Dans l’univers grandissant des Tiny House, il existe de plus en plus d’exemples inspirants à faire valoir. En voici un de plus aujourd’hui avec le « Wohnwagon », une éco-conception Autrichienne, autosuffisante et mobile !

Le « Wohnwagon » conçu par Theresa Steininger, et son entreprise éponyme, présente quelques arguments séduisants pour les personnes désireuses de drastiquement changer leur mode de vie. Fabriqué en Autriche (donc disponible en Europe) et monté sur roues, il offre le minimum de mobilité afin d’épouser les joies d’une vie semi-nomade. Avec ses 25 mètres carrés, il entre dans la catégorie des “Tiny” tout en disposant d’un espace respectable pour les fans du genre.

Wohnwagon-tinyhouse-750x563

Construit à partir de bois local, il est armé de panneaux photovoltaïques sur le toit afin d’approvisionner le la battisse en électricité ainsi qu’une batterie sous le plancher qui permet de stocker les éventuels excédents. Une partie de l’isolation est réalisée à partir de laine de mouton, qui régule la chaleur et l’humidité à l’intérieur de la micro-maison mais également avec des panneaux en fibre de bois enduits d’argile. Le système de circulation des eaux, bien pensé, emploie quant à lui des plantes de marais installées sur le toit et permet de filtrer discrètement les eaux usées dans le but de les réutiliser.

En pratique, l’eau de pluie est recueillie dans plusieurs réservoirs disposés sur le toit et sous terre. Les eaux usées en provenance de la douche ou des éviers sont pompées sur le toit et nettoyées en 24 heures par les plantes des marais, puis renvoyées vers lesdits réservoirs où elles seront chauffées ou filtrées pour la consommation personnelle. Un système de domotique permet par ailleurs aux propriétaires de contrôler attentivement leur niveau de consommation d’énergie. Le « Wohnwagon » dispose également d’un chauffe-eau et d’un poêle à bois. Une manière d’allier une vie simple aux technologies actuelles.

Wohnwagon-tinyhouse-living-750x499

9_Wohnwagon-innen

Comme d’habitude dans ce genre d’habitation, la maximisation de l’espace disponible est de rigueur. La chambre à coucher est notamment composée d’un lit spacieux ainsi que d’un lit gigogne, permettant d’accueillir l’un ou l’autre invité. La salle de bain, située à l’opposé de la micro-maison, possède une toilette à compostage. Les eaux usées des toilettes sont également traitées et recyclées, soit pour l’utilisation domestique, soit pour l’irrigation des plantes situées sur le toit. Entre ces deux parties situées aux extrémités se trouvent une cuisine ouverte et un espace pour dîner. Quant à la décoration intérieure, la simplicité volontaire ne s’oppose visiblement à aucun charme.

De l’extérieur, la finition bois offre un aspect plutôt naturel. Les grandes fenêtres (triple vitrage) apportent une lumière naturelle vivifiante, alors que le patio et l’auvent sont eux rétractables, permettant de transformer son environnement direct en un petit salon en plein air. Petite nouveauté dans le domaine de la tiny house, le « Wohnwagon » est conçu pour être reproduit en autant d’exemplaires customisables que souhaité. La société autrichienne à l’origine du prototype peut se charger de la construction. Vient alors l’éternelle et douloureuse question du prix de cet habitat écolo-friendly, qui oscille, en fonction des modèles, entre 40 000 et 90 000 euros. Il ne reste plus qu’à peser le pour et le contre.

cdnassets.hw.net

Wohnwagon-tinyhouse-kitchen

Wohnwagon-tinyhouse-windows-750x500

6_Wohnwagon-innen

Wohnwagon-tinyhouse-roof-750x563

Theresa-Steininger-c-Florian-Rainer

Aspern-Wohnwagon-12Photographie de Theresa Steininger par Marlene Mautner


Source : tinyhouseblog.com / Toutes photographies à la discrétion de www.wohnwagon.at

Donation