La viande. Elle fait les gros titres de l’information internationale depuis quelques jours alors que son caractère cancérogène est officiellement reconnu. Mais au-delà de l’aspect sanitaire, pourquoi le sujet est-il si fondamental pour les environnementalistes du monde entier et le débat public si délicat ? Éléments de réponses avec une BD publiée dans Causette et proposée à nos lecteurs par ses auteurs : Besse & La Blanche

Le 26 octobre 2015, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), agence de l’OMS, actait officiellement la consommation de viande rouge comme étant « probablement cancérogène pour l’homme » et les viandes transformées de « cancérogène » avec certitude. Mais si la santé regarde avant tout les consommateurs, les questions environnementales sont encore plus nombreuses et concerne l’humanité entière. Les experts des Nations-Unies préconisent diminuer la consommation de viande à l’échelle mondiale si nous voulons espérer éliminer la faim dans le monde d’ici 2030. Par ailleurs, l’élevage jouerait un rôle fondamental dans la crise climatique. Pour illustrer avec humour les différentes problématiques liées à une surconsommation de viande, une bande dessinée parue dans Causette #61 (novembre 2015) caricature la question.

viande-web-600px-ok-part1

bande-de-viande-02

bande-de-viande-03 bande-de-viande-04

Évidemment, on ne peut réduire la question environnementale à la seule cause de la viande. L’origine de nos énergies, la localisation de la production, les dérives industrielles dans tous les secteurs, le manque de législation en matière d’écologie, le tableau est complexe et il conviendra probablement de s’attaquer à tous les plans en même temps.


Source : causette.fr Image : Besse & La Blanche (publié avec leur autorisation)

Donation