Vous avez probablement déjà entendu ce pseudonyme, Mr Mondialisation est un personnage anonyme qui mène une veille informative depuis plus de 5 ans sur internet. Plus d’1 million de personnes suivent ses informations indépendantes sur Facebook. Aujourd’hui, il passe au niveau supérieur avec le premier porte-avion imprimé en 3D qui partira prochainement sauver les dauphins.

Le premier porte-avion 3D du monde

Depuis longtemps, l’équipe de Mr Mondialisation cherche un moyen écologique de se couper du monde tout en menant des projets engagés. La question de l’île déserte fut envisagée, mais avec la montée du niveau de la mer, le projet risquait rapidement de prendre l’eau.

« C’est en jouant dans le grenier avec de vieux Playmobiles que l’idée lumineuse m’est apparue ! » confie Mr Mondialisation.

Un bateau, c’est l’idéal pour toujours être en mouvement. En cas de conflit nucléaire ou d’élection de Le Pen, il suffirait de se déplacer loin de la zone contaminée. Mais un simple bateau est trop petit pour les ambitions de l’anonyme masqué et de ses acolytes. Un porte-avion serait, par contre, en mesure d’embarquer au moins 1% des lecteurs vers d’autres contrées, loin d’une civilisation industrielle en fin de vie.

Donation

« De quoi reléguer Paul Watson au rang de Captain Iglo »

« Avec notre nouveau site d’informations et débats, nous n’avons à peine levé que 936€ en 6 mois, pas même de quoi nous payer une Rolex… j’ai alors compris qu’il fallait un projet bien plus ambitieux pour lever plus de fonds ! »

Il n’aura pas fallut 72 heures pour que la campagne de cowfunding rapporte la bagatelle de 3250 bitcoins. Un somme toutefois insuffisante pour finir l’impression gigantesque du navire de 233 mètres en plastique biodégradable.

Si tout se passe bien, et grâce à la générosité du public, les mers du monde accueilleront le premier porte-avions militant imprimé en 3D d’ici 2018. De quoi reléguer Paul Watson au rang de Captain Iglo.

« Tout le monde aime les dauphins ! »

La mission de ce premier porte-avions 3D sera d’écumer les océans pour traquer les navires contrebandiers. Pour des questions de sécurité, les autorités n’autorisent aucune arme de guerre à bord de l’Utorpille. Cependant, les canons d’artillerie furent remplacés par des jets d’excréments à longue portée, rechargés en temps réel par l’équipage.

Tout est optimisé de manière écologique. « Comme on ne mange que du tofu et des prunes à bord, ça aide à fluidifier le système » précise le communiqué. De quoi saborder le travail des pécheurs de « la baie de la honte » (Taiji) où, en ce moment même, des centaines de dauphins sont massacrés. Objectif : sauver 42 dauphins par an, ni plus ni moins.

« Tout le monde aime les dauphins ! Vous n’aimez pas les dauphins ? Nous allons vous faire reconsidérer la question ! »

Zéro émission de CO²

Le navire de guerre pacifiste n’émettra aucune pollution, selon Mr M. Même les moteurs tournent sans utilisation de pétrole. La technologie miracle : l’esclavagisme l’huile de coude. Le système fonctionne uniquement grâce aux bénévoles qui pédaleront dans la soute où ils vivront toute l’année.

« Grâce à un système RÉVOLUTIONNAIRE, qui consiste à créer du courant en faisant tourner une turbine liée à un alternateur, 250 volontaires assureront la production d’électricité jour et nuit.« 

Sur le pont, outre quelques éoliennes, la piste de décollage sera remplacée par une vaste monoculture de soja. De quoi sustenter l’ensemble de la communauté de tofu bio matin, midi et soir. Deux arbres fruitiers devraient enfin apporter suffisamment de glucides pour les 10 000 membres de l’équipage.

porte_avion_mrmondialisation

C’est le moment ou jamais de se fédérer !

L’heure est grave ! Plus que jamais (et ça c’est vrai) la crise écologique frappe à nos portes. Smogs, sols détériorés, intrants chimiques cancérogènes, épuisement des stocks de poissons, changement climatique, l’activité humaine comme nous la connaissons doit impérativement se transformer si nous voulons espérer survivre sur cette planète. Malheureusement, les pouvoirs ne semblent pas prêts à prendre le virage de la transition écologique et la majorité des consommateurs préfèrent conserver leur confort illusoire.

Heureusement, ils sont des millions à changer leur monde. À créer des solutions. À jouer les crieurs d’alerte, à se documenter et agir sur le terrain, si possible, avec humour et plaisir de vivre.

Soutenez maintenant la construction de notre porte-avions révolutionnaire ! Un porte avion sans frontière, sans religion ni barrière raciale. Un navire immatériel, prêt à partir à la pèche aux informations, à détruire les vieilles idéologies d’un monde en perdition, porté par l’idée que nous croyons en notre capacité à créer, tous ensemble, un avenir serein.


Source : Sylvain Durif

Donation