Et si votre colis avait plusieurs vies ? C’est le concept derrière la jeune entreprise française Hipli, lancée par deux amies Léa Got et Anne-Sophie Raoult en juillet 2019. Découragées de constater que malgré leurs efforts pour une consommation plus responsable, le carton de leur colis finissait inlassablement à la poubelle après n’avoir été utilisé qu’une seule fois, les deux jeunes femmes innovent et proposent une petite révolution dans le monde du e-commerce : des colis réutilisables pour plus de 100 allers-retours ! Aujourd’hui, l’entreprise a déjà bien grandi et collabore avec plus de 150 marques textiles. Dans une démarche transparente et réellement investie, les fondatrices de la marque prouvent qu’il est toujours possible d’innover pour aligner davantage ses valeurs et sa façon de (dé)consommer.

Chaque années, 550 millions de colis sont envoyés avec le e-commerce, soit environ 17 par seconde, qui génèrent ainsi pas moins de 137 000 tonnes de déchets non-recyclés. En effet, si la France et la plupart des autres pays d’Europe encourage chaque citoyen à trier convenablement ses déchets recyclables, 20% de ceux-ci sont encore jetés dans la poubelle des tout-venants. Et même lorsque les déchets atterrissent dans la bonne poubelle, seulement 65% d’entre eux sont efficacement recyclés. Un paquet de poubelles jaunes devant lesquelles s’interroger sur la gestion de nos emballages !

Un colis recyclable à (presque) l’infini

Si cela est du principalement à un manque d’infrastructures de tri et de recyclage sur le territoire français, les fondatrices de Hipli ont décidé de ne pas le vivre comme une fatalité. Adeptes du shopping en ligne pour dénicher des produits écologiques et responsables, elles étaient pourtant déconfites à l’idée de devoir jeter leur carton d’emballage une fois le colis livré. Et si on augmentait la vie de nos colis pour ne plus faire déborder les industries de recyclages et réduire l’impact carbone de chaque emballage ? 

Seulement 65% des déchets cartons sont efficacement recyclés en France – Pixabay

Voilà l’idée innovante et ingénieuse qui les a poussées à quitter leur emploi respectif pour se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat. « Hipli est né au dessus de ma poubelle jaune », explique ainsi Léa, la co-fondatrice, « j‘y jetais un colis dans lequel je venais de recevoir un vêtement que j’avais choisi justement parce qu’il respectait notre planète. Et, là, penchée au dessus de ma poubelle, je n’avais pas franchement l’impression de faire un bon geste ».

Pour développer le colis idéal, Léa et Anne-Sophie sont aidées pendant 18 mois par des  experts de la question : designers, marques engagées, logisticiens et même les équipes de La Poste. « Pour en faire un produit à l’épreuve de la vie, nous avons demandé à 21 marques et logisticiens ce qui, d’après eux, faisait un bon colis. Nous avons ainsi tiré le maximum des contraintes techniques et logistiques induites par notre modèle circulaire », expliquent-elles sur le site internet de la marque.

Un modèle circulaire à toutes épreuves

Afin d’évaluer l’impact environnemental du produit et de mesurer sa pertinence face aux solutions alternatives, les fondatrice de Hipli font également appel à EVEA, une société de conseil spécialisée dans l’évaluation des performances environnementales des produits et services. Celle-ci leur délivre alors un rapport complet sur l’impact environnemental des colis Hipli à venir que les jeunes entrepreneurs ont tenu à partager publiquement.

C’est avec tous ces outils et ces bons conseils que les deux jeunes femmes lancent officiellement le colis qui réinvente les emballages du e-commerce. Le principe est simple : en tant que particulier, vous commandez sur vos e-shops préférés en choisissant d’être livré en colis réutilisable Hipli. Vous réceptionnez ensuite votre commande, avant de la replier grâce à une pochette intégrée et de renvoyer le colis gratuitement ! Celui-ci est ensuite pris en charge dans un centre de tri Hipli, basé à Tours, qui se charge de valider la qualité du produit et de le réparer si nécessaire. Il sera alors renvoyé à la e-boutique partenaire. Avec plus de 150 marques intégrées au projet, comme Balzac, ou Camif, le colis réutilisable devient de plus en plus abordable et de plus en plus d’utilisateurs sont convaincus.

