Les 12 salopards, ces fruits et légumes blindés de pesticides

    Les Douze Salopards, ce n’est pas juste le nom d’un grand classique du cinéma où des criminels sont chargés de tuer des nazis dans une mission suicide, c’est aussi un best-of annuel de fruits et légumes qui contiennent le plus de traces de pesticides… et vous devriez en être informé.

    L’information nous vient du Environmental Working Group, un think-tank nord américain qui lutte pour une alimentation plus saine. Chaque année, le groupe édite une liste de fruits et légumes qui contiennent des traces anormalement élevées de pesticides. En boutade avec le titre du film The Dirty Dozen, la liste représente ces 12 salopards dont la consommation pourrait s’avérer problématique à long terme, sans qu’il existe d’étude approfondie sur les causes à effet d’une telle consommation.

    La liste est érigée sur base des inspections officielles menées notamment par l’Agence canadienne d’inspection des aliments et la USDA. Fait interpellant, on retrouve dans cette liste les fruits et légumes parmi les plus consommés par la population nord américaine, et probablement autant en Europe. Les chiffres qui suivent représentent donc le nombre de pesticides détectés dans chaque aliment.

    12_salopards

    Attention cependant, cette liste concerne un nombre de pesticides dans un même fruit ou légume, même en très petite quantité. On ne parle donc pas ici de toxicité. En effet, on retrouve des résidus de pesticides dans l’urine de près de 90% des canadiens. En Europe, 44% des tests urinaires montrent des traces de glyphosate, le fameux composé principal du RoundUp jugé probablement cancérogène par l’OMS. On ignore exactement l’effet cocktail que cela peut représenter sur la santé. La même liste a été remaniée par le magazine canadien L’épicerie en fonction des cas d’infraction détectés par rapport aux normes en vigueur dans le pays. Le résultat apparait très différent comme le montre ce graphique mais tout autant inquiétant.

    douze_salopards

    « Ce sont de faibles doses, mais à répétition et pendant de longues périodes, qui vont avoir des conséquences à long terme comme le développement de cancers ou le dérèglement des systèmes endocrinien, neurologique, reproducteur, etc. » s’inquiète Onil Samuel, toxicologue à l’Institut national de santé publique du Québec.

    Cependant il n’est nullement question de se priver de fruits et légumes, ce qui pourrait être encore plus mauvais pour l’organisme : la très grande majorité des études démontrent que les fruits et légumes protègent des maladies cardiaques, du diabète et de certains cancers. Ils sont une source indispensable de fibres, de vitamines, de minéraux et d’antioxydants. Pour ceux qui le peuvent, les filières « bio » et raisonnées se développent rapidement, proposant des alternatives avec moins ou pas du tout d’intrants chimiques. Si vous n’avez pas forcément les moyens d’acheter biologique, sachez que la liste inverse existe et se nomme « les 15 propres » !

    La liste nord-américaine « peu contaminée » pour 2015 :

    1. avocat
    2. maïs sucré
    3. ananas
    4. chou
    5. petits pois sucrés congelés
    6. oignon
    7. asperge
    8. mangue
    9. papaye
    10. kiwi
    11. aubergine
    12. pamplemousse
    13. melon
    14. chou-fleur
    15. patate sucrée

    Source : radio-canada.ca / Environmental Working Group