Le podcast intitulé « présages », série d’interviews audios éclairantes menées par Alexia Soyeux, nous invite à questionner le futur de la civilisation thermo-industrielle au regard de la déplétion des ressources. Malgré la gravité des thèmes abordés par les spécialistes invités, de Jean-Marc Jancovici à Agnès Sinaï, l’émission ne cède pas au catastrophisme irrationnel et nous éclaire avec beaucoup de lucidité. Présentation.

À quoi le monde ressemblera-t-il demain ? Quelles pourraient être les conséquences de l’augmentation du prix du pétrole ? Quelles sont les marges de manœuvre collectives et individuelles pour changer de trajectoire ? Voici quelques-unes des questions explorées sous diverses perspectives dans la brillante série de podcasts présages.

Alexia Soyeux. Crédit Image : Clément Montfort

Un podcast pour « transmettre la parole, faire réfléchir, mettre en action »

La série , qui s’enrichit d’une nouvelle interview toutes les deux semaines a été créée par  Alexia Soyeux, qui s’est lancée dans cette aventure après avoir réalisé qu’il existe un lien entre les différentes crises contemporaines et l’insoutenabilité de notre société. Ses interviews, qui se font essentiellement en présence de scientifiques et de chercheurs permettent d’explorer ces liens, c’est à dire, l’énergie, l’agriculture, l’économie et les excès qui fragilisent nos sociétés.

Présages est un « podcast qui questionne l’état de notre monde, les risques d’effondrement de notre civilisation industrielle, et les façons de se préparer à vivre différemment », annonce chaque début d’épisode sur fond d’une musique envoutante. Alexia soyeux promet d’inviter « des personnes engagées, qui ont chacune conscience de l’immensité des bouleversements en cours et à venir ; ils questionnent et remettent en cause le modèle de nos sociétés, de notre planète, ils étudient, alertent, agissent, construisent ». La présentatrice les interroge sur la particularité de leur parcours, les raisons qui les ont poussées à se spécialiser sur leur objet de recherche et leur vision du monde futur.

De la science aux émotions

Les entretiens, dont la durée est comprise entre 30 minutes et une heure, laissent non seulement le temps aux invités de développer leurs principales thèses, mais aussi d’évoquer des aspects plus personnels : comment affrontent-ils ces questions dans la vie de tous les jours, avec leurs proches et leurs amis ? Comment font-ils pour intégrer ces perspectives pessimistes sans céder aux idées noires ? Souvent, comme l’indiquent Sandrine Roudaut ou Jean-Marc Gancille, la clé se trouve dans l’engagement, qu’il s’agisse d’écrire, de diffuser ou de s’organiser au sein de projets associatifs.

Alexia Soyeux a travaillé dans le domaine de l’alimentation après des études en marketing puis en pâtisserie. Elle réalise la série de bénévolement et seule, et la considère « comme un loisir ». C’est après avoir quitté son emploi il y a un an et après une prise de conscience à propos des enjeux liés aux questions d’effondrement qu’elle se lance dans ce projet. « Plutôt que de tourner en rond avec mes questions et mes angoisses, je voulais faire quelque chose qui puisse être utile », explique-t-elle. Pour la suite, elle espère pouvoir rétablir la parité homme/femme parmi ses invités (difficulté à laquelle elle vient de consacrer un billet) et élargir la réflexion en interrogeant des auteurs de science-fiction ainsi que des artistes. À dévorer sans modération !

Pour suivre présages, rendez-vous sur Facebook ou directement sur le site de l’émission.


Nos travaux sont gratuits et indépendants grâce à vous. Afin de perpétuer ce travail, soutenez-nous aujourd’hui par un simple thé 😉