Après avoir lu quelques 200 e-mails ce matin, observé l’actualité internationale et rédigé une poignée d’articles, j’apprends dans un « article » des enragés que Mr Mondialisation (mon équipe de bénévoles et moi-même donc) serait un conservateur d’extrême droite, promoteur du racisme et du capitalisme. Pour le moins… surprenant ! Une poignée de captures d’écran datant de plusieurs années entourée d’un discours propagandiste qui ferait rougir Staline de jalousie tentent de le démontrer. Sans succès.

Un blog prétendument d’extrême gauche s’est donc attaqué à notre travail à l’aide d’une propagande d’une rare malhonnêteté. Il fallait s’y attendre, comme tout projet à succès, Mr Mondialisation ne pouvait échapper aux polémiques stériles et aux rancœurs intestines. Intitulé « Mr Mondialisation ou le masque de l’écologie confusionniste« , l’article de propagande signé « les enragés » sert désormais de source unique à ceux qui ont décidé de ne pas nous aimer dans une posture réactionnaire. Et à n’en pas douter, ils sont nombreux. À la lecture de cette diatribe à peine croyable, notre première réaction fut d’en rire. Un tel concentré de sophismes, de mensonges et d’amalgames ne pouvait décemment pas être crédible pour un lecteur ayant le minimum syndical d’esprit critique. Mais cette manipulation grossière semble pourtant avoir touché certaines personnes. Dès lors, voici notre droit de réponse.

10805843_1006026286080444_5448176006315029846_n

Les Enragés, l’histoire d’un extrémisme abscons

L’article uniquement à charge des Enragés contre Mr Mondialisation n’est pas une première. En 2013 les Enragés lançaient une violente campagne de trolling organisé contre notre page Facebook. Au menu : insultes, menaces, intimidations,… Nous avons tenté de communiquer cordialement avec les organisateurs pour comprendre leurs motivations et leur expliquer les nôtres. Leur seule réponse fut de bannir intégralement l’ensemble de nos administrateurs et 200 de nos membres sur leur réseau. Une réaction violente et incomprise qui va se transformer en véritable croisade et harcèlement systématique contre nous, le tout organisé par le blogueur caché sous le pseudo des enragés.

Aujourd’hui encore, les Enragés ont banni de leur page et supprimé les commentaires de plusieurs dizaines de nos abonnés qui avaient répondu à leur attaque, courtoisement et avec force d’exemples et d’arguments. Ceux-ci nous reprochent donc des accointances farfelues avec l’extrême droite sur base de rumeurs, de fausses images et d’archives datant de plusieurs années. Ils sont allés jusqu’à affirmer que nos fans Facebook avaient été achetés…ce qui est évidemment un grotesque mensonge, en témoignent nos statistiques Facebook linéaires depuis 6 ans. Par ailleurs, notre communauté est véritablement soudée et participe activement aux débats chaque jour. Nous comptons près de 3 millions de visiteurs chaque mois sur notre site, ceci gratuitement, sans subvention, ni capital. Nous n’avons jamais acheté un seul fan et ne le ferons jamais car nous n’en avons tout simplement pas besoin. Nous osons espérer que cette bile haineuse déversée dans leur « article » n’est pas causée par une quelconque jalousie…

Si on prend la peine d’observer ces trolls des temps modernes, le constat est édifiant : les Enragés sont en guerre contre tout ce qui est différent d’eux, particulièrement envers les mouvements de gauche jugés trop pacifistes et non-violents. Leur but : propager l’intolérance, détruire, salir une image dans l’opinion publique même si cela implique de mentir et de construire de fausses évidences. De nombreuses personnes en ont été victimes. Au même titre que les « dissidents » d’extrême droite, ils pratiquent le mensonge, la discrimination et la discorde. Ainsi, les Enragés estiment que tout ceux qui ne partagent pas leur vision épurée de l’extrême gauche révolutionnaire (selon leur propre vision étriquée de l’extrême gauche, car de très nombreux militants et sympathisants de toute la gauche nous suivent et partagent nos valeurs) n’est pas « acceptable » et doit être méprisé, censuré et détruit. Heureusement, nous ne partageons pas leur vision d’une révolution sanguinaire et c’est une valeur importante pour nous de ne pas être englué dans un radicalisme sectaire de droite comme de gauche limitant la tolérance à sa propre parole. Cependant, notre média est ouvertement engagé et politisé, au sens citoyen du terme.

