage du Thunder, navire braconnier que l’ONG poursuivait depuis plusieurs semaines. Ce 6 avril à 11h52 GMT+1, le Thunder pourchassé a coulé dans la ZEE de Sao Tome, dans des circonstances que Sea Shepherd Conservation Society juge étranges.

En effet, lorsque qu’un navire coule, les trappes sont immédiatement fermées pour maintenir la flottabilité le plus longtemps possible. Dans le cas précis, Sea Shepherd a observé que les portes et les trappes furent maintenues. Un acte volontaire ? L’ONG qui trouve cet évènement particulièrement suspect, n’a pas hésité un instant à secourir près de 40 membres du navire braconnier.

« Nous leur avons fourni eau, nourriture et un accès aux toilettes. » explique l’ONG dans un communiqué.

SSCS 2

Pour rappel, le Thunder pratiquait la pêche de la légine australe (espèce menacée) de façon illégale, dans l’Océan Austral. Le Thunder était recherché par Interpol. L’ONG Sea Shepherd Conservation Society tente de mettre fin aux activités de braconnage de l’équipage depuis plus de 100 jours. Quelques jours auparavant, Sea Shepherd avait mis en lumière un potentiel trafic d’êtres humains à bord du bateau des braconniers.

Le commandant du Bob Barker : Peter Hammarstedt (de Sea Shepherd) avait estimé que « L’équipage indonésien du Thunder est issu du trafic d’êtres humains tel que défini par la Convention des Nations-Unies contre la criminalité transnationale organisée. » Un membre de l’équipage aurait tenté de se suicider devant les yeux impuissants des membres de l’ONG.

Quelques jours après cet incident, le Thunder va couler « de lui même » sans intervention quelconque de Sea Shepherd. Existe-t-il un lien entre un équipage en partie exploité, un navire en situation illégale, la tentative de suicide et le naufrage du bateau ? Une enquête est en cours.

« C’était le bateau pirate le plus connu de la « bande des 6 » recherchés par Interpol pour braconnage dans l’océan austral. L’ensemble de l’équipage du Thunder a été secouru par les navires de Sea Shepherd qui traquaient le navire braconnier depuis maintenant 110 jours, soit la plus longue traque de l’histoire maritime. » précise Sea Shepherd France sur leur page facebook.

SSCS 1

En vidéo : 

[youtube=https://www.youtube.com/watch?t=24&v=SQ71Y_g116A]


Sources : mrmondialisation.org / seashepherd.fr / Credit photo : Sea Shepherd France

Donation