Le très sulfureux professeur Feuillage nous revient en force avec un nouvel épisode totalement décalé. Cette fois-ci, son altesse feuillue et son amie tordue se penchent sur les continents de plastique qui se forment dans nos océans. Pourquoi ? Comment ? Que faire ? Le point, avec humour vert s’il vous plaît !

« Certaines personnes détournent le regard quand il est question de pollution, de disparition des espèces animales parce que ces sujets sont anxiogènes. C’est vrai que ça fout le bourdon de voir des orangs outangs qui crèvent ou la banquise qui fond et on ne va pas sur Youtube pour déprimer. Du coup, avec une touche d’humour (…) on espère rendre l’information plus digeste et toucher une catégorie d’internautes qui ne sont pas encore sensibilisés à ces drames écologiques. » nous expliquait Mathieu Duméry au lancement du première épisode. Faute de financement, le projet avait été vite arrêté. Mais grâce à l’aide d’internautes et d’un financement participatif, les revoilà avec un 4eme épisode et près de 15 autres en préparation.

Dans ce dernier reportage en date, Feuillage se penche donc sur ces centaines de milliers de tonnes de plastiques qui flottent sur nos océans. Cette soupe pas très ragoutante, que tout le monde connait désormais, est le fait direct de nos sociétés de consommation basées sur un productivisme qui se soucie peu des conséquences collectives de ses opérations. Le chercheur nous apprend également que le plastique ne fait pas que flotter. Il coule et recouvre le fond des océans en grande profondeur, détruisant au passage les écosystèmes et ceux qui y vivent. Voici donc un résumé bien nécessaire de la situation, tout en folie !

Pour plus de détails sur cette série rocambolesque et engagée, consultez notre article : Le Professeur Feuillage, en apprendre plus sur l’écologie sans déprimer !

Donation