Nous entreprenons évidemment une vision plus modérée de la transition n’étant pas un parti politique. Leur attaque est une belle occasion pour nous de l’affirmer avec force. Nous n’avons jamais estimé détenir une quelconque vérité politique, ni même solution unique et miraculeuse pour sauver le monde. Nous laissons la liberté totale à chacun de nos lecteurs de s’inscrire en toute conscience dans une tendance partisane qui leur est propre, et ce même si notre courant de pensée est résolument humaniste. Oui, nous croyons que le monde n’est pas tout noir ou tout blanc, mais fait de nuances de gris. Nous revendiquons, par contre, faire partie de la mouvance modérée des objecteurs de Croissance, de la simplicité volontaire et d’un Humanisme universaliste qui tend vers plus de tolérance et de bienveillance. Oui, nous avons foi dans des valeurs comme la tolérance, la fraternité, l’action locale, les droits de l’Homme, la justice et le progrès social, etc… N’en déplaise aux Enragés, ces valeurs, nous les portons fièrement et nos lecteurs sont assez grands pour le constater librement chaque jour.

10400010_1004214462928293_7393935177188991753_n.jpgoh819aacc6e18b80803627344d3ca57029oe55186979__gda__1427880434_e1c7140aa7e00f5a90e3df02b9d3407c

Mr Mondialisation est donc un espace de débats, d’échange d’idées, de sociabilisation dont l’objectif est de rechercher ensemble des solutions pour construire un avenir serein. Et ceci passe autant par la diffusion de solutions, d’informations et d’actions directes. C’est parfois naïf aux yeux de certains, mais nous croyons au pouvoir de la bienveillance souvent taxée de naïveté à droite. Il est d’ailleurs amusant de constater que les enragés reprennent la dialectique de l’extrême droite qui veut que toute personne bienveillante soit cataloguée dans le rang des « bisounours – fragiles – victimes ». Caricatures qui tentent de conforter l’idée que nous vivons dans un monde où les plus forts méritent moralement de contrôler, opprimer et utiliser les autres (l’esprit du Capitalisme). Quand un utilisateur ouvre un domaine en permaculture, un Restaurant du cœur ou s’engage dans une association pour venir en aide à des victimes de ce système injuste, fruits de leur liberté individuelle, nous atteignons notre objectif. Faites-nous un procès pour ça !

L’apolitisme, un terme qu’il convient de comprendre

Il nous est donc reproché d’être apolitique et donc, selon leur représentation manichéenne du monde, pour le capitalisme ! Tout d’abord, nous revendiquons, en tant que média, la LIBERTÉ d’opinion. Le prérequis à cette liberté c’est l’apolitisme. Apolitique signifie, dans notre conception des choses, de n’être lié à aucun parti politique, en d’autres termes nous sommes en réalité apartisans plutôt qu’apolitiques. Notre indépendance économique nous autorise justement cette liberté d’engagement que d’autres médias n’ont pas. De ce fait, nous publions régulièrement des articles engagés politiquement. En effet, 80 pays lisent nos mots, il serait donc incohérent d’être un média vendu à une politique nationale quelconque. Il est donc, au passage, parfaitement irréel de nous traiter de nationalistes. Tout au mieux soutenons nous une forme de protectionnisme solidaire et écologique dans une logique de relocalisation de l’économie. Notre adage : penser global, agir local. Faut-il seulement le comprendre.

Il est évident que de défendre les Droits de l’Homme ou la tolérance envers les Homosexuels est une forme d’engagement politique que nous revendiquons, mais dans le sens antique du terme. C’est à dire, l’implication du citoyen, individuellement et collectivement, dans le fonctionnement de la cité. Ceci ne signifie pas que nous nous opposons à l’existence de l’action politique classique, nous sommes juste indifférents en tant que média libre à la plupart des partis politiques existants. Nous préférons étudier les possibilités de construire un autre moyen de faire le monde, comme par exemple les mécanismes de démocratie locale ou directe ou les projets alternatifs portés par des acteurs du changement. Prétendre qu’un tel positionnement est de facto « d’extrême droite » est soit de la bêtise indescriptible, soit une volonté consciente de tromper le lecteur pour mieux l’attirer vers des mouvements réactionnaires et absolus.

10679752_994881283861611_5315119234035406003_o

Mr Mondialisation, un conservateur confusionniste ?

