Une carte pour relier producteurs locaux et consomm’acteurs !

À l’heure où les consommateurs réfléchissent de plus en plus à ce qu’ils peuvent faire pour améliorer leur alimentation, des initiatives se mettent en place pour les accompagner dans ce changement. C’est le cas de la plateforme lePotiron.fr, un site Internet destiné à mettre en relation les particuliers et petits producteurs qui veulent échanger, vendre ou donner leur surplus de production, avec des personnes qui cherchent à s’approvisionner localement. Présentation. 

Une réponse adaptée aux évolutions de consommation

Déjà en 2010, selon une étude du Lightspeed Research, les Français étaient de plus en plus nombreux à cultiver leurs propres fruits et légumes, dans un souci de qualité et d’économie, et 51% des Français désiraient en faire de même mais ne le pouvaient pas, faute de place ou de temps. Depuis, le secteur du local peine à se structurer et à se généraliser. D’un côté, les jardiniers ou petits producteurs cherchent à partager leurs surplus, et des consommateurs voudraient se fournir en produits de qualité et locaux, sans savoir où chercher. Relier le consommateur engagé et le producteur locale n’est donc pas facile.

Face à ce constat, les fondateurs de lePotiron.fr ont souhaité mettre en place une plateforme de partage et de mise en relation, un peu à l’image de Airbnb. Une plateforme réellement axée sur la notion de proximité, où le consommateur peut choisir parmi une liste de produits disponibles provenant de potagers de son entourage, et contacter les producteurs.

À l’heure où la tendance du « manger local » s’accentue, cette initiative a l’avantage de concilier facilité, choix et qualité. Si beaucoup ont déjà fait l’expérience des circuits courts pour des raisons écologiques, économiques, gastronomiques ou militantes, ces derniers restent encore limités à cause de leur difficulté d’accès. Une initiative bienvenue, pour toucher encore plus de personnes qui souhaiteraient se mettre au local.

Une volonté de valorisation

Cette volonté de mise en relation est venue d’un constat simple des fondateurs, eux-mêmes jardiniers amateurs : le jardin produit bien souvent plus que ce que nous pouvons ou voulons consommer. lePotiron.fr promet une réelle visée économique et sociale puisqu’il s’agit là de redistribution et de partage. Il est tout aussi possible de vendre ou donner ses produits, et chaque consomm’acteur aura la possibilité de trouver ce qu’il recherche. Une solution pour éviter le gaspillage, re-dynamiser le secteur du local, mais aussi pour créer du lien.

De plus, la distribution directe est un bon moyen pour les producteurs de gagner leur vie, mais surtout de ne plus être soumis aux normes et exigences absurdes des distributeurs et grossistes. Dans l’actualité récente, le cas de Caroline et Cyril, deux maraichers bio en colère, avait marqué l’opinion. Ceux-ci avaient vu leur production de courgettes refusée et jetée pour « manque d’esthétisme » ! Un gaspillage qui pourrait être évité ailleurs par la mise en relation directe avec le consommateur.

Autre particularité, la plateforme propose une mise en relation avec des producteurs professionnels mais également avec des jardiniers amateurs de notre entourage, ce qui accentue la notion de recherche de produits de proximité. Vous avez trop de tomates dans le potager cette année ? Pourquoi ne pas les mettre à disposition ?

C’est d’ailleurs le but premier de cette plateforme : promouvoir une autre idée du jardinage et défendre des idéaux de consommation écologique, économique et humaine. C’est pour cela que les fondateurs ont également mis en place un blog, le Potiblog, qui donne des conseils techniques, et qui propose également des astuces pour une mise en relations avec les consommateurs.

Tout le monde n’a pas la possibilité de « cultiver son jardin » et les fondateurs de le Potiron.fr l’ont bien compris. Avec la création de cette plate-forme, ils défendent l’idée d’un égal accès à une alimentation saine et locale pour tous, et offrent une solution pour y parvenir.


lePotiron.fr / Le Potiblog

Article rédigé de manière 100% indépendante et gratuite, sans subvention ni partenaires privés, par notre équipe. Soutenez-nous aujourd’hui par un petit café