Lorsque vous réceptionnez votre commande, vous pouvez renvoyer le colis gratuitement. – Photo du site internet Hipli

Et à chaque réutilisation, c’est un carton de moins qui n’est ni fabriqué, ni jeté. La solution permettrait ainsi de réduire les émissions carbones de 96% et de diminuer drastiquement les déchets liés au e-commerce, les colis étant au minima utilisables plus de 100 fois, ce qui correspond à 25kg de déchets évités. Les fondatrices du projet espèrent ainsi changer les habitudes et participer à une société plus protectrice de son environnement. « Nous sommes convaincues que les Hommes sont prêts à agir pour la planète. Mais trouver des leviers et intégrer de nouveaux usages dans des quotidiens complexes relève parfois du challenge. Hipli existe pour aider chacun à agir grâce à des produits et services simples et à fort impact », assurent Léa et Anne-Sophie.

Quand innovation rime avec davantage de respect pou la planète

Si les premiers colis Hipli ont été conçus pour le transport de textiles, la marque compte bien proposer bientôt une solution plus adaptée au transport de colis fragiles. Mais pour l’heure, la pochette est faite en polypropylène, un plastique capable de protéger contre l’humidité, les perforations et les déchirures. Si cette matière peut sembler a priori assez polluante, les fondatrices de Hipli assurent qu’elle était en fait le meilleur choix, compte tenu des contraintes de poids lié à l’envoi postale, de la solidité nécessaire à la préservation des commandes et à la résilience sur le temps long de la matière, lui permettant ainsi de faire un maximum d’aller-retours. Ainsi, les deux jeunes femmes reconnaissent qu’« il n’y a pas de débat : tous les packagings ont un impact négatif sur l’environnement. Mais tout ce qui ne dure pas est un problème plus important qu’un colis en plastique, qui sera massivement réutilisé, et dont le recyclage de fin de vie est maîtrisé grâce à nos partenaires ».

Cycle de vie d’un colis Hipli – Photo du site internet Hipli

En effet, pour réduire l’impact environnemental d’un bout à l’autre de la chaine, Hipli a conclu un partenariat avec deux entreprises de recyclages françaises, soutenues par Precious Plastic, qui prennent en charge les colis en fin de vie. En ce qui concerne le retour, la Poste permet un renvoi seulement une fois les camions de transports pleins. Ainsi, Hipli estime que seulement 20g de CO2 sont émis par renvoi.

A l’heure où internet s’impose sur le marché du commerce et que les colis se multiplient, une telle initiative semble être la bienvenue. Avec une démarche transparente et réellement investie, Léa Got et Anne-Sophie Raoult prouvent qu’il est toujours possible d’innover pour aligner ses valeurs et sa façon de consommer, tout en tâchant de limiter au maximum l’impact carbone de ses achats, toujours responsables et raisonnés bien entendu !

Lorsque vous réceptionnez votre commande, vous pouvez renvoyer le colis gratuitement. – Photo du site internet Hipli

Sources :

  • https://www.ladn.eu/adn-business/news-business/actualites-annonceurs/hipli-colis-reutilisable-developpement-durable/
  • https://www.ecologiehumaine.eu/hipli-le-colis-reutilisable-du-e-commerce-adecouvrir/
  • https://www.europe1.fr/societe/avec-hipli-les-colis-deviennent-reutilisables-4044882
  • https://www.lesechos.fr/pme-regions/normandie/hipli-met-au-point-un-emballage-reutilisable-pour-le-commerce-1317875
  • https://hipli.fr/
Donation