Le compostage n’est plus une affaire limitée à la campagne. Il est désormais possible, grâce aux lombricomposteurs de maison, d’avoir son propre compost dans la cuisines de son appartement ou sur son balcon. Vers la Terre propose notemment le City Worms, un lombricomposteur compact et fabriqué en France à partir d’éléments recyclés de manière locale.

home-boutique_lombicomposteurs-facile

Fruit de quatre ans de travail, pour son concepteur, le City Worms serait à ce jour le meilleur lombricomposteur du monde (il ne dira pas le contraire). Il arbore un design innovant et passe-partout pour s’adapter dans un maximum d’endroits. Il est composé de plateaux superposables et promet d’être anti-odeurs, anti-fuites et anti-insectes. Un de ses avantages est le robinet pour récolter le « thé de compost » est situé en dessous dans un souci de gain de place. Ce dernier est d’ailleurs incliné pour permettre une meilleure récolte de l’engrais.

Il est conseillé pour une famille de jusqu’à 6 personnes. Il peut ainsi accueillir 30 litres de déchets (10 litres par plateau). Tous les trois mois, quatre kilo de compost, résultat de la digestion des déchets par les vers, peuvent ainsi nourrir des plantes et enrichir la terre. Chaque jour, jusqu’à 5cl d’engrais concentré peuvent être récolté. Une fois dilué dans de l’eau, cela représente près d’un litre d’engrais naturel.

eclateCW copie

Si cela ne vous semble pas très ragoutant, sachez qu’on observe de plus en plus d’amoureux de la nature créer leur propre composte. L’objectif est évidemment de diminuer les déchets ménagers en créant un cercle vertueux de réutilisation, le compost fabriqué pouvant servir à la production de légumes et de fruits.

 

Pour garder une démarche éthique, ce lombricomposteur a été conçu et fabriqué intégralement en France. Pour se faire, l’équipe de Vers la Terre s’est entouré de divers acteurs locaux : design par l’agence Entre Autres à Montpellier, modélisation par la section Plasturgie du Lycée Alliès de Pézenas, prototype par l’IUT de Nîmes et fabrication dans le Gard. Mais ce n’est pas le seul à être fait dans l’hexagone. On trouve par exemple le Wormbox et l’eco-worms tous deux fabriqués en France. De nouvelles solutions « locales » à des problématiques globales.


Sources : nature-obsession.fr / verslaterre.fr

Donation