Avec une belle photographie du Pape souriant représentant Mr M, les Enragés affirment (et vous devez les croire sur parole ou vous êtes probablement d’extrême droite) que nous sommes des conservateurs réactionnaires. En général, le terme conservateur est utilisé pour décrire ceux qui veulent conserver les rouages actuels de la société. Par exemple, les extrémistes religieux, la Tea Party américaine, les pontes du CAC40, les lobbies pétroliers, les homophobes, les anti-avortement, eux sont considérés, à juste titre, comme des conservateurs. Et ils sont précisément les institutions que nous dénonçons sans relâche depuis l’origine de Mr Mondialisation. Il semble assez évident pour quelqu’un ayant lu nos informations pendant une seule semaine que nous nous positionnons à l’extrême inverse du conservatisme. Nous partageons au contraire une vision progressiste, universaliste, humaniste et une critique sévère envers le capitalisme néolibéral et ses institutions rigides. Une position qui nous vaut d’ailleurs de récolter régulièrement la haine et les attaques de la facho-sphère qui nous traite volontiers de « bobo gauchistes » quand ce ne sont pas des menaces de mort.

N’ayant pas peur du ridicule, les Enragés disent, je cite : « Selon Mr Mondialisation, jamais l’exploitation et l’oppression ne cesseront, un peu comme si elles appartenaient à un «ordre naturel» indépassable. » . Comment peut-on dire « selon » sans source, alors qu’aucun propos de ce type n’a au grand jamais été tenu chez nous ? Suffirait-il alors d’inventer des mots et de publier des montages grossiers pour convaincre ? Plus encore, nous travaillons jour après jour, article après article, afin de lutter contre fatalisme et le pessimisme, en mettant en avant les alternatives solidaires et émancipatrices qui fleurissent aux quatre coins du monde. Il semble évident qu’un lecteur d’une telle accusation sera dans la confusion la plus complète. Sans avoir la prétention de nous comparer, c’est un peu comme affirmer que Luther King était raciste. C’est extrêmement confus, voire délirant, mais il existera des gens qui douteront.

10516588_966040970078976_250589939100852482_n

Désolé, nous ne sommes pas les amis des contacts d’amis du frère d’un copain

Les Enragés vont ensuite s’attaquer à Maxime Ginolin, 4eme singe et d’autres acteurs engagés au prétexte que nous aurions évoqué leur existence. Non seulement ils affabulent ou extrapolent sur les liens de ces personnes avec l’extrême droite (le confusionnisme n’étant pas nécessairement d’un extrême), mais en plus, ils prétextent d’une publication sur des travaux de ces personnes pour faire des liens (on peut parler de ponts à ce niveau) entre notre équipe et cette prétendue extrême droite. Un rédacteur est-il responsable de l’idéologie du cousin d’un contact dont je n’ai jamais entendu le nom ? De toute évidence : NON. Mais pour les Enragés, ce sophisme est valable. Ainsi, dans leur article, on retrouve pléthore d’images et de photographies de personnes dont on ne connaît même pas l’existence. Mais l’effet est là. L’image parle, elle choque, même si elle est complètement hors sujet.

Nous pourrions défendre longuement M. Ginolin ou les rédacteurs bénévoles du 4eme singe. Louanger leur Humanisme. Rappeler qu’ils ne sont ni des dieux, ni des prophètes. Qu’ils ont droit à leurs paradoxes et même à faire des erreurs, comme les Enragés ont les leurs quand ils postent un article du Figaro pour appuyer leurs arguments. Mais l’important ici n’est pas de savoir si Maxime ou sa compagne ont rencontré un jour de leur vie une extrémiste dont nous n’avons jamais entendu parler (mais dont la photographie termine sur un article à notre sujet ??) mais bien de savoir ce qu’est Mr Mondialisation.

Au contraire du mouvement Enragés, Mr Mondialisation est une simple page d’information et de débats. Nous sommes là pour échanger et créer ensemble, sans étiquette, sans jugement, mais avec force de convictions. C’est ainsi le fruit de notre liberté. Même si nous avions opéré des erreurs dans notre ligne éditoriale passées, ce que nous reprochent les enragés est statistiquement insignifiant. Nous parlons ici d’une poignée de liens cités par les Enragés, datant de 4, 5 ou 6 ans, sur plus de 8000 articles produits. Quand bien même nous aurions fait des erreurs, peut-on juger bientôt 10 ans de travail à 0,01% du contenu produit ? Ce n’est ni crédible, ni sérieux.

