Mobilab Songo : un laboratoire engagé mobile et collectif

À seulement 23 et 22 ans, Romane et Anton se préparent à aller sillonner les routes européennes pour partager connaissances et outils nécessaires à l’élaboration d’une vie alternative. Avec pour objectif de traverser la France et ses pays limitrophes à la découverte d’éco-lieux et d’acteurs du changement, le jeune couple s’apprête à embarquer à bord d’un drôle d’engin : le Mobilab Songo. Fruit de leur imagination et conçu par leurs soins, le Mobilab pourrait prochainement accueillir tout le nécessaire à une vie faite de simplicité et de partage. Un projet aux multiples facettes à découvrir aujourd’hui.

C’est mobilisés autour de la même envie de partager un mode de vie tourné vers la planète et vers les autres que Romane et Anton ont décidé de se lancer dans une folle aventure. Avec un camping-car qu’ils ont retapé eux-mêmes, le jeune couple espère partir début 2017 à la rencontre de différents acteurs de la transition à travers le pays. Par ce voyage de recherche, ils espèrent en apprendre davantage sur tout ce qui se fait aujourd’hui en matière d’innovation écologique, sociale et économique dans la mise en place de modes de vie alternatifs. Pour ce faire, Anton et Romane se rendront dans les éco-lieux de France et des pays limitrophes pour pouvoir ensuite diffuser leurs nouveaux savoirs à plus large échelle avec la communauté internet.

01_mobilab_songo

Un camping-car revisité pour un mode de vie tiny

Le Mobilab Songo, ou « laboratoire mobile et collectif pour un mode de vie durable » est né d’un rêve : rendre le monde de demain plus durable et plus humain par des initiatives citoyennes. Ainsi, Anton et Romane, ont fait le choix d’adopter un mode de vie le plus simple possible : vivre dans 7 mètres carrés, sans superflu, en accord avec leurs valeurs, à la rencontre des artisans de ce monde en transition. « À la fin de nos études, nous nous sommes demandés comment vivre en accord avec nos convictions ? Allier la simplicité, l’écologie, le partage, l’éducation, le voyage… dans un seul projet nous paraissait alors mission impossible. Un an plus tard nous sommes presque prêts à prendre la route avec le projet qui correspond à nos rêves et convictions, le Mobilab Songo ! » nous écrivent-ils.

06_mobilab_songo

02_mobilab_songo

Après avoir acheté un ancien camping-car, c’est donc dans l’esprit des tiny-houses qu’ils ont décidé de reconstruire cet engin qui n’a, de prime à bord, rien de très éco. Un chantier d’envergure, puisque toute la caisse été démontée puis rebâtie avec des matériaux écologiques. Une volonté de résilience qui ne s’arrête pas là, puisque l’aménagement intérieur est lui aussi peu commun et a été pensé pour s’adapter à un mode de vie se souhaitant le plus autonome possible. Ainsi, le Mobilab transporte un système de culture en aquaponie qui leur permettra de faire pousser des herbes aromatiques fraîches et variées ; un lombricomposteur ­ pour recycler leurs déchets organiques et les transformer en terreau fertile, deux poules naines, et même un micro-méthaniseur pour produire leur propre gaz. L’idée étant de mobiliser au maximum leurs connaissances actuelles (et futures) pour gagner en autonomie. Une installation qui permettra au couple de réduire son empreinte écologique dans une démarche qui intègre également une volonté zéro-déchet.

Quant aux déplacements mêmes du véhicule, il sera difficile que les rendre écologiques. Cependant, il apparait qu’un mode de vie sédentaire dans de larges habitations, axé sur l’accumulation de biens, reste au final bien plus polluant en matière de rejets de CO2. De plus, leur Mobilab n’est pas destiné à rouler sans arrêt mais à se déplacer d’une étape à l’autre de leur expédition pour des arrêts plus ou moins prolongés.

07_mobilab_songo

04_mobilab_songo

Partager au plus grand nombre les savoirs nouvellement acquis

En plus d’être un voyage initiatique, le projet se divise en quatre volets complémentaires qui s’ancreront dans un partage de connaissances en open source. Ainsi, pendant leurs escales, Anton et Romane comptent non seulement organiser des ateliers participatifs où ils pourront transmettre leurs connaissances, mais également proposer un espace collaboratif. Ainsi, des « formations à l’autonomie (comme la fabrication d’un panneau solaire thermique, d’un composteur, etc.), des conférences collectives, des projections/débats, des ateliers médias et des animations pédagogiques avec interventions en milieu scolaire » seront notamment organisés. L’espace collaboratif servira quant à lui à ancrer dans le concret les connaissances partagées.

Les deux derniers volets du projet consistent en un partage en ligne de ces connaissances au travers de tutoriels et de vidéos accessibles à tous. Ainsi, le kit d’autonomie du couple pourra être recréé grâce aux vidéos qu’ils publieront sur les réseaux sociaux. Une démarche qui tient la route, et témoigne de la volonté des deux aventuriers de participer activement à la diffusion des savoirs, et à encourager le maximum de personnes à adopter des modes de vie résilients et autonomes.

Afin de mettre tout ça en place et de bénéficier de la plus grande autonomie possible, Anton et Romane ont mis en place une campagne de crowdfunding qui leur permettra de financer le matériel nécessaire à l’élaboration de leur kit d’autonomie. Bonne chance à eux !

09_mobilab_songo


Sources : Mobilab-Songo.com / HelloAsso.com