La COP21 approche ! Et les jeunes dans tout ça ?

Il reste quelques jours avant l’ouverture de la prochaine conférence universelle sur le climat (COP21). Tout juste quelques milliers de minutes séparent la planète et l’humanité de leur fameux pacte dont le niveau d’exigence conditionnera sans aucun doute l’avenir des populations. Responsables, politiciens, entreprises, associations, tout le monde semble prêt à débattre de la question. Et la jeunesse dans tout ça ?

L’attrait de la part de l’ensemble des médias pour la COP21 est indéniable. Ainsi chaque jour s’annonce une profusion d’informations sur les avancées ou les retards des États concernant la lutte contre le changement climatique. Nous voici quotidiennement bombardés d’une multitude de rapports, de prévisions ou d’analyses en provenance du monde scientifique ou économique. Ainsi, chaque jour, les médias se font les “messagers” des politiques, des personnalités morales ou religieuses, des leaders des multinationales, de la société civile, des associations ou de simples citoyens en nous transmettant leurs recommandations, leurs engagements, leurs ambitions, leurs attentes, leurs contradictions, aussi.

Mais qu’en est-il de la jeunesse ? Quelles sont ses propres recommandations, ses propres attentes ? Quels sont ses espoirs ? Leur donne-t-on seulement la parole ? à ceux qui vivront dans le monde que nous leur laisserons ?

Le spot de Hulot sur Internet incitera t-il a donner la parole aux jeunes ?

Ne serait-il pas intéressant de savoir les positions concernant les objectifs du prochain accord sur le climat par les plus concernés par l’avenir de la planète ? De savoir ce qu’ils pensent à propos des mesures actuelles et futures mises en place pour lutter contre le réchauffement global ? Ou comment ils conçoivent une société plus juste et environnementalement plus responsable ?

Bien qu’on le critique souvent pour ses sponsors, s’il est un homme ayant médiatisé à large échelle l’importance de l’engagement et de l’implication de la jeunesse dans cette lutte contre le réchauffement climatique, allant jusqu’à récemment critiquer de front les institutions du capitalisme actuel, c’est très probablement Nicolas Hulot. Conscient de leur impact, à l’heure où sonne cette nécessité impérieuse de faire évoluer nos comportements, son spot “Break the Internet” n’est pas seulement une reconnaissance de cet ancien reporter envers l’univers des jeunes, c’est aussi un message d’alerte à la mobilisation et à l’engagement dans un avenir serein qu’il leur adresse. Et avec leur propre code de langage. Qu’on apprécie la forme ou non, on ne peut pas nier que le clip a fait mouche avec plus de 3.5 millions de vues en 24 heures !

Une jeunesse plus active qu’on l’imagine

Si quelques-uns blâmeront hâtivement la jeunesse pour son manque d’expérience, ils ne pourront lui reprocher son manque de lucidité ni d’engagement. Pour ceux qui penseraient encore le contraire, la jeunesse est bel et bien engagée, indéniablement consciente et active ! Preuve en est avec cette mobilisation mondiale “Cop in my city” : une communauté multiculturelle et internationale de jeunes (plus de 7000 membres, en provenance de plus de 100 villes du monde). Ses objectifs : Former, sensibiliser, responsabiliser la jeunesse aux défis de notre siècle. Construire une passerelle entre la société civile et les décideurs. Rendre les prises de décisions concernant les prochaines négociations, plus démocratiques.

Nous pourrions aussi citer le réseau français des étudiants pour le développement durable, le REFEDD : Une organisation de plus de 100 associations d’étudiants, impliquant plus de 12 villes de France. Sur le terrain, ce sont plus de 7000 membres engagés dans des projets de développement durable dans les domaines de l’alimentation, des énergies vertes, du climat et de la biodiversité. Nous pourrions parler aussi du réseau ou de la mobilisation “WARN!” ou “We are ready now” ou encore la soirée Youth we can, moment clé lors du dernier Forum Mondial Convergences (7 et 8 septembre 2015) consacrée cette année au triple zero : “Zéro carbone, zero exclusion et zero pauvreté” … Sans oublier ces réseaux sociaux actifs dans la recherche d’un avenir serein très souvent animés par la génération Y désireuse de vivre dans une société organisée autour d’un modèle économique plus équitable. À n’en pas douter, la jeunesse joue son rôle mais aimerait qu’on l’écoute.

À cet effet, les 26 au 28 novembre 2015 se tiendra à Paris (soit juste avant la Cop21) la prochaine conférence de la jeunesse sur le climat. Cette 11ème conférence of youth “COY11” présentera les propositions de la jeune génération face au réchauffement climatique et aux autres défis environnementaux. Le buzz du Spot de M. Hulot n’est-il pas l’occasion de mettre un coup de lumière sur la jeunesse et ses réalités ? Afin de nous transmettre ses engagements, son message, ses recommandations et ses espoirs ? Il conviendra à chacun d’en juger.

Encore un doute sur le changement climatique ? Découvrez les podcasts du Réveilleur, un tout jeune scientifique dont l’objectif est de lutter contre l’obscurantisme pour faire triompher la raison et les faits.


Rédaction : Joanna Moreno (journaliste) édité par mrmondialisation.org