Dans le livre Un monde positif, (Éditions Maradaga, 2019), les reporters Pascale Sury et Jonathan Bradfer nous emmènent à l’autre bout de la planète pour découvrir les « acteurs du changement ». Il y a quelques temps, ils vendaient leur maison et quittaient leur plat pays pour réaliser un « slow » tour du monde engagé. Avec leur livre et documentaire, ils nous rappellent la complexité du monde et sa diversité culturelle, bien loin du prisme occidental.

Depuis l’Amérique du Sud et les quelques populations indigènes qui vivent encore en Amazonie, jusqu’en Islande, où le pays espère développer son avenir énergétique à partir de la géothermie, Pascale Sury et Jonathan Bradfer nous proposent d’aller à la rencontre de peuples et de communautés qui veulent se battre pour un futur soutenable. Leur ouvrage Un monde positif, qui raconte ce long périple de 365 jours, est traversé de portraits souriants et d’autant de personnes qui s’engagent pour leur communauté à l’échelle locale.

On y découvre, entre-autres, des femmes qui luttent pour défendre leurs droits dans des sociétés fortement patriarcales en Papouasie-Nouvelle-Guinnée, un homme au Bhoutan qui s’investit pour mettre en place une filière de recyclage dans son pays. Entre les pages, les deux reporters nous racontent également leur volonté d’interroger leur vie antérieure, de « mettre en question une vie toute tracée dans la surconsommation afin de faire un pas de côté et se recentrer sur leurs besoins ».

Mais un Monde positif, ne fait pas oublier un monde qui se transforme, un monde qui change irrésistiblement et où les contraintes écologiques et énergétiques déstabilisent des régions entières. Ainsi, les deux reporters nous font faire escale en Himalaya, où la fonte du fleuve Zanskar sous l’effet du changement climatique met à mal le mode de vie des peuples qui utilisaient cette surface glacée pour se déplacer jusqu’en ville. Au Bangladesh, sécheresse et montée des eaux sont la source de conflits locaux dramatiques et de déplacements de populations, obligées de quitter leur lieu de vie. « On ne voulait pas fermer les yeux, on ne pouvait oublier la guerre, la famine, mais on voulait porter un regard positif sur ceux qui luttent et s’organisent », précise Pascale Sury.

Crédit image : Pascale Sury
Désert de Namibie. Crédit image : Pascale Sury

Il y a un an, les deux compagnons ont quitté leur travail en Belgique pour changer radicalement leur quotidien. Jusque là, Jonathan Bradfer était journaliste à la RTBF, et intervenait comme présentateur de JT. Pascale Sury, qui était longtemps intervenue à titre professionnel dans le secteur des ONG, avait embrassé une carrière de photographe. « On sait très bien que le monde va mal », nous expliquent-ils, « mais on trouve que se focaliser sur le négatif paralyse les gens, alors qu’en parlant de positif, on peut leur donner de l’élan et un espoir pour avancer ».

« Les gens qu’on a rencontrés et qui se sont bougés à leur petite échelle sont les exemples d’un monde positif. Ce sont des gens qui se sont mis au service de leur communauté, qui ont créé des projets qui ne sont pas forcément lucratifs, mais qui ont du sens. Nous voulions mettre en avant ceux qui se mettent en mouvement dans une démarche qui est tout sauf égoïste, mais aussi défendre l’idée que chacun peu, à son échelle, faire évoluer la société », détaille Jonathan Bradfer.

Donation

Pascale Sury, dont les lecteurs de Mr Mondialisation ont déjà pu apprécier la plume dans certains de nos articles, et Jonathan Bradfer s’apprêtent à repartir pendant trois ans à la découverte des « acteurs de changements positifs ». De nouvelles découvertes qu’ils partageront avec les internautes. Pour les soutenir et éventuellement acquérir leur ouvrage, rendez-vous sur leur campagne de financement participatif.

Jonathan Bradfer, Pascale Sury, Un monde positif : à la rencontre des acteurs du changement, Éditions Margada, 2019. Prix : 24,90 euros. ISBN : 9782804707590

Crédit image : Pascale Sury
Crédit image : Pascale Sury


Nos articles sont gratuits et indépendants grâce à vous. Afin de perpétuer ce travail, soutenez-nous aujourd’hui par un simple thé 😉☕

Donation