Interpellés par les récents rapports scientifiques très alarmants, deux jeunes ingénieurs français spécialisés en écoconstruction et en écologie ont décidé de partir faire le tour d’Europe à Vélo pour documenter et médiatiser les projets de résilience qu’ils croiseront sur leur route. Quelques semaines avant leur départ, ils nous présentent leur démarche intitulée CycleHope.

C’est à vélo, sur les voies cyclables européennes, que Vincent et Clarence veulent traverser le continent, à la recherche de projets et modes de vie sobres et écologiques. Ils promettent de suivre ces initiatives au plus près, parfois en immersion, afin de les documenter de l’intérieur. « On participera aux activités agricoles ainsi qu’aux chantiers », explique Vincent. Munis de leur caméra, ils documenteront leurs découvertes avec des vidéos partagées sur les réseaux sociaux. Ils espèrent être une source d’inspiration pour celles et ceux qui voudraient entamer une démarche semblable.

« Nous sommes inquiets pour l’avenir de la planète et de l’humanité »

Les motivations de Vincent et Clarence sont de plusieurs ordres, et beaucoup d’entre nous les partagent naturellement. Ce sont d’abord les alertes scientifiques qui les animent, puis l’envie de s’engager dans un projet qui a du sens et dont ils espèrent qu’il puisse bénéficier à un large public, mais aussi pour eux-mêmes, dans leur développement personnel. « Nous sommes inquiets pour l’avenir de la planète et de l’humanité. Nous saisissons donc l’opportunité de la jeunesse ainsi que le désir de découvrir et de nous impliquer par le voyage, pour nous lancer dans ce projet d’envergure destiné à servir le bien commun« , expliquent-il sur leur site.

C’est au cours de leurs études et de leurs expériences professionnelles que Vincent et Clarence ont développé une sensibilité importante pour les questions environnementales. À la suite de voyages « j’ai progressivement ouvert les yeux sur notre niveau de consommation excessif », se souvient le premier. « Ce n’est pas avec le high-tech qu’on va faire du plus durable », complète Clarence. Le mythe du progrès, ils n’y croient plus, d’autant plus que l’effet rebond semble avoir démontré les limites de la fuite en avant technologique.

Crédit image : CycleHope

À la rencontre des acteurs du changement

Leur objectif est d’aller à la rencontre d’individus, d’associations, de familles, ou encore de collectivités qui expérimentent d’autres modes de développement, d’existence, de survie. Ils espèrent revenir de leur tour avec des réponses aux questions que se posent bon nombre d’entre nous : quelles habitudes adopter pour réduire notre impact environnemental ? Comment réduire notre dépendance aux énergies fossiles ? Comment faire renaître ce sentiment du « vivre ensemble » dans cette société compétitive et individualiste ? Comment faire face à l’effondrement annoncé de notre société ? Quid des enjeux politiques ? Des questions auxquelles il est néanmoins difficile d’apporter des réponses définitives en raison de l’interdépendance complexe des problématiques auxquelles l’humanité est confrontée aujourd’hui (ce que suggère par exemple le célèbre Rapport Meadows).

Les deux compagnons entendent se focaliser sur les outils et les techniques qu’ils découvriront, ainsi que sur les projets en lien avec l’habitat et la production alimentaire. À leur retour, ils aimeraient publier un ouvrage et un documentaire pour raconter leur périple. Vincent et Clarence s’élanceront sur les routes en mars 2019. Ils traverseront la France, la Belgique, la Scandinavie, l’est de l’Europe, les Balkans et les pays du sud du continent. Pour suivre les aventures des deux comparses, rendez-vous sur leur page Facebook. Vous pouvez les soutenir sur leur page de financement participatif.

Crédit image : CycleHope

Nos travaux sont gratuits et indépendants grâce à vous. Afin de perpétuer ce travail, soutenez-nous aujourd’hui par un simple thé 😉