En France, les Aventures Sauvages ne manquent pas pour s’évader. La preuve !

Est-il réellement nécessaire de partir à l’autre bout du monde pour s’émerveiller de la nature, des arts culinaires et de la culture ? Xavier, un trentenaire d’origine normande a décidé de montrer que la France possède également des destinations de voyage à couper le souffle. Il nous présente The Other Lifeson projet pour mettre en avant ce patrimoine unique et parfois méconnu.

« Aujourd’hui, il est plus simple de réserver un séjour à Amsterdam à Londres que de passer quelques jours à la campagne en France », lance Xavier d’entrée. Une petite virée sur Instagram suffit d’ailleurs pour s’en convaincre. Des blogueurs qui consacrent leur chaîne aux voyages, il y en a aujourd’hui énormément, pour tous les pays, toutes les contrées, tous les styles. Force est pourtant de constater que très rares sont ceux qui s’intéressent à l’exploration des régions et localités dont il sont originaires : parler de destinations lointaines est forcément plus séduisant et attire souvent plus de monde. Ceci nous ferait presque manquer quelques joyeux locaux.

Crédit image : The Other Life

Plaquer son job pour voyager, mais pas à l’autre bout du monde…

Xavier, originaire de Normandie, a, comme beaucoup d’entre nous, été attiré par cet autre bout du monde, après avoir « plaqué son job » dans une agence de communication. Il y a presque deux ans, le trentenaire mettait soudainement fin à son contrat et partait pour le Mexique, la Colombie puis l’Asie. « Je n’avais pas fait de burn-out, je me suis simplement demandé si je voulais vraiment travailler comme ça toute ma vie« , se souvient-il.

« Pour que les gens protègent la nature, il faut qu’ils en tombent amoureux »

Cette première expérience de voyage, aussi riche soit-elle en rencontres, découvertes et paysages époustouflants ne l’a pourtant pas entièrement convaincu. Le jeune homme commence à se questionner. Est-il vraiment nécessaire de partir aussi loin pour se dépayser et s’aventurer dans une nature insolite ? N’est-il pas possible de voyager autrement, sans traverser l’Atlantique ou le Pacifique en avion ? C’est après avoir lu Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson que le jeune homme s’est convaincu qu’il était possible de voyager localement tout en réduisant son impact sur l’environnement.

« Il faut se rendre dans la nature plutôt que de vivre ces choses par procuration via Instagram »

Depuis 18 mois, il sillonne ainsi la France à la découverte des différentes régions. Pour faire découvrir les paysages uniques du pays, leurs charmes et leur singularité. Désormais, il aime répéter que « t’es pas obligé de quitter ton job et de partir 6 mois en Inde pour réfléchir à ton avenir. Une semaine avec un âne dans les Cévennes, ça peut aussi le faire« . Pour illustrer son propos, il a lancé une chaîne YouTube sur laquelle il est possible de suivre ses « micro-aventures ». On découvre ainsi les refuges isolés des montagnes des Vosges ou encore la splendeur du Plateau du Cézallier en Auvergne, parfois surnommé « petite Mongolie » en raison de la végétation qui y pousse et qui fait penser à celle des steppes d’Asie centrale. « Pour que les gens protègent la nature, il faut qu’ils en tombent amoureux » analyse le youtubeur selon qui « il ne suffit pas de regarder des documentaires et de lire des articles », mais également nécessaire « de se rendre dans la nature ».

« Je veux être un facilitateur pour montrer les alternatives possibles » explique Xavier, qui entend également renouveler notre regard sur la nature, dans le but d’émerveiller, mais aussi d’encourager à faire évoluer nos comportements. Car on parle bien ici d’alternatives envisageables. Xavier ne prétend pas dicter aux autres comment ils doivent voyager, bien que sa préférence pour des comportements peu polluants est manifeste. Grâce à ses vidéos, il espère « inciter les citadins à prendre des bols d’air près de chez eux, à bivouaquer auprès d’une forêt, d’une rivière ». Il ne s’agit pas forcément de partir en voyage pendant plusieurs semaines voire plusieurs mois, mais tout simplement d’aller à la rencontre des « premiers » espaces verts qui se trouvent souvent quelques kilomètres de chez nous et de les considérer à leur juste valeur. C’est aussi se laisser surprendre par le hasard des rencontres humaines et faire évoluer sa conscience.

À ce titre, comment les français pourraient-ils encore tolérer l’accaparement des terres par des multinationales ou de multiples projets industriels s’ils étaient pleinement en phase avec la singularité de leur territoire ? Avec la relance d’Europacity, le scandale des boues rouges dans les Calanques ou encore le bétonnage systématique des espaces verts pour ouvrir de nouveaux centres commerciaux toujours plus grands, ces questions doivent inévitablement se poser à notre conscience citoyenne.

D’ici quelques semaines, Xavier partira sur les routes de France pour la saison 2 de The Other Life. Vous pouvez le suivre sur sa chaîne YouTube et l’aider dans son projet en soutenant sa campagne de financement participatif.

Crédit image : The Other Life

 


Nos travaux sont gratuits et indépendants grâce à vous. Soutenez-nous aujourd’hui en nous offrant un thé 😉