Et si on en finissait définitivement avec le dentifrice sous plastique ? Comment ? À l’aide de pastilles naturelles à croquer. C’est l’idée innovante et osée de Victor, jeune français fondateur du projet PAOS. Avec son dentifrice à croquer, il voudrait participer à aller vers des habitudes de vie plus saines pour l’environnement et le corps, mais de façon ludique. Biologique, fabriqués en France et sans déchet plastique, ses dentifrices à croquer n’attendent plus qu’à être testés.

Les solutions 100% zéro plastique, naturelles et made in France, voient peu à peu le jour dans toutes les composantes de la vie quotidienne. Urgence vitale pour les uns, récupération économique pour les autres, les faits sont là : la crise écologique frappe à notre porte. Avec ou sans révolution structurelle, nous avons besoin d’alternatives concrètes maintenant pour, au minimum, limiter les dégâts. C’est en observant à quel point les consommateurs étaient tiraillés entre utiliser des produits bons pour la santé et la planète, mais à la fois simples et amusants à utiliser que Victor a pensé à fonder PAOS.

Avec Alice et Corentin, ils ont d’abord développé une ligne de cosmétiques solides et faciles d’usage pour changer les habitudes de consommation en douceur. Grâce à leur partenariat avec un laboratoire français, ils ont pu élaborer des produits naturels, bio, sans plastique, fabriqués en France et surtout, ludiques. Par ailleurs, aucun ingrédient n’est de provenance animale, et aucun test n’a été fait sur eux. L’équipe essaye d’insuffler du positif et de l’optimisme dans leur projet, pour casser l’image culpabilisante et contraignante de l’écologie. Et ça passe aussi par leur devise : pour PAOS, « le futur sent bon » !

Bannir les produits néfastes de nos cosmétiques

Les ingrédients des pastilles à croquer ont été sélectionnés pour être les plus simples possible. Sur la liste, du bicarbonate de sodium et une algue rouge lithothamme récolté en Atlantique qui aide à lutter contre la plaque dentaire et qui permet de reminéraliser les dents. Il y a aussi de l’erythritol, un anti-caries provenant d’extraits de fruits, des cristaux de tartre issus de la vinification et de l’acide citrique pour avoir un effet moussant, de l’amidon de maïs pour la texture une fois en bouche et un arôme naturel de menthe pour donner une sensation de fraîcheur. Tous sont issus d’ingrédients naturels et biologiques, et son fabriqués en France. On ne retrouve donc pas de substances controversées comme l’irritant sodium lauryl sulfate, le potentiellement cancérigène dioxyde de titane, ou encore le triclosan, accusé d’être un perturbateur endocrinien. Ingrédients douteux qu’on retrouve habituellement dans de nombreuses marques conventionnelles de dentifrices.

 

Avec des ingrédients secs, plus besoin d’emballage plastique !

Leurs emballages de papier ne devraient pas participer à la pollution des océans, car les dentifrices à croquer sont secs. Ainsi, ils se présentent dans du papier biodégradable et recyclable, ainsi que dans un flacon en verre pour les transporter plus facilement. Cela ne nécessite aucun plastique, et ce changement est nécessaire. En effet, selon une étude IPSOS commandée par l’Observatoire du Geste de Tri des Français pour Eco-Emballages , 75 000 tonnes d’emballages de produits cosmétiques d’hygiène sont jetées chaque année. Et même si 55 % des Français disent trier les déchets de la salle de bain, seulement 12% d’entre eux le feraient de la bonne façon.

L’équipe de PAOS ne compte pas s’arrêter au dentifrice. Elle travaille aussi sur des déodorants et des shampoings et après-shampoings solides, ainsi qu’une lessive écologique prête à l’emploi. Pour tester les dentifrices à croquer, une campagne a été lancée sur Ulule. Les produits de PAOS sont disponibles en précommande, et le financement servira à lancer la production française à grande échelle. On ne peut que leur souhaiter bonne chance dans cette aventure d’une vie.

Donation