1526441_996705850345821_2586441314618374826_n

Ainsi, nous fonctionnons en symbiose avec les utilisateurs car nous n’avons pas la prétention de détenir la vérité ni d’être parfaits. Nous avons le courage de prendre position sur certains sujet, avec le risque chaque jour d’affronter un torrent de boues idéologiques. En cas d’erreur, nous sommes à l’écoute des critiques et nous nous adaptons. Et dans ce mouvement collectif, nous évoluons avec notre communauté. Il arrive par exemple qu’une source soit « douteuse », malgré notre extrême vigilance, la communauté nous en informe avec humilité (idéalement), nous vérifions et corrigeons au plus vite si besoin. Un média moderne et indépendant fonctionne de manière familiale avec sa communauté. Nous le revendiquons : nous ne sommes pas des dieux omniscients. Une chose est pourtant certaine, nous ne partageons pas et ne partagerons jamais de lien avec des personnes qui propagent la haine, la peur et l’intolérance, même quand ils se prétendent « dissidents ».

Pour s’en assurer, un simple test pratique suffit ! Par exemple, rechercher sur un moteur les mots clés : « Mr Mondialisation » et « Pierre Rabhi » ou « Severac » ou « Soral » ou d’autres personnalités au discours ouvertement confusionniste. Sans surprise, on ne trouve rien, excepté un partage sur le #RabhiGate. La polémique lancée par les enragés est définitivement basée sur du vide.

Le Plagiat de Dieudonné (MAJ 4 juin 2015)

Les enragés nous accusent ensuite de copinage avec Dieudonné. Le 23 mai 2014, la page Dieudonné Officiel plagiait un texte « copié/collé » grossièrement de notre page (Mr Mondialisation). De nombreuses personnes se sont offusquées de cette tentative de Dieudonné (ou ses admins) de s’approprier nos idées et contenus alors qu’il se déclare lui-même anti-humaniste et n’a aucune estime pour les écologistes qu’il insulte abondamment. Nous avons donc fait remarquer poliment à Dieudonné deux choses : la moindre des choses quand on se prétend un média d’information est de citer ses sources quand on copie (sans autorisation) quelqu’un. La seconde remarque portait sur le fait que nous ne voulons pas voir nos idées récupérées dans le but de rameuter des gens vers le site de Dieudonné (Quenelle+) qui vend des portes-clés en Polyuréthane et des t-shirts low-cost probablement fabriqués en Asie tout en se prétendant anti-système, outre la diffusion permanente de leur discours confusionniste. Voilà longtemps que le mouvement derrière Dieudonné s’est transformé en « obvious » business de l’indignation que personne de bien informé ne peut honnêtement cautionner.

dieudo_vente

C’est ici que confusionnisme.info (obscur site « ami » des Enragés, tenu par la « journaliste » Ornella Guyet, spécialisée dans la désinformation et la calomnie), à l’affût du moindre prétexte pour aboyer, estime que notre volonté de défendre la paternité de nos mots et de contraindre Dieudonné à citer ses sources, serait signe d’accointance avec lui, donc avec l’extrême droite (…). Oui, on nage en plein délire. Dans leur mentalité, Dieudonné serait donc un intouchable et le fait même de le critiquer reviendrait à s’associer à lui. C’est évidemment tout le contraire. Si l’information est libre, citer ses sources est le béaba de la démocratie sur internet. En le rappelant à Dieudonné, nous faisons la démonstration qu’il n’a pas de respect pour ces fondements démocratiques. Et sans source, qui détient la paternité d’une information ? Sans cette source, il aurait été ainsi facile d’accuser Mr Mondialisation d’avoir volé à son tour les paroles de Dieudonné, ce que les Enragés & co n’auraient pas manqué de faire dans la minute. Il est donc vital, quand on prétend défendre le peuple, la liberté et le pouvoir de l’individu face au système, que chacun cite ses sources.

