C’est une histoire plutôt insolite qui nous vient de Belgique où une jeune fille de 11 ans a soudainement pris le parti de fuir le confort de sa chambre d’enfant pour dormir chaque nuit dans le jardin.

À la plus grande surprise de ses parents, Laure, une toute jeune belge de 11 ans, passe depuis plus d’un an toutes ses nuits dans une tente plantée dans son jardin. Un choix plutôt étonnant qui reçoit pleinement l’aval de ses parents.

Hiver comme été, l’enfant est ainsi autorisée, contre toute attente, à séjourner dans sa tente du lundi au dimanche. « La météo ne me fait vraiment rien. Je trouve même dommage qu’il n’ait pas neigé cet hiver.  » raconte l’enfant à un journal local. Quand il fait froid, elle porte un pantalon de training et un pull bien chaud. À quelques mètres, ses parents et ses trois sœurs sont bien au chaud dans une maison moderne, tout confort. Étrangement, la jeune fille semble estimer que le confort dans sa tente est tout à fait acceptable.

Son seul motif : elle aime simplement ça. Au départ, ce sont ses voisins qui ont fait installer une tente dans leur jardin dans un but récréatif. Trouvant l’idée intéressante, elle va demander l’autorisation d’y dormir une fois, puis une seconde fois… rapidement, elle va s’y accoutumer jusqu’à adopter un autre mode de vie plutôt rare pour son âge.

fille_belge_11an

Dangereux pour la santé ?

Si les parents tolèrent son choix, ils ne cachent pas leurs craintes en cas d’intempéries ou d’orages. Sa mère l’a déjà réveillée plus d’une fois en plein milieu de la nuit pour savoir si tout allait bien, raconte Laure, fâchée d’être dérangée de la sorte. Son père tire plutôt un bilan positif de cette expérience : « Depuis, elle est devenue plus forte. Ma fille n’est jamais tombée malade en un an ! Dormir dehors aussi longtemps ne doit pas être mauvais pour la santé. »

Laure, qui explore une forme de simplicité volontaire sans même le savoir, compte bien rester là aussi longtemps que possible, c’est à dire jusqu’à la construction d’une cabane par son papa, au même endroit. Faut-il considérer ce choix comme étant risqué pour l’enfant, ou simplement une belle expérience de vie ? à chacun d’en juger. Si on ne souhaite à personne de vivre dans le confort rudimentaire d’une tente, cette expérience pourrait bien aider la jeune fille, plus tard, à faire la part des choses entre le nécessaire et le superflu…


Source : hln.be / Photographie à la une © MV

Donation