Produire son énergie comme on ferait pousser ses tomates : c’est le projet low-tech d’une start-up niçoise

Avoir une éolienne dans son jardin n’est pas accessible à tout le monde. De même pour les panneaux solaires, qui nécessitent l’accès à une surface suffisamment importante. Plus globalement, on sait aujourd’hui que l’énergie de demain ne sera pas centralisée mais de sources multiples. Souhaitant démocratiser l’autoconsommation énergétique, une jeune start-up niçoise est en train de développer une box low-tech permettant à tout un chacun de produire sa propre énergie, à petite échelle. 

Cultiver son énergie à la maison

Produire sa propre énergie, sur son balcon, comme on cultiverait ses tomates ? C’est le rêve d’un ingénieur, Gaël Desperriès, qui après de nombreuses années dans des grands groupes, s’est décidé à lancer sa propre start-up. Installée à Nice, Skavenji tente aujourd’hui de lancer une box intelligente d’un nouveau genre, qui utilise la low-tech pour démocratiser l’auto-production énergétique. Au départ de cette initiative, une prise de conscience quant à notre rapport à la production énergétique, notamment concernant l’énergie verte : « Un autre constat est que l’installation de panneaux solaires reste l’affaire de quelques (rares) propriétaires. Si on est locataire, qu’on habite un appartement, on est exclu. Je trouvais dommage qu’il n’y ait pas davantage de panneaux solaires, d’éoliennes… », explique le créateur de l’entreprise.

Partant du constat qu’un « véritable besoin sociétal de faire émerge et s’affirme », Gaël Desperriès et son équipe ont donc mis au point un boîtier qui utilise différentes sources d’énergie (solaire/éolien) pour rendre la production de petites quantités d’énergie facilement accessible à tous.

Visant à la ré-appropriation de la production énergétique par le plus grand nombre — comme c’est le cas par exemple pour la nourriture avec la mise en place de potagers, partagés ou pas — Skavenji pose la première brique de nouvelles possibilités énergétiques, plus en phase avec les besoins de l’époque. « Quand on construit des barrages, ça résout un problème, mais ça en crée d’autres. On inonde la vallée la plus fertile et le lac dégage du méthane, du CO2 » déplore Gaël Desperriès, habitué des chantiers de grande envergure. En filigrane, les créateurs de la box souhaitent répondre au besoin d’autosuffisance latent, et participer de façon créative au développement d’une consommation plus durable. C’est d’ailleurs pour cette même raison qu’une fois le premier prototype prêt à entrer en fabrication— la start-up en est encore au stade de financement, Skavenji mettra le design du boîtier et le logiciel en Open Source afin de permettre à la communauté de s’approprier et de faire vivre le projet.

Comment ça marche ?

Le fonctionnement de Skavenji est assez simple, et repose sur trois éléments. Le premier est incarné par la box, dotée d’un petit panneau solaire, et qui permet la connexion de petites sources électriques de nature et provenance diverses. Cette production « maison » peut ensuite être consommée in situ en toute liberté. De cette façon, on fait entrer l’énergie solaire, de façon simple et intuitive dans son foyer. Par exemple, charger son smartphone directement à l’aide de l’énergie solaire devient possible et surtout efficace.

La box en elle-même s’ancre également dans la simplicité : ses créateurs aiment à la décrire comme une « solution plug-and-play, open source, durable, low-tech, frugale et adaptable » qui permet à tous de participer à la transition énergétique. D’autre part, une application mobile et une plateforme ouverte à la contribution permettent aux utilisateurs de visualiser leur production énergétique, les économies réalisées et l’impact environnemental qui y est lié. La plateforme est quant à elle alimentée avec des ressources utiles telles que des tutos sur les différentes alternatives énergétiques et comment les intégrer à son chez-soi. Car, n’en doutons pas, le low-tech est nécessairement le parallèle d’une vie plus simple et mesurée.

Un projet inspirant, qui verra peut-être l’énergie solaire fleurir sur nos balcons, juste à côté des bégonias !

Spécificité

Nos travaux sont gratuits et indépendants grâce à vous. Soutenez-nous aujourd’hui en nous offrant un thé Sources : Skavenji.fr / Zeste.coop