Notons enfin que notre commentaire critique envers ces pratiques anti-démocratiques de Dieudonné (alors que lui même a déposé des brevets sur ses marques pour générer des profits sur les ventes) a fait plus de 3 700 réactions en notre faveur, soit autant que le plagiat lui-même. Un long débat s’en est suivi très largement en défaveur de Dieudonné qui n’arrive visiblement plus à justifier une position de victime « anti-système » aux yeux de ses fans alors qu’il utilise tous les rouages du capitalisme pour générer entre 1,3 et 2 millions d’euro par an de chiffre d’affaire. Nous avons également reçu menaces, insultes et tentatives d’intimidation de la part de nombreux fans de Dieudonné. On peut donc estimer que notre commentaire courtois, mesuré et ironique (un mot que ne semble par connaitre Ornella Guyet, qui croit tenir le scoop du siècle car nous démarrons notre message par « Cher ») fut nettement plus efficace dans la recherche de la vérité que tous les aboiements des enragés du monde qui ont autant, voire plus, de haine verbale que ceux qu’ils prétendent combattre. En effet, on n’engendre pas de la raison avec de la colère gratuite et mal dirigée.

Le pas vrai faux vrai visage de Mr Mondialisation (MAJ 27 avril 2016)

Le cirque manipulatoire des enragés continue ! Dans un tout récent article, ceux-ci s’acharnent contre le mouvement #NuitDebout qu’ils qualifient de fasciste. Dans une diatribe où les sophismes se mêlent aux mensonges les plus délirants, ils s’attaquent à tour de rôle à toutes personnes liées de près ou de loin à #NuitDebout ou qui en auraient fait la promotion : Frédéric Lordon, Usul, Acrimed, Fakir, Mélenchon, Colibris, Hervé Kempf, Reporterre, Michael Moore et, forcément, Mr Mondialisation, feraient donc le lit de l’extrême droite à travers #NuitDebout… Ça ne s’invente pas ! L’humoriste Franck Brusset fut également attaqué et a rapidement répondu dans une vidéo on ne peut plus claire. Mais le délire ne s’arrête pas là ! Croyant avoir découvert le Graal, les enragés publient une photographie de Mr Mondialisation en personne. Un scoop incroyable (même si tout le monde s’en moque un peu).

Pétard mouillé. La personne sur la photographie (voir ci-dessous) « scoop » est un responsable informatique, passionné d’open source et d’écologie, qui gère et héberge bénévolement les sites de projets divers dont le nôtre. Son nom apparaît en toute logique sur le WHOIS de notre site. Si les enragés avaient le minimum de jugeote, ils auraient consulté les conditions générales de notre site qui indiquent clairement le nom de cette personne, responsable officiel de notre hébergement. Une personne ni anonyme, ni fasciste et encore moins aisée. Du nom de Gregory W., on peut l’observer fêter le carnaval local, une pratique uniquement réservée aux riches nationalistes selon les enragés. Sans commentaire.

On pensait donc qu’ils ne pouvaient plus creuser plus bas, mais on se trompait. On espère qu’un jour, ces extrêmes d’un autre âge finiront par avouer qu’ils sont le Legorafi de l’antifascisme, mais sans l’humour ni le talent.

anti_faCapture d’écran sur le site des enragés. On peut voir Gregory W., un informaticien indépendant spécialisé dans l’hébergement de site et non pas le fondateur de Mr Mondialisation. Quand bien même, le carnaval est une tradition locale qui n’a rien d’élitiste ou de « raciste » …

Le « Tag » de Soral, conclusion magique d’un vide sidéral argumentatif

En général, après un article de propagande, il faut un scoop, un élément triomphant, une chose qui fasse perdre l’esprit critique au profit d’une réaction d’étonnement. Les Enragés vont utiliser cette technique en montrant une de nos publications de 2012 où Soral se serait lui même tagué. Et oui, on est tout autant surpris que vous, en 2012, le démagogue, raciste et réactionnaire Alain Soral (que nous n’hésitons jamais à exposer) s’est tagué sur une de nos images… Que peut-on en conclure de factuel ? Et bien que que Soral en personne est venu se taguer sur une de nos images ! C’est à dire, absolument rien.

Comme on peut le voir sur l’image ci-dessous, en 2012 il était possible pour un visiteur de s’auto-taguer en un clic sur une image. Des milliers de personnes n’ont fait. Pour une raison indéterminée, Soral est venu, de son plein gré, se taguer sur une image qu’il avait visiblement appréciée. Pourquoi ? Ce n’est pas à nous d’y répondre mais à l’intéressé. Avec plus de 5000 notifications par jour, il est évident que nous n’avons pas la moindre prise sur les personnes qui se taguent sur la page. Une seule image partagée peut finir dans l’actualité de 500 000 personnes, souvent plus, dans les 24 heures. Aussi, demain, BHL ou Coca-Cola pourraient s’identifier sur toutes nos publications que ça ne ferait pas de nous leur camarade. L’idée même d’une telle idée est à ce point ridicule, simpliste et démagogique que personne ne peut décemment tomber dans le piège. Et pourtant… c’est bien leur conclusion.

mr_m
Quelqu’un a effectivement tagué Soral sur cette image datant de 2012… Le scoop !

Ainsi, ce fameux « Tag de Soral » marque la fin d’un argumentaire absent, creux et calomnieux. Il symbolise parfaitement la technique employée par les Enragés : manipuler l’opinion, jouer sur l’émotion et travestir la vérité pour propager une fausse idée axée sur la haine, la division et l’abrutissement du lecteur. Bref, la théorie du doute. Ajoutons que de nombreux antifascistes et militants progressistes suivent notre page avec plaisir et que ces Enragés et autre prêtresse de la confusion n’ont rien en commun. Il ne faut donc pas confondre la lutte contre le fascisme avec une poignée d’extrémistes perturbés. On peut même suggérer que leur rôle est de créer la zizanie chez les acteurs de changement, tant leurs charges contre les ONG, associations, collectifs citoyens, médias alternatifs et mouvements divers humanistes sont virulentes. De faux militants cherchant à semer la division ? Ça ne serait pas une première.

Le scoop, Mr Mondialisation n’est pas Dieu le Père

Personne ne peut vous dire ce que vous devez faire ou ce que vous devez penser. Surtout pas nous. Vous êtes à même de juger Mr Mondialisation et ses valeurs en observant les 8 000+ informations qui furent publiées chez nous. Défense des droits des femmes et de l’enfant, soutien aux LGBT, lutte contre la peine de mort, décryptage critique et régulier du néolibéralisme, lutte contre tout ce qui viole les droits Humains, soutien aux migrants en difficulté, est-ce une orientation confuse que la nôtre ? Non, c’est une orientation volontairement Humaniste et engagée politiquement (point de vue citoyen). Toutes nos publications sont sauvegardées sur notre site et vérifiables sur le moteur de recherche en haut à droite. Nous vous invitons à vérifier par vous-mêmes leurs allégations, et si vous trouvez un vieux lien ne correspondant pas à notre ligne éditoriale actuelle…il suffit de nous le signaler dans la politesse et le respect, nous le supprimerons immédiatement. Il n’y a cependant peu de chance que cela se produise.

Finalement, nous devons « remercier » les Enragés. Ils nous rappellent que « Mr Mondialisation » est bien Humain, donc imparfait. Nous sommes une équipe de 2 à 3 personnes qui doit gérer une communauté de la taille d’une multinationale sans aucune subvention. Sur 8 000 publications réalisées en plus de 5 ans en total amateurisme, nous avons plus que certainement fait quelques erreurs dans le choix d’une source ou d’un intervenant. C’est de l’ordre du statistiquement probable et cela nous pousse et à l’humilité et à une très grande vigilance. Il était tout autant probable qu’un jour des corbeaux tenteraient de nous discréditer.

Que les Enragés ne soient pas d’accord avec notre forme de militantisme, c’est leur choix. Il ne manque pas d’individus qui nous détestent sur le web. Mais qu’ils nous insultent et nous calomnient car ils ne sont pas d’accord avec nous, c’est l’expression manifeste d’une volonté politique de nuire, soit de la malveillance pathologique. Bonne nouvelle pour les « Enragés » : le vaccin contre la rage existe depuis 1885…


P.S. : À cause des aboiements de ces Enragés, nous venons de perdre une journée à lutter contre une propagande haineuse sans parler des attaques informatiques régulières contre notre site. Nous devons aujourd’hui à la fois subir les attaques de l’extrême droite et désormais celle d’une certaine extrême gauche radicale. Peu importe. Mr Mondialisation, ce sont des années d’implication bénévole. Ce projet, c’est un peu notre vie, notre foyer, et de nombreux membres font désormais partie, par l’esprit fraternel, d’une grande famille qui n’a aucune frontière. Nous croyons en ce que nous faisons. Chaque jour nous prenons un plaisir sincère à animer cette communauté. Certes, à notre manière. Nous ne sommes pas parfaits. Mais nous le faisons avec bon cœur. Si vous en doutez, suivez nos Infos & Débats et jugez librement. Si vous n’en doutez pas, soutenez l’équipe car jamais ici on ne vendra votre temps de cerveau disponible pour subsister.

Donation