Cette plateforme organise la solidarité entre voisins et redonne du sens au commun

Les réseaux sociaux peuvent-ils permettre de redonner vie aux quartiers et de créer des liens de voisinage ? C’est le pari qu’à fait le projet Mesvoisins.fr, plateforme ouverte en 2017 et active dans 15 grandes villes françaises, notamment Paris et Lyon. Élise Magnin, la fondatrice, nous explique les principaux objectifs de ce jeune projet prometteur pour la communauté.

Mr Mondialisation : Pouvez-vous expliquer à nos lecteurs ce qu’est la plateforme mesvoisins.fr ?

Élise Magnin : Disponible sur application et site internet, mesvoisins.fr connecte en quelques clics les habitants d’un même quartier : se rencontrer, échanger des bons plans, se rendre des petits services ou encore se prêter des objets, le tout facilement et gratuitement.

Mr Mondialisation : En pratique, comment est-ce que ça fonctionne exactement ?

Élise Magnin : Il suffit de rentrer son nom et son adresse, faire vérifier son profil (grâce à un justificatif de domicile par exemple), puis on intègre son quartier en ligne. De nombreuses fonctionnalités facilitent ensuite les rencontres et la vie au quotidien :
Découvrir les bons plans de la région : le petit supermarché bio, le meilleur dentiste, la super prof de yoga, …
Échanger des petits coups de main entre voisins : garde de chat, aider pour du bricolage, arroser les plantes, …
Découvrir ou créer des évènements : apéros citoyens, concerts, matchs de foot, brocantes,…
Prêter, donner, vendre : prêter une perceuse, donner ses livres, vendre au lieu de jeter … Mesvoisins.fr permet ainsi de consommer différemment (et donc de faire des économies), de rencontrer des personnes qui sortent de notre réseau social habituel et de faire vivre son quartier.

Mr Mondialisation :  Quelle est votre ambition avec votre projet ?

Élise Magnin : Nous souhaitons proposer mesvoisins.fr à tous les Français : nous sommes convaincus que la cohésion sociale à l’échelle locale permet de résoudre de grands problèmes à l’échelle nationale. Un quartier soudé n’est pas seulement un quartier où il fait bon vivre, c’est aussi un lieu où il y a davantage d’échanges (intergénérationnels, interculturels …), moins d’exclusion et plus de solidarité. Par ailleurs, en simplifiant le partage, la communauté réduit son empreinte écologique tout en faisant des économies.

Mr Mondialisation : Les rencontres sont-elles une opportunité de mettre en place des projets porteurs de sens pour l’avenir ?

Élise Magnin : En plus des nombreux apéros-rencontres organisés régulièrement, la plateforme a aussi donné lieu à des actions de solidarité et écologiques :
– Un groupe de voisins s’est organisé durant la canicule pour rendre visite aux personnes âgées de leur quartier et s’assurer qu’ils aillent bien.
– Des voisins de nombreux quartiers refleurissent leurs rues et expérimentent même la permaculture.
– D’autres voisins sont partis à la « cueillette de détritus » et ont rempli cinq sacs poubelle en quelques heures.

Mr Mondialisation : Il peut sembler paradoxal de passer par internet pour créer du lien entre voisins… Que répondez-vous à ces critiques ?

Élise Magnin : On a aujourd’hui perdu l’habitude d’aller sonner chez les voisins : on n’ose pas forcément ou on a peur de déranger. Pour beaucoup, il est plus simple d’établir un premier contact sur les réseaux sociaux. Notre plateforme enlève donc cette barrière et permet aux voisins de se rencontrer à nouveau dans la vraie vie !

Mr Mondialisation : Mesvoisins.fr a été lancé en 2017. Quel est le premier bilan et quelles sont les perspectives de développement pour les prochains mois ?

Élise Magnin : Mesvoisins.fr est présent dans plus de 15 grandes villes françaises et rassemble déjà plus de 150 000 voisins ! Notre communauté grandit très vite et est très active : cela me passionne de voir chaque jour des centaines d’échanges, de rencontres, de coups de mains qui n’auraient jamais eu lieu sans la plateforme ! Nous souhaitons rendre mesvoisins.fr disponible dans toute la France et proposerons bientôt aux associations locales de s’inscrire également sur la plateforme, car elles font aussi partie intégrante du quartier !

Élise Magnin, fondatrice de mesvoisins.fr

Nos travaux sont gratuits et indépendants grâce à vous. Afin de perpétuer ce travail, soutenez-nous aujourd’hui par un simple thé